Michel Therrien

Michel Therrien (né le à Montréal, dans la province de Québec, au Canada) est un joueur et entraîneur canadien de hockey sur glace.

Cet article possède un paronyme, voir Michel A. Thérien.
Pour les articles homonymes, voir Therrien.
Michel Therrien
Michel Therrien en tant qu'entraîneur des Penguins de Pittsburgh
Surnom(s) Bulldog[1]
Nationalité Canada
Naissance ,
Montréal (Canada)
Entraîneur chef
A entraîné Canadiens de Fredericton (LAH)
Citadelles de Québec (LAH)
Penguins de WBS (LAH)
Penguins de Pittsburgh (LNH)
Canadiens de Montréal (LNH)
Activité Depuis 1990
Joueur retraité
A joué pour Voyageurs de la Nouvelle-Écosse (LAH)
Canadiens de Sherbrooke (LAH)
Admirals de Milwaukee (LIH)
Skipjacks de Baltimore (LAH)
Carrière pro. 1983-1987

Carrière

Carrière de joueur

Michel Therrien est un défenseur qui a évolué dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec pendant quatre années de 1980 à 1983. Au cours de ce séjour, il a porté les couleurs des Remparts de Québec, des Saguenéens de Chicoutimi et des Chevaliers de Longueuil[2].

En 1983-1984, il fait ses débuts dans la Ligue américaine de hockey pour les Voyageurs de la Nouvelle-Écosse dans leur dernière saison d'existence[3]. L'équipe prend alors la direction de Sherbrooke et le nom de Canadiens, en rapport à la franchise propriétaire de l'équipe : les Canadiens de Montréal de la Ligue nationale de hockey. Il remporte la coupe Calder avec son équipe dès cette première saison dans cette nouvelle ville[4]. La saison suivante, il s'expatrie en France aux Chamois de Chamonix puis, après une dernière saison en 1986-1987 avec les Skipjacks de Baltimore, une grave blessure au genou met fin à sa carrière de joueur à l'âge de 24 ans. Il occupera par la suite divers métiers, dont celui de garde du corps de Roch Voisine, avec qui il avait évolué au sein des Remparts de Québec[5].

Carrière d'entraîneur

Les débuts en ligue mineure

Il commence sa carrière d'entraîneur avec le Titan de Laval en 1990 dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec pour un court passage de trois matchs derrière le banc. Il prend réellement la direction de l'équipe en 1993-1994 et occupe le poste pendant deux ans remportant le trophée Ron Lapointe du meilleur entraîneur de la saison en 1994-1995[6]. Il prend ensuite les commandes des Prédateurs de Granby et mène son équipe à la première place de son association[7] puis à la victoire de la Coupe Memorial[8]. Therrien entraîne encore une saison l'équipe mais celle-ci perd en demi-finale des séries de la ligue contre les Foreurs de Val-d'Or. Il remporte tout de même à titre personnel, le trophée Paul Dumont de la personnalité de l'année dans la LHJMQ[6].

L'équipe mettant fin à ses activités, Therrien se retrouve sans emploi avant d'être embauché par les Canadiens de Fredericton qu'il retrouve. La franchise étant déménagée à Québec, il suit l'équipe et dirige alors les Citadelles de Québec pendant 99 parties les menant au titre de champion de division en 1999-2000. L'équipe est alors battue au premier tour des séries par les Bruins de Providence[9].

Avec les Canadiens de Montréal

Le , après un mauvais début de saison, les Canadiens de Montréal font de lui leur nouvel entraîneur-chef en remplacement d'Alain Vigneault. Therrien, connaît une première saison difficile dans la LNH qui se termine avec une faible récolte de 70 points. La saison suivante commence mal avec la perte du capitaine de l'équipe, Saku Koivu qui doit soigner un cancer, mais l'équipe parvient tout de même à se qualifier pour les séries en battant les Sénateurs d'Ottawa 4 à 3 lors du retour de son capitaine guéri. Les Canadiens parviennent ensuite à battre les Bruins de Boston pour accéder à la demi-finale de l'association de l'Est.

Lors de la demi-finale, ils mènent la série 2 victoires à 1, et la partie 3 à 0 contre les Hurricanes de la Caroline. Stéphane Quintal écope alors d'une punition. Therrien argumente avec l'officiel Kerry Fraser et écope à son tour d'une punition pour conduite anti-sportive. Les Canadiens laissent alors filer leur avance et perdent 4 à 3 avant de subir deux autres revers 5 à 1 et 8 à 2[10] et d'être éliminés.

Le , il est renvoyé par la direction des Canadiens à la suite d'un début de saison avec seulement deux victoires en douze matchs et est remplacé par Claude Julien. Il est alors le sixième entraîneur de la saison 2002-2003 à perdre son poste[11].

De retour dans l'organisation des Penguins

Il ne reste pas longtemps sans travail et rejoint le club-école des Penguins de Pittsburgh, les Penguins de Wilkes-Barre/Scranton, dans la Ligue américaine de hockey pour la saison suivante. Dès cette première saison derrière le banc des Wilkes-Barre/Scranton, Therrien mène son équipe à la finale de la Coupe Calder, finale perdue en quatre matchs contre les Admirals de Milwaukee. Il reste encore une saison supplémentaire derrière le banc des Penguins de la LAH. Après 25 matchs au cours de la saison 2005-2006, il connaît le meilleur début de saison de l'histoire de la LAH avec 21 victoires, 1 défaite et 2 matchs nuls[8]. Dans le même temps, les Penguins de Pittsburgh sont en mauvaise position dans la LNH avec seulement 8 victoires en 31 matchs. L'entraîneur de la LNH, Ed Olczyk, est alors remplacé par Therrien le [12].

Lors de cette première saison de Therrien derrière le banc des Penguins, l'équipe finit à la dernière place de la division Atlantique. L'équipe des Penguins 2006-2007 est bien meilleure et se qualifie pour la première fois pour les séries éliminatoires depuis 2001 mais l'équipe perd au premier tour contre les Sénateurs d'Ottawa. Therrien est à titre personnel mis en avant en faisant partie de la liste des trois entraîneurs pressentis pour remporter le trophée Jack Adams du meilleur entraîneur de la saison. Les deux autres entraîneurs qui peuvent alors recevoir le trophée Adams sont Lindy Ruff et Alain Vigneault, ancien entraîneur des Canadiens de Montréal avant Therrien[13] entraîneur des Canucks de Vancouver, qui remporte finalement le trophée[14]. L'année suivante, Therrien et les Penguins atteignent la finale de la coupe Stanley mais perdent en six parties contre les Red Wings de Détroit. Le , en raison de résultats décevants de l'équipe, il est congédié par les Penguins[15].

À nouveau avec les Canadiens

Le , il est nommé entraîneur-chef des Canadiens de Montréal[16] qui viennent de terminer la saison à la dernière place de l'association de l'Est[17] et à l'antépénultième de la LNH[18]. Le nouveau directeur-général de l'équipe, Marc Bergevin, mise sur son expérience pour relancer la formation.

Lors de la saison 2012-2013, sa première saison depuis son retour avec les Canadiens, il mène l'équipe au sommet de la division nord-est et deuxième de l'association de l'Est mais ils sont rapidement éliminés au premier tour des éliminatoires en 5 matchs par les Sénateurs d'Ottawa.

L'année suivante, l'équipe connaît une bonne saison et les Canadiens récoltent 100 points au classement, atteignant ce symbolique plateau pour la première fois depuis la saison 2007-2008. Opposés au Lightning de Tampa Bay lors du premier tour des séries, les Canadiens gagnent en quatre matchs et se qualifient pour un nouvel affrontement contre les Bruins en séries. Après les cinq premières rencontres, les Canadiens sont menés 3-2 mais blanchissent les Bruins 4-0 à domicile afin de jouer un septième et ultime match à Boston. Au TD Garden, les Canadiens mènent de deux buts avant que Jarome Iginla réduise la marque. À quelques minutes de la fin du match, une passe de Daniel Brière dévie sur le patin de Zdeno Chára, permettant aux Canadiens de prendre à nouveau deux buts d'avance. Les Bruins ne marquent plus et sont éliminés en sept matchs. Les Canadiens affrontent les Rangers de New York pour la finale de l'association de l'Est. Lors de cette série, Chris Kreider chute en échappée pour heurter et blesser le gardien Carey Price qui doit s'absenter pour le reste des séries. Plutôt que de demander à l'auxiliaire de Carey Price, Peter Budaj, de prendre la relève, Michel Therrien décide de faire appel à Dustin Tokarski. Les Canadiens sont cependant vaincus en six matchs.

Le , contre les Maple Leafs de Toronto, Michel Therrien devient le 35e entraîneur-chef dans l'histoire de la LNH à enregistrer 400 victoires[19]. Le , il est congédié par les Canadiens de Montréal et est remplacé par Claude Julien.

Un retour dans la LNH avec les Flyers de Philadelphie

Le , Therrien a été nommé entraîneur-adjoint des Flyers de Philadelphie en compagnie de Mike Yeo pour assister l'entraîneur-chef, Alain Vigneault[20].

Statistiques

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques de joueur[2]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1980-1981Remparts de QuébecLHJMQ604192377
1981-1982Remparts de QuébecLHJMQ1107719
1981-1982Saguenéens de ChicoutimiLHJMQ50419231082021320
1982-1983Chevaliers de LongueuilLHJMQ64942519815281023
1983-1984Voyageurs de la Nouvelle-ÉcosseLAH7373441401114537
1984-1985Canadiens de SherbrookeLAH632232532142246
1985-1986Admirals de MilwaukeeLIH21120
1986-1987Skipjacks de BaltimoreLAH707162348
Statistiques d'entraîneur[2]
Saison Équipe Ligue PJ  V   D  N  Pr% V Séries éliminatoires
1990-1991Titan de LavalLHJMQ3210066,7 %Ne finit pas la saison à la tête de l'équipe
1993-1994Titan de LavalLHJMQ5841161071,6 % 4-1 Tigres de Victoriaville
Premier round-robin
4-0 Harfangs de Beauport
2-4 Saguenéens de Chicoutimi
1994-1995Titan Collège Français de LavalLHJMQ7248222068,1 % 4-0 Tigres de Victoriaville
Premier round-robin
4-1 Cataractes de Shawinigan
1-4 Olympiques de Hull
1995-1996Prédateurs de GranbyLHJMQ7056122081,4 %Premier round-robin
4-1 Laser de Saint-Hyacinthe
4-1 Saguenéens de Chicoutimi
4-1 Harfangs de Beauport
 Champion de la Coupe Memorial
1996-1997Prédateurs de GranbyLHJMQ7044206067,1 % 1-4 Foreurs de Val-d'Or
1997-1998Canadiens de FrederictonLAH80333210550,6 % 1-3 Pirates de Portland
1998-1999Canadiens de FrederictonLAH8033366548,1 % 3-2 Maple Leafs de Saint-Jean
4-0 Flames de Saint-Jean
2-4 Bruins de Providence
1999-2000Citadelles de QuébecLAH8037345451,9 % 0-3 Bruins de Providence
2000-2001Citadelles de QuébecLAH191261065,8 %Ne finit pas la saison à la tête de l'équipe
2000-2001Canadiens de MontréalLNH6223276646,8 %Non qualifiés
2001-2002Canadiens de MontréalLNH82363112353 % 4-2 Bruins de Boston
2-4 Hurricanes de la Caroline
2002-2003Canadiens de MontréalLNH4618194548,9 %Ne finit pas la saison à la tête de l'équipe
2003-2004Penguins de WBSLAH80342810853,8 % 4-3 Sound Tigers de Bridgeport
4-2 Phantoms de Philadelphie
4-3 Wolf Pack de Hartford
0-4 Admirals de Milwaukee
2004-2005Penguins de WBSLAH8039277757,5 % 4-2 Senators de Binghamton
1-4 Phantoms de Philadelphie
2005-2006Penguins de WBSLAH252112190 %Ne finit pas la saison à la tête de l'équipe
2005-2006Penguins de PittsburghLNH5114298035,3 %Non qualifiés
2006-2007Penguins de PittsburghLNH82472401164 % 1-4 Sénateurs d'Ottawa
2007-2008Penguins de PittsburghLNH824727862,2 % 4-0 Sénateurs d'Ottawa
4-1 Rangers de New York
4-1 Flyers de Philadelphie
2-4 Red Wings de Détroit
2008-2009Penguins de PittsburghLNH572725551,8 %Ne finit pas la saison à la tête de l'équipe
2012-2013Canadiens de MontréalLNH482914565,6 % 1-4 Sénateurs d'Ottawa
2013-2014Canadiens de MontréalLNH824628861 % 4-0 Lightning de Tampa Bay
4-3 Bruins de Boston
2-4 Rangers de New York
2014-2015Canadiens de MontréalLNH8250221063 % 4-2 Sénateurs d'Ottawa
2-4 Lightning de Tampa Bay
2015-2016Canadiens de MontréalLNH823838650 %Non qualifiés
2016-2017Canadiens de MontréalLNH633421860,3%Ne finit pas la saison à la tête de l'équipe

Trophées et honneurs

Ligue de hockey junior majeur du Québec

Ligue américaine de hockey

Ligue nationale de hockey

Références

  1. (en) Article sur http://tsn.ca/.
  2. (en) « Michel Therrien hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database
  3. (en) Saison des Voyageurs sur http://www.hockeydb.com/.
  4. (en) Liste des vainqueurs de la Coupe Calder sur http://www.ahlhalloffame.com/.
  5. Jonathan Guay, « Le parcours sinueux de Michel Therrien », sur Le Journal de Montréal, (consulté le 16 avril 2018)
  6. (en) Liste des trophées de la LHJMQ sur http://www.lhjmq.qc.ca/.
  7. (en) Saison 1995-1996 de la LHJMQ sur http://www.hockeydb.com/.
  8. (en) Article sur la carrière de Therrien à l'occasion de son arrivée chez les Penguins de Pittsburgh, http://www.pittsburghlive.com/.
  9. (en) Classement de la LAH en 1999-2000 sur http://www.hockeydb.com/.
  10. (en) Résumé de la série de 2002 avec les Canadiens contre les Hurricanes sur http://www.cbc.ca/.
  11. (en) Article sur le renvoi de Therrien des Canadiens sur http://sportsillustrated.cnn.com/.
  12. (en) Saison 2005-2006 des Penguins de Pittsburgh sur http://www.pittsburghhockey.net/.
  13. (en) Article sur les nominations pour les trophées de la LNH 2006-2007, article sur « http://www.pittsburghlive.com/ »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogle • Que faire ?).
  14. (en) Bilan de la soirée des remises de trophées de la LNH 2006-2007 sur « http://www.nhl.com/ »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogle • Que faire ?).
  15. (en) Therrien relevé de ses fonctions, article sur http://penguins.nhl.com/.
  16. « Michel Therrien named coach of the Canadiens », sur www.nhl.com/ice, (consulté le 5 juin 2012)
  17. (en) « 2011-2012 Conference Standings », sur www.nhl.com (consulté le 5 juin 2012)
  18. (en) « 2011-2012 League Standings », sur www.nhl.com (consulté le 5 juin 2012)
  19. https://www.nhl.com/fr/canadiens/news/apresmatch-les-canadiens-rentrent-a-montreal-avec-une-recolte-de-10-points-sur-une-possibilite-de-14-a-letranger/c-285455600
  20. « Flyers: Michel Therrien confirmé, Mike Yeo arrive », sur lejournaldemontreal.com, (consulté le 4 novembre 2019)
  • Portail du Québec
  • Portail du hockey sur glace
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.