Mehun-sur-Yèvre

Mehun-sur-Yèvre [møœ̃] est une commune française du département du Cher et de la région Centre-Val de Loire.

Pour les articles homonymes, voir Mehun.

Mehun-sur-Yèvre

Hôtel de ville.

Blason
Administration
Pays France
Région Centre-Val de Loire
Département Cher
Arrondissement Vierzon
Canton Mehun-sur-Yèvre
Intercommunalité CA Bourges Plus
Maire
Mandat
Jean-Louis Salak
2014-2020
Code postal 18500
Code commune 18141
Démographie
Population
municipale
6 562 hab. (2017 )
Densité 268 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 09′ 00″ nord, 2° 13′ 00″ est
Altitude Min. 107 m
Max. 137 m
Superficie 24,45 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Mehun-sur-Yèvre
Géolocalisation sur la carte : France
Mehun-sur-Yèvre
Liens
Site web ville-mehun-sur-yevre.fr

    Géographie

    Cette ville régionale est située entre Bourges et Vierzon.

    Localisation

    Foëcy Allouis
    Quincy N Berry-Bouy
    O    Mehun-sur-Yèvre    E
    S
    Sainte-Thorette Marmagne

    Voies de communication et transports

    La RD 2076 traverse Mehun-sur-Yèvre.

    La ville est traversée par la route départementale 2076 (ancienne route nationale 76).

    D’autres routes traversent la commune :

    Par ailleurs, la ville est traversée, au sud, par la ligne ferroviaire de Vierzon à Saincaize, entre les gares ouvertes de Foecy et Marmagne. La gare de Mehun sur Yèvre est desservie par des trains ZTER ou AGC du réseau TER Centre Val de Loire, avec des trains reliant Orléans à Nevers. Les trains peuvent également être sous forme de navettes entre les gares de Vierzon et Bourges, avec l'utilisation de rames Z2 ou X72500.

    Enfin, à partir du , la ville intégrant la communauté d'agglomération Bourges Plus, la ville sera desservie par les transports en commun de l'agglomération berruyère, Agglobus.

    Histoire

    Château de Mehun, miniature des Très Riches Heures du duc de Berry.
    vers 1410-1416
    musée Condé, Chantilly[1].

    On la nomme parfois la cité de Charles VII. La cité est connue depuis le IXe siècle, tant par des sources écrites que par des sources archéologiques. Au Moyen Âge, la ville se développe autour de l'église et du château, passant par mariages de la famille de Mehun à celles de Vierzon, Courtenay-Champignelles et d'Artois. Un atelier monétaire battait une monnaie locale au XIe siècle[2]. Au XIVe siècle, les biens de Robert III d'Artois étant confisqués en 1332, Mehun passe à la Couronne des rois Valois. Au XVe siècle, elle est dotée d'une troisième enceinte et ses privilèges de franchise sont confirmés. La construction d'une nouvelle résidence par le duc Jean de Berry, à la fin du XIVe siècle, contribue au développement des arts[3] ; l'arrivée de la cour du roi Charles VII au château développe l'économie.

    L'activité de la ville décline progressivement après la mort du souverain. Elle reprend lors de l'installation des porcelainiers au XIXe siècle. Avec l'arrivée de Charles Pillivuyt en 1854 et le développement de l'industrie de la porcelaine à Mehun et dans sa région, une ville nouvelle est construite autour des manufactures.

    Avant 1850, la ville de Mehun est organisée autour de son centre médiéval, puisqu'elle s'étend au-delà de la vallée de l'Yèvre. En 1880, sa population a presque doublé ; en 1900, la manufacture Pillivuyt emploie plus de 182 personnes.

    Héraldique

    Les armes de Mehun-sur-Yèvre se blasonnent ainsi :

    D'azur, à trois fleurs de lis d'or, 2 et 1, et un franc-canton de gueules brochant sur la première fleur de lis[4].

    On trouve aussi : D'azur aux trois fleurs de lys d'or, au franc-canton cousu de gueules brochant sur le tout[5].

    Politique et administration

    Tendances politiques et résultats

    Liste des maires

    Politique de développement durable

    La commune s’est engagée dans une politique de développement durable en lançant une démarche d'Agenda 21[6].

    Population et société

    Démographie

    L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8].

    En 2017, la commune comptait 6 562 habitants[Note 1], en diminution de 3,9 % par rapport à 2012 (Cher : -2,45 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

    Évolution de la population  [modifier]
    1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
    1 6692 1872 4992 9493 3103 5573 3334 0974 260
    1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
    4 8035 4716 1766 5016 3266 3506 5916 5726 334
    1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
    6 3456 3976 1775 3825 3375 1125 0495 2905 397
    1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
    5 7005 8936 9027 1787 2277 2126 8846 8296 571
    2017 - - - - - - - -
    6 562--------
    De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
    (Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
    Histogramme de l'évolution démographique

    Personnalités liées à la commune

    • Le roi Charles VII.
    • Agnès Sorel.
    • Jeanne d'Arc
    • Charles Pillivuyt
    • Jean Ier de Berry, duc de Berry
    • Émile Robert (1860-1924), ferronnier d'art.
    • Joseph Maquaire (1865-1949), sculpteur, directeur de la manufacture de porcelaines Pillivuyt, concepteur du monument aux morts de Mehun-sur-Yèvre (Émile Robert a fait les ferronneries)[11],[12], donateur d'une collection de dessins et d'estampes au musée Charles-VII de Mehun-sur-Yèvre[13].

    Cadre de vie

    Dans son palmarès 2016, le Conseil National des Villes et Villages Fleuris de France a attribué deux fleurs à la commune au Concours des villes et villages fleuris[14].

    Enseignement

    La commune est située dans l'académie d'Orléans-Tours et compte les établissements suivants :

    • Collège Irène Joliot-Curie de Mehun-sur-Yèvre[15](près de la gare SNCF).
    • École primaire des Charmilles
    • École primaire Marcel-Pagnol
    • École primaire du Château
    • École maternelle Jean-de-la-Fontaine
    • École maternelle Jules-Ferry
    • École maternelle du Centre
    • École maternelle Marcel-Pagnol

    Médias

    Presse écrite

    Radios

    Télévision

    Patrimoine

    Château-musée Charles-VII.

    Économie

    Industrie de la porcelaine. Quatre usines fournissent environ 20 % de la production française en articles de table.

    La ville abrite une usine du groupe Nexans[16].

    Loisirs

    • Écoles municipales de musique et de dessin
    • Centres de Loisirs

    Notes et références

    Notes

    1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

    Références

    1. Miniature du hâteau de Mehun au musée Condé : 65 cm, f.161v.
    2. Archives départementales de l’Indre, Berry médiéval : à la découverte de l’Indre au Moyen Âge, catalogue d’exposition, Châteauroux, Archives départementales de l’Indre, 2009, p. 12
    3. Le château du duc de Berry est représenté dans La Tentation du Christ qui illustre le début du Carême des Très riches heures
    4. Malte-Brun. La France illustrée (1882)
    5. Le blason de la commune sur Gaso. Consultation : février 2009.
    6. FICHE | Agenda 21 de Territoires - Mehun-sur-Yèvre, consultée le 5 décembre 2017
    7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
    8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
    9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
    10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
    11. Ville de Mehun-sur-Yèvre : Histoire des monuments mémoriels
    12. Musée Charles-VII : "Maquette du Monument aux morts de 14-18, pour le cimetière de Mehun-sur-Yèvre"
    13. Musée Charles-VII : collection Joseph Maquaire
    14. Site des villes et villages fleuris, consulté le 23 décembre 2016.
    15. Site du collège de Mehun-sur-Yèvre
    16. Nexans - Nos implantations en France ; consulté le 19 mars 2016.

    Voir aussi

    Articles connexes

    Bibliographie

    • Philippe Bon (Éd.) “Le Château et l'art, à la croisée des sources”, ill. n&Bc, coul, planches, cartes, plans, Mehun-sur-Yèvre, Groupe historique et archéologique de la région de Mehun-sur Yèvre, 2011, 528 pp., fort in. 4° de 302 x 220, (ISBN 978-2-9540103-0-4).

    Liens externes

    • Portail du Centre-Val de Loire
    • Portail des communes de France
    • Portail du Berry
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.