Matthew Brabham

Matthew Chase Brabham, plus couramment appelé Matthew Brabham, né le à Boca Raton, en Floride, aux États-Unis, est un pilote automobile qui possède la double-nationalité américaine et australienne, mais a la nationalité sportive américaine depuis 2014.

Matthew Brabham

Matthew Brabham en 2018
Biographie
Surnom Matty Brabs
Matty B[1]
Date de naissance
lieu de naissance Boca Raton, Floride, États-Unis
Nationalité États-Unis
Australie[1]
Site web matthewbrabham.com
Carrière professionnelle sur circuit
Années d'activité Depuis 2008
Équipe Andretti Autosport
Numéro 83
Statistiques
Dép. Poles Vic. Pod.
US F2000 National Championship 14 2 4 11
Pro Mazda Championship 16 7 13 15
Indy Lights 17 1 1 4
Formule E 2 0 0 0
Palmarès
1er 2e 3e
US F2000 National Championship 1 - -
Pro Mazda Championship 1 - -
Indy Lights - - -

Biographie

Après son titre en US F2000 National Championship lors de la saison 2012, il devient champion de la catégorie supérieure, le Pro Mazda Championship, l'année suivante. En 2014, il termine quatrième de sa première saison en Indy Lights, antichambre de l'IndyCar Series.

Pilote de réserve d'Andretti Autosport en Formule E, il participe à la deuxième course du championnat, pour remplacer le titulaire Charles Pic, retenu en Formule 1[2]. Il termine à une anonyme treizième place, mais il retrouve le volant lors de la manche suivante, en Uruguay, après le forfait de Franck Montagny, malade[3].

Pour la saison 2016, il parvient à signer pour deux courses en IndyCar Series, dont les 500 miles d'Indianapolis[4].

Vie privée

Matthew Brabham est le petit-fils de Jack Brabham, triple champion du monde de Formule 1, le fils de Geoff Brabham, vainqueur des 24 heures du Mans 1993, et de son épouse Roseina[1]. Son pilote préféré en sport mécanique est l'Italien, nonuple champion du monde de moto, Valentino Rossi[1]. Ses activités en dehors du sport automobile sont le surf, le basket-ball et le ski[1].

Résultats

  • 2008 :
    • NSW Open Sprint Kart Championships - Junior National Light : Champion
    • Australian National Sprint Kart Championship - Junior National Light : Vice-champion
    • NSW Open Sprint Kart Championships - Junior Clubman : 5e
    • Australian National Sprint Kart Championship - Junior Clubman : 18e
  • 2009 :
    • Victorian State Formula Ford Fiesta Championship : 9e
  • 2010 :
    • Victorian State Formula Ford Fiesta Championship : 5e (1 victoire)
    • Australian Formula Ford championship : 14e
  • 2011 :
    • Victorian State Formula Ford Fiesta Championship : 6e (6 victoires)
    • Australian Formula Ford championship : 9e (2 victoires)
  • 2012 :
    • Protyre Formula Renault BARC Winter Series with Michelin : 1 podium
    • Protyre Formula Renault BARC Championship : 2 participations
    • Cooper Tires Winterfest : 3e (1 victoire)
    • US F2000 National Championship : Champion (4 victoires)[5]

Références

  1. (en) « About Matt », sur matthewbrahbam.com
  2. « Formule E - Matthew Brabham remplace Charles Pic en Malaisie », sur autohebdo.fr, (consulté le 20 novembre 2014)
  3. « Formule E - Montagny forfait à Punta del Este », sur toilef1.com, (consulté le 12 décembre 2014)
  4. Andrew van Leeuwen et Jean-Philippe Vennin, « Matthew Brabham disputera l'Indy 500 », sur motorsport.com, (consulté le 4 décembre 2015)
  5. René Fagnan, « US F2000: Un Brabham de troisième génération devient champion », sur auto123.com,
  6. Juliette Folin, « Pro Mazda – Matthew Brabham champion 2013 à Trois-Rivières », sur chequeredflags.com,
  7. (en) Mark Glendenning, « Indianapolis Indy Lights: Matthew Brabham claims first victory », sur autosport.com,
  8. (en) Tony DiZinno, « FIA Formula E: Charles Pic, Matthew Brabham slated for Andretti FE roles », sur nbcsports.com, (consulté le 29 octobre 2014)

Liens externes

  • Portail du sport automobile
  • Portail des États-Unis
  • Portail de l’Australie
  • Portail du sport automobile à énergies alternatives
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.