Michel Fourré-Cormeray

Michel Fourré-Cormeray est un haut fonctionnaire français, né le à Angers (Maine-et-Loire), mort le à Paris. Il fut à le premier directeur du Centre national de la cinématographie.

Michel Fourré-Cormeray
Georges Sadoul, Dieterle, Michel Fourré-Cormeray et Jean Grémillon en 1947
Fonction
Préfet
Biographie
Naissance
Décès
(à 54 ans)
Paris
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction
Archives conservées par
Archives nationales (F/1bI/769)

Biographie

Michel Fourré-Cormeray, docteur en droit, commence sa carrière comme auditeur à la Cour des comptes dans les années 1930. Lors qu'éclate la Seconde Guerre mondiale, il entre dans la Résistance et fait notamment partie du réseau Shelburn. Emprisonné puis libéré, proche de Michel Debré familier de l'Anjou lui aussi, il est nommé en 1944 préfet de Maine-et-Loire. En 1945, il devient « directeur général de la cinématographie », puis, en 1946, directeur du tout nouveau Centre national de la cinématographie, poste qu'il occupe pendant sept ans. Il fait ensuite un retour à la Cour des comptes où il est conseiller référendaire[1]. Il est membre du jury du Festival de Cannes 1954, et en 1959 il est nommé une nouvelle fois à la tête du CNC, poste qu'il occupe jusqu'à sa mort en .

Michel Fourré-Cormeray était marié à l'actrice Sirena Adgemova[2].

Il était commandeur de la Légion d'honneur.

Publications

  • L'Équilibre budgétaire en Grande-Bretagne, Librairie technique et économique , 1936
  • L'Évolution des finances publiques en Grande-Bretagne depuis 1930, Librairie technique et économique , 1936

Notes et références

Liens externes

  • Portail du droit français
  • Portail de la politique française
  • Portail du cinéma français
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.