Michael Heads

Michael J. Heads, né en 1957[1], est un botaniste néo-zélandais qui a travaillé au district écologique de Spenser, au Nord de l'île du Sud, en Nouvelle-Zélande. Il a enseigné la botanique à l'université d'Otago de Dunedin, puis au département des sciences biologiques de la faculté des sciences de l'université du Zimbabwe de Harare[2].

Michael Heads
Biographie
Naissance
Abréviation en botanique
Heads
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Quelques publications

  • Michael J. Heads. 2012, Molecular Panbiogeography of the Tropics. Species and Systematics, éd. Univ. of California Press, 566 pp. (ISBN 0-520-27196-3)
  • Robin c. Craw, John R. Grehan, Michael J. Heads. 1999, Panbiogeography: tracking the history of life, éd. Oxford University Press. 229 pp. (ISBN 0-19-507441-6), (ISBN 9780195074413)
  • Michael J. Heads. 1987, Leonohebe, in: Bot. Soc. Otago Newsl. 5: 4 (1987)

Notes et références

  1. (en) Index des botanistes (université Harvard)
  2. Bulletin du Muséum national d'histoire naturelle : Adansonia, botanique, phytochimie, vol. 15-17, éd. Muséum national d'histoire naturelle, 1993

Liens externes

Heads est l’abréviation botanique standard de Michael Heads.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI

  • Portail de la Nouvelle-Zélande
  • Portail de la botanique
  • Portail de l’histoire de la zoologie et de la botanique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.