Mer Celtique

La mer Celtique (anglais Celtic Sea ; breton Ar Mor Keltiek ; cornique : An Mor Keltek ; irlandais An Mhuir Cheilteach ; gallois : Y Môr Celtaidd) est le nom de la partie de l'océan Atlantique qui borde le Sud de l'Irlande, les deux pointes sud-ouest de la Grande-Bretagne et la façade ouest de la Bretagne.

Mer Celtique

Carte bathymétrique de la mer Celtique et de ses abords.
Géographie humaine
Pays côtiers France
Irlande
Royaume-Uni
Géographie physique
Type Mer épicontinentale
Localisation Océan Atlantique
Coordonnées 49° 44′ nord, 7° 38′ ouest
Subdivisions Mer d'Iroise, baie de St Brides (en), baie de Bude
Géolocalisation sur la carte : Europe

Toponymie

C'est à l'océanographe et biologiste britannique Ernest William Lyons Holt que l'on doit la première utilisation du terme « mer Celtique » pour désigner l'étendue marine recouvrant le plateau continental au sud de l'Irlande et à l'ouest de l'entrée de la Manche[1].

Géographie

Limites

L'Organisation hydrographique internationale définit les limites de la mer Celtique de la façon suivante[2] :

  • au nord : une ligne joignant le cap de St David's, au pays de Galles (51° 54′ 08″ N, 5° 18′ 51″ O ), au cap de Carnsore (52° 10′ 23″ N, 6° 21′ 51″ O ), en Irlande, puis la côte sud de l'Irlande jusqu'à Mizen Head (51° 26′ 57″ N, 9° 46′ 17″ O ), de là une ligne droite jusqu'à la position 51° 00′ N, 11° 30′ O ;
  • à l'ouest et au sud : une ligne depuis la position 51° 00′ N, 11° 30′ O jusqu'au parallèle 49° de latitude nord, de là jusqu'à la position 46° 30′ N, 5° 34′ O sur la limite occidentale du golfe de Gascogne, et le long de cette limite jusqu'à la pointe de Penmarch (47° 47′ 51″ N, 4° 22′ 29,26″ O ) ;
  • à l'est avec le canal de Bristol : une ligne joignant Hartland Point (51° 01′ 19″ N, 4° 31′ 31″ O ) à Saint Govan's Head (51° 35′ 49″ N, 4° 55′ 29″ O ) ;
  • à l'est avec la Manche : une ligne joignant l'île Vierge (Finistère) (48° 38′ 24,3″ N, 4° 34′ 10,35″ O ) à Land's End (Cornouailles) (50° 03′ 55,4″ N, 5° 42′ 57,3″ O ).

Hydrographie

Elle se caractérise par une houle croisée entre la grande houle de l'Atlantique qui vient se heurter à la remontée des fonds, et la houle du canal Saint-Georges.

Le record mondial de hauteur significative observé par un instrument en mer est de 17,2 m, au sud-ouest de l'Irlande en Mer Celtique ; il est probable que la hauteur maximale subie par la bouée M6 qui a fait la mesure lors de la tempête du [3], ait dépassé les 30 m.

Durant une campagne de mesure effectuée sur le Phare de la Jument au large de la Bretagne durant l'hiver 2017-2018, une hauteur de vague maximale de 24,60 m a été relevée[4],[5].

Nautisme

De nombreuses courses au large traversent la mer Celtique pour virer le célèbre rocher du Fastnet, près de la pointe sud-ouest de l'Irlande.

Références

  1. Édouard Le Danois, L'Atlantique : histoire et vie d'un océan, Paris, Albin Michel, 1938, p. 94.
  2. « Limits of Oceans and Seas, 3rd edition », International Hydrographic Organization, (consulté le 31 mars 2015).
  3. « Site internet du Marine Institute irlandais » (consulté le 13 janvier 2008)
  4. « Phare de la Jument : une étude sur les vagues extrêmes » (consulté le 23 novembre 2019)
  5. « La Jument lighthouse: a real-scale laboratory for the study of giant waves and their loading on marine structures » (consulté le 23 novembre 2019)

Articles connexes

  • Portail du monde maritime
  • Portail de l’Irlande
  • Portail de la Bretagne
  • Portail du Royaume-Uni
  • Portail de l’océan Atlantique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.