Michel Arrivé

Michel Arrivé, né le à Neuilly-sur-Seine (Seine) et mort le à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine)[1], est un écrivain et linguiste français.

Pour les articles homonymes, voir Arrivé.
Michel Arrivé
Biographie
Naissance
Décès
(à 80 ans)
Saint-Cloud
Nom de naissance
Michel Albert Roger Arrivé
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Distinctions
Œuvres principales

Biographie

Enfant d'une mère institutrice et d'un père ingénieur fait prisonnier de guerre en 1940, Michel Arrivé a été élevé par sa famille élargie (mère, sœur, grand-mère...). Élève précoce et brillant (il obtient son baccalauréat à 16 ans), il entre en khâgne au Lycée Louis-le-Grand et devient agrégé de grammaire (1958, plus jeune lauréat du concours), docteur d'État ès lettres de l'université Paris-Sorbonne (1970)[2].

Il commence sa carrière dans le secondaire (lycées de Pontoise et Évreux), devient ensuite assistant de Frédéric Deloffre à la Sorbonne. Il va ensuite enseigner la linguistique à l'Université de Tours puis devient professeur de linguistique et de sémiotique à l'Université Paris-Nanterre en 1983. Il fait valoir ses droits à la retraite en 2006. Michel Arrivé a ainsi effectué une longue carrière de professeur à l’Université Paris X Nanterre, où il a dirigé et fait soutenir une centaine de thèses[3].

Principal spécialiste d'Alfred Jarry[1], il a publié une vingtaine de livres et plus de trois cents articles.

Il est aussi l'auteur de travaux sur les influences linguistiques exercées sur Jacques Lacan, notamment celle de Pichon et Damourette[4].

Ouvrages

  • Œuvres complètes de Jarry dans la Bibliothèque de la Pléiade, 1972
  • Jarry, Peintures, gravures et dessins, Collège de Pataphysique, 1968
  • Les langages de Jarry : essai de sémiotique littéraire, Klincksieck, 1972
  • Lire Jarry, PUF et Complexe, 1976


  • collaborateur de la Grammaire Larousse du français contemporain (1964)
  • collaborateur de La Grammaire d’aujourd’hui : guide alphabétique de linguistique française, Flammarion, 1986
  • Réformer l’orthographe ?, PUF, 1993
  • Verbes sages et verbes fous, Lambert-Lucas, 2005 ; nouvelle édition complétée, Belin, 2010


  • Linguistique et psychanalyse, Méridiens-Klincksieck, 1986
  • Langage et psychanalyse, linguistique et inconscient, PUF, 1994, puis Lambert-Lucas, 2006
  • Le linguiste et l’inconscient, PUF, 2008
  • À la recherche de Ferdinand de Saussure, PUF, 2007
  • Du côté de chez Saussure, Lambert-Lucas, 2008


prix du premier roman
  • La réduction de peine, Flammarion, 1978
  • L'horloge sans balancier, Flammarion, 1983
  • Une très vieille petite fille, Champ Vallon, 2006
  • La Walkyrie et le professeur, Champ Vallon, 2007
  • Un bel immeuble, Champ Vallon, 2010
  • L'Homme qui achetait les rêves, Champ Vallon, 2012
  • L’Éphémère ou La mort comme elle va (nouvelles), Méridiens-Klincksieck, 1989
  • Elle et Lui, Lui et Elle (nouvelles noires), Black-out Editions, 2018

Décorations

Références

  1. Philippe-Jean Catinchi, « Mort de l’écrivain et linguiste Michel Arrivé », sur lemonde.fr, 5 avril 2017 (consulté le 5 avril 2017)
  2. Thèse de Michel Arrivé, sous la dir. de Gérald Antoine, dans le catalogue du Sudoc
  3. Michel Arrivé - Directeur de thèse, dans le catalogue du Sudoc
  4. Michel Arrivé, « Pichon et Lacan : quelques lieux de rencontre », Histoire Épistémologie Langage, vol. 11, no 2, , p. 121-140 (lire en ligne)
  5. Décret du 14 novembre 2012 portant promotion et nomination

Annexes

Bibliographie

  • Jacques Anis, André Eskénazi et Jean-François Jeandillou (dir.), Le Signe et la Lettre : en hommage à Michel Arrivé (mélanges en son honneur), Paris, L'Harmattan, coll. « Sémantiques », 2002 (ISBN 2-7475-3398-0).

Liens externes

  • Portail de la linguistique
  • Portail de la littérature française
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.