Michel Soalhat

Michel Soalhat, né le à Clermont-Ferrand et mort pour la France le à Saint Hilaire Le Grand[1], est un athlète français du Racing Club de France.

Michel Soalhat

Michel Soalhat en 1898.
Contexte général
Sport Athlétisme
Biographie
Nom de naissance Michel Léon Marie Soalhat
Nationalité sportive France
Nationalité France
Naissance
Lieu de naissance Clermont-Ferrand (France)
Décès
Lieu de décès Saint Hilaire Le Grand
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Championnats de France d'athlétisme 12 1 1
L'équipe du Racing Club de France victorieuse du championnat de France de cross-country en 1896: Albin Lermusiaux -à G., 2e-, Félix Bourdier -au centre, moustachu, 3e-, et Michel Soalhat -3e en partant de la G., vainqueur individuel-.

Sa carrière, ornée de douze titres nationaux, s'étala sur les pistes durant une dizaine d'années, avec une interruption à l'orée des années 1900.

Il participa aux Jeux olympiques intercalaires de 1906 à Athènes, sur 800, et 1 500 mètres (5e de sa série qualificative[2]).

Palmarès

Il fut le détenteur des records de France des 800 mètres en 1895 puis 1896, 1 000 mètres en 1896, et 1 500 mètres en 1895 puis 1904.

  • Champion de France de cross-country en 1896 et 1897;
    • troisième du Championnat de France de cross-country en 1895.
  • Champion de France d'athlétisme:
    • 800 mètres: 1895, 1896, 1904 et 1905;
    • 1 500 mètres: 1894, 1895, 1904 et 1905;
    • 4 000 mètres steeple: 1895 et 1896;
      • 2e du 4 000 mètres steeple en 1894;
  • Vainqueur du Challenge du mile avec l'équipe du RCF (associé à de Fleurac et Filliâtre), face à la Société Athlétique de Montrouge, en [3].

Notes et références

  1. , sur memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr
  2. Michel Soalhat, sur Sports-Reference.
  3. La Vie au grand air, 19 mai 1904, p. 396.

Liens externes


Michel Soalhat vers 1895.
  • Portail de l’athlétisme
  • Portail de la Première Guerre mondiale
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.