Maximilien-Auguste Bleickard d'Helmstatt

Maximilien-Auguste Bleickard, comte d'Helmstatt , né le à Nancy et mort le , fut un officier des armées du roi et député de la noblesse du bailliage de Sarreguemines aux Etats généraux de 1789.

Maximilien-Auguste Bleickard d'Helmstatt
Naissance 1728
Décès 1802 74 ans)
Origine Français
Allégeance Saint-Empire romain germanique
 Duché de Lorraine
Royaume de France
 Armée des princes
Arme Infanterie
Grade Colonel
Famille Famille d'Helmstatt

Biographie

Il fut baron d'Helmstatt, comte de Morhange, seigneur de Hingsange, souverain de Neckarbischofsheim (de) au titre de Freiherr (baron libre du Saint-Empire romain germanique). Il était aussi seigneur de Châton au Maine, domaine de son beau-père.

Stanislas Leszczyński lui accorda la nationalité lorraine le par lettres de naturalisation, cette nationalité cessa d’exister lorsque Louis XV annexa à la France le Duché de Lorraine en 1766.

Carrière militaire

Le comte d’Helmstatt fut capitaine au régiment de cavalerie Barbançon puis colonel du régiment de cavalerie de Bretagne dès 1748. Il fut mestre de camp du 3e régiment de hussards en 1783.

Les états généraux de 1789

Maximilien-Auguste Bleickard d'Helmstatt
Fonctions
Royaume de France
Député de la noblesse aux États généraux
Monarque Louis XVI, Roi de France et de Navarre, puis roi des Français
Député à l'Assemblée nationale constituante
Biographie
Conjoint Henriette Louise de Montmorency-Laval
Liste alphabétique des membres de l'Assemblée constituante de 1789

Il fut élu député de la noblesse pour le bailliage de Sarreguemines le , c'est ainsi qu'il participa aux États généraux de 1789 puis à l'Assemblée nationale constituante.

Le caractère mesquin et la cupidité avaient rendu la famille d’Helmstatt très impopulaire comme en témoignent les cahiers de doléances de leurs sujets.

Très attaché à l'Ancien régime il refusa de suivre la majorité réformatrice et donna sa démission le .

Exil

Tombe avec épitaphe de Maximilien-Auguste Bleickard d'Helmstatt dans la chapelle funéraire de Neckarbischofsheim

Le comte d’Helmstatt qui se réfugia avec sa famille à Neckarbischofsheim et ayant été porté sur la liste des émigrés le , ses biens furent mis sous séquestre.

Bien que considéré comme prince possessionné, il perdit par le Traité de Lunéville du toutes ses possessions françaises sans aucune compensation territoriale.

Famille

Il épousa le à Paris Henriette Louise de Montmorency-Laval, fille du maréchal de Montmorency et sœur de l’évêque de Metz dont il n'eut aucun enfant.

N'ayant pas d'héritiers, il adopta en 1773 François Louis d’Helmstatt (1752-1841), un lointain cousin de la ligne allemande d’Oberöwisheim-Hochhausen.

États de service

Affectations

Bibliographie

  • Notices et portraits des députés de 1789, Édité sur demande de l'Assemblée Nationale, 3e trimestre 1989, (ISBN 2 11 086117-7).
  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la Moselle
  • Portail de la Révolution française
  • Portail de la politique française
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.