Mielec

Mielec (prononcée mielets) est une ville de la voïvodie des Basses-Carpates, dans le sud-est de la Pologne. Elle est le chef-lieu du powiat de Mielec. Sa population s'élevait à 61 238 habitants en 2012[1].

Mielec

Héraldique

Drapeau
Administration
Pays Pologne
Région Basses-Carpates
District Powiat de Mielec
Commune Gmina de Mielec
Maire Jacek Wiśniewski (d) (depuis )
Code postal 39-300 — 39-303, 39-323
Indicatif téléphonique international +(48)
Indicatif téléphonique local 17
Immatriculation RMI
Démographie
Population 61 238 hab. (2012)
Densité 1 293 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 17′ nord, 21° 25′ est
Superficie 4 736 ha = 47,36 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pologne
Mielec
Géolocalisation sur la carte : Pologne
Mielec
Liens
Site web http://www.mielec.pl

    Géographie

    Mielec se trouve à 49 km  58 km par la route  au nord-ouest de Rzeszów, et à 221 km  261 km par la route  au sud-est de Varsovie[2].

    Histoire

    Depuis le premier partage de la Pologne en 1772 jusqu'en 1918, la ville fait partie de la monarchie autrichienne (empire d'Autriche), puis Autriche-Hongrie (Cisleithanie après le compromis de 1867), chef-lieu du district de même nom, l'un des 78 Bezirkshauptmannschaften en province (Kronland) de Galicie[3]. Le sort de cette région fut dès lors disputé par la Pologne et la Russie soviétique, jusqu'à la paix de Riga, signée le [4].

    Un bureau de poste a été ouvert en [5]

    Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les Allemands occupent la ville du au . Durant cette période, l'usine d'aviation de la ville produit des bombardiers et avions de chasse allemands. La plupart des ouvriers étaient des travailleurs forcés réduits en esclavage. Cela commence avec les juifs de la ville mais la majorité de ceux-ci furent déportés vers 1942 en camp d'extermination. Avant guerre, la communauté juive de la ville représente plus de la moitié de la population (2 800 habitants sur 5 500). Plusieurs assassinats de masse des juifs ont lieu dans les hangars de l'usine et les victimes sont enterrées dans des fosses communes de la ville. À la suite de cela, les travailleurs forcés étaient des juifs d'autres région puis viennent des prisonniers de guerre et prisonniers politiques. Après guerre, un monument commémorant les victimes de ces atrocités fut érigé dans l'usine ainsi qu'au cimetière catholique de Mielec. Au cours de l'occupation, les nazis détruisent le cimetière juif et les bâtiments de la communauté juive. Le peu de survivants juifs de retour en ville firent face à l'impossibilité de reconstruire leur vie dans la ville en raison à l'hostilité et les menaces de mort des résidents polonais[6].

    L'usine d'aviation PZL Mielec devint après 1945 la plus grosse usine de ce type en Pologne. C'était une source de nombreux emplois pour toute la région. Plus de 16 000 avions furent construits dans ces usines, notamment le Mikoyan-Gourevitch MiG-17, le Mikoyan-Gourevitch MiG-15, le PZL TS-11 Iskra ou encore le Antonov An-2.

    Politique et administration

    Titulaires de la fonction de maire, bourgmestre, intendant, syndic ou président de la municipalité (d) de Mielec
    IdentitéPériodeDuréeÉtiquette
    DébutFin
    Janusz Chodorowski (d)
    (né le )
    20 ans
    Daniel Kozdęba (d)
    ( - )

    (mort en cours de mandat (en))
    4 ans
    Jacek Wiśniewski (d)
    (né en )
    En cours2 ans

    Personnalités

    Patrimoine

    • Basilique Saint-Mathieu-l'Évangéliste
    • Ancien palais de la famille Oborski
    • Église paroissiale Saint-Marc-l'Évangéliste
    • Église Saint-Marc
    • Palais-pharmacie de la famille Suchorzewski

    Économie

    À Mielec est située la Zone économique spéciale où sont implantées les sociétés Sikorsky Aircraft, Zielona Budka, Kronospan, Organika, Kirchhoff, etc.

    Sport

    Culture

    Chaque année se déroule à Mielec le Festival international de musique.

    Jumelages

    Références

    1. Population au , d'après l'Office central des statistiques, Powierzchnia i ludność w przekroju terytorialnym w 2013 r, p. 121..
    2. La première distance indiquée est la distance orthodromique ; les distances routières proviennent du site viamichelin.fr.
    3. Wilhelm Klein, Die postalischen Abstempelungen auf den österreichischen Postwertzeichen-Ausgaben 1867, 1883 und 1890, Vienne, 1967.
    4. André et Jean Sellier, Atlas des peuples d'Europe centrale, Paris, éd. La Découverte, 1991, p. 94.
    5. Edwin Mueller, Handbook of Austria and Lombardy-Venetia Cancellations on the Postage Stamp Issues 1850-1864, Vienne, 1961.
    6. http://kehilalinks.jewishgen.org/Kolbuszowa/mielec/mielec.html

    Liens externes

    • Portail de la Pologne
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.