Mon petit gazon

Mon Petit Gazon (également appelé MPG) est un jeu français de fantasy football créé en 2011. Il s'appuie depuis sur cinq championnats européens[1] : la Ligue 1 (France), la Premier League (Angleterre), la Liga (Espagne) et la Serie A (Italie) et la Ligue 2 (2e division France). Ses propriétaires sont Martin Jaglin, Benjamin Fouquet et Grégory Rota[2].

Mon petit gazon

Éditeur Fantaleague
Développeur Fantaleague

Date de sortie 2011
Genre Ligue fantasy
Mode de jeu Multijoueur
Plate-forme Navigateur et applications iOS et Android
Langue Français, anglais, espagnol

Site web https://mpg.football/

Entre 2016 et 2018, le jeu s'appelait My Little Nuts au Royaume-Uni et Mi Gran Delantera en Espagne avant d'être rebaptisé MPG en avec un logo affublé d'une chèvre, animal dont on donne le nom à un mauvais joueur de football voire à une équipe entière[3].

Système de jeu

Le jeu se déroule en plusieurs étapes. Tout d'abord un groupe de personnes crée une ligue. Elle peut comporter deux, quatre, six, huit ou dix joueurs. Une fois celle-ci complète, des enchères à l'aveugle sont organisées en plusieurs tours. Chaque joueur dispose de 500 millions d'euros afin de faire son mercato en misant sur des joueurs à partir d'un prix de base. À chaque tour celui qui a la plus grosse enchère sur un joueur l'incorpore dans son effectif.

Une fois cette phase terminée, les matches peuvent commencer. Chaque joueur doit alors aligner 11 joueurs plus des remplaçants afin de remporter la confrontation qui l'oppose à un autre joueur. Si un footballeur sélectionné dans l'une des équipes virtuelles marque dans la réalité, il inscrit aussi un but réel dans le jeu.

À la fin de chaque match les joueurs sont notés grâce à un algorithme reprenant et décomposant les statistiques des joueurs, en partenariat avec Opta Sports. Si un joueur n'a pas déjà marqué et qu'il s'est vu attribué une meilleure note que la défense et le gardien de l'équipe adverse il inscrit un but virtuel (ou but MPG)[4].

Enfin s'ajoutent des bonus dans l'esprit humoristique du jeu :

  • « La valise à Nanar » (une référence à Bernard Tapie et l'affaire VA-OM) permet de corrompre l'arbitre et annule un but adverse.
  • « Zahia » (référence à Zahia Dehar) motive l'équipe et offre un bonus sur la note de tous les joueurs.
  • « Suarez » (référence à la morsure de Luis Alberto Suárez sur Otman Bakkal) vise le gardien adverse et lui impose un malus d'un point
  • « Tonton Pat' » (en référence au coup de pieds asséné par Patrice Evra à un supporter de sa propre équipe) annule les remplacements tactiques de l'adversaire
  • « Chapron Rouge » (en référence au tacle de l'arbitre Tony Chapron sur le joueur Diego Carlos) remplace au hasard un des joueurs de champ, de l'adversaire ou non, par un rotaldo.

Une fois le score définitif établi, les joueurs gagnent des points (3 pour la victoire, 1 pour le nul et 0 pour la défaite). Les joueurs s'affrontent deux fois : à domicile et à l'extérieur. Le gagnant est celui qui termine premier du classement de sa ligue à la fin de toutes les rencontres.

Le déroulement du jeu s'adapte aux aléas du monde réel, ce qui a été particulièrement remarquable pour la saison 2018-2019 concernant le championnat de France, avec les nombreux reports liés au mouvement des gilets jaunes ou aux conséquences du décès tragique d'Emiliano Sala[5].

Développement

Fantaleague, l’ancêtre de Mon Petit Gazon, a été créé en 2005 par trois amis vivant à Lyon : Jean-Charles Porchy, Charles Morat et Rodolphe Petit[6] avant d'être racheté le [7],[8]

Le jeu s'inspire des jeux de fantasy football existants depuis longtemps aux États-Unis, en Italie ou encore en Angleterre[9], à la différence notable que MPG n'intègre pas de pari d'argent (contrairement à FanDuel ou DraftKings) et ne propose pas de cadeaux (contrairement à Fantasy Premier League). De plus, le jeu ne consiste pas à cumuler le maximum de points mais à battre ses adversaires dans des confrontations directes avec un résultat identique d'un match de foot réel.

MPG est créé en 2011 par trois amis en parallèle de leurs emplois respectifs afin de s'amuser[10]. Voyant le succès du jeu auprès du public, ils ont décidé dans un premier temps de réaliser un crowdfunding en [11]. Après avoir collecté 40 300 euros en trois semaines, ils ont alors démarré une refonte du site web et ont lancé une application mobile. Le championnat anglais a aussi été ajouté au jeu de base. Entre 2016 et 2018, les trois fondateurs ont quitté leurs emplois pour se consacrer pleinement à MPG.

De 2011 à 2014, le jeu utilisait les notes de L'Équipe sans leur accord, ce qui leur a valu des menaces de poursuite judiciaire[12]. MPG a alors remplacé ces notes grâce à un algorithme propriétaire. Celui-ci est basé sur 80 statistiques[13] issues des matchs réels (achetées à un fournisseur de statistiques). Le processus donne ainsi une note sur 10 à chaque joueur. Les notes de l’Équipe ont refait leur apparition dans MPG à l'été 2018 après un accord entre les 2 sociétés.

En 2016, la Ligue de football professionnel (LFP) leur a adressé des courriers recommandés pour leur signifier leur intention de lancer une action en justice à leur encontre[14]. Le tollé de l'annonce sur les réseaux sociaux, et le changement de directeur général exécutif avec l'arrivée à la tête de la LFP de Didier Quillot, ont mis un coup d'arrêt à l'action légale. Finalement en , la LFP est devenue partenaire du jeu[15].

En , la version espagnole du site (Mi Gran Delantera à l'époque) est lancée et le championnat espagnol ajouté. Autre nouveauté, les badges ont été introduits afin d'être collectionnés par les joueurs. Ils sont attribués en fonction des performances (badge en feu si on inscrit cinq buts réels en un match, badge la punition si l'on a au moins six buts de moins que son adversaire, badge la chèvre si on termine dernier de sa ligue, etc.).

En , MPG a annoncé une levée de fonds de 1 million d'euros auprès d'investisseurs privés comme Sébastien Bazin, Martin Solveig ou encore Jean-Étienne Amaury.

Durant la coupe du monde de football 2018, MPG a lancé MonPetitProno, un jeu de pronostiques gratuit dans lequel il fallait prévoir les vainqueurs des matches afin de gagner des points. Ceux-ci étaient attribués grâce à un système de cotes. Ce jeu a rencontré un grand succès avec 800 000 joueurs contre 100 000 attendus[16].

Le même été, MPG a également mis en place MonPetitTransfert, une application qui consistait chaque semaine à prédire cinq transferts, le joueur gagnait des points en fonction de la destination du joueur et si le montant du transfert parié était exact[17]. Ce mode de jeu n'a pas connu un grand succès et il n'a pas été reconduit lors de l'été 2019 contrairement à MonPetitProno pour la CAN 2019.

En partenariat avec La chaîne L'Équipe, MPG a lancé en la première émission de fantasy football en France, réalisée chaque semaine sur les plateaux de La chaîne L'Équipe[18].

En juillet 2019, le jeu annonce des nouveautés pour la saison 2019-2020[19]. Parmi celles-ci, l'ajout de la Ligue 2 française, de la Serie A italienne et nouveau système de montées/descentes A ceci s'ajoute une amélioration du mode Expert avec un module de prêt de joueur et une refonte du Mur de la taille (un espace de communication mis à la disposition des joueurs).

Accueil

Audience

Mon Petit Gazon s'adressait initialement aux passionnés de football qui analysent les matchs précédents et l'historique des joueurs. Différentes plateformes proposant ces données sont apparues sur le net afin d'aiguiller les choix tactiques de ces aficionados. Depuis, Mon Petit Gazon a évolué pour toucher un public plus large et des outils pour aider les plus novices ont été introduits.

Cette stratégie s'est avérée payante puisque le jeu recense 320 000 joueurs le [20],[21] et en évoque 600 000 en septembre 2017[réf. souhaitée].

Le jeu compte 1,3 million d'inscrits en 2019 dont 650 000 joueurs actifs en France et 45 000 à l'étranger, essentiellement en Espagne. Mon Petit Gazon a du mal à s'imposer dans ce dernier pays ainsi qu'en Angleterre malgré la possibilité de jouer avec leurs championnats[22],[23].

MPG bénéficie de la promotion de personnes influentes dans le milieu comme les journalistes de RMC Sport avec qui ils sont partenaires[24], et même les joueurs eux-mêmes comme Nicolas Benezet de l'En Avant de Guingamp ou Romain Danzé du Stade rennais football club. Le DJ Martin Solveig est lui aussi un amateur du site[25].

Critiques de la presse

Distinctions

En , l'application est classée parmi les meilleurs jeux de football dans l'App Store aux côtés de Pro Evolution Soccer 2019 ou FIFA football[26] ainsi que dans le « top 30 des applis disruptives « par Challenges dans son numéro de [27].

Notes et références

  1. « "MON PETIT GAZON" ANNONCE PLUSIEURS NOUVEAUTÉS POUR LA NOUVELLE SAISON », sur https://rmcsport.bfmtv.com, (consulté le 17 juillet 2019)
  2. « MonPetitGazon », sur monpetitgazon.fr, (consulté le 18 décembre 2017).
  3. « OM: Mais au fait, pourquoi qualifie-t-on les footballeurs de «chèvres»? », sur https://www.20minutes.fr, (consulté le 17 juillet 2019)
  4. « Astuces : comment je gagne à tous les coups à Mon Petit Gazon », sur focuSur.fr, (consulté le 15 novembre 2019)
  5. « Fin de saison sur MonPetitGazon, le jeu de football qui rassemble 1,3 million de sélectionneurs », sur https://www.lemonde.fr, 24 mai 2019,
  6. Nicolas Rauline, « Mon Petit Gazon (MPG) veut populariser les « fantasy leagues » », sur https://business.lesechos.fr, (consulté le 19 décembre 2017)
  7. « Mentions légales MPG », sur societe.com, (consulté le 18 décembre 2017)
  8. « Quand l'internaute devient sélectionneur de foot... », sur https://www.latribune.fr, (consulté le 19 décembre 2017)
  9. « Fantasy Football NFL France », sur nflfrance.com (consulté le 18 décembre 2017).
  10. « Martin JAGLIN - Co-fondateur @MON PETIT GAZON », sur https://web2day.co (consulté le 17 juillet 2019)
  11. https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/mon-petit-gazon-du-foot-des-amis-et-des-bonnes-engueulades
  12. Pierre Boisson, « Mon petit gazon : « C'est toujours bien des échanges, de la haine et des insultes » », sur http://www.sofoot.com, (consulté le 19 décembre 2017)
  13. https://mpg.football/rules
  14. « Action en justice LFP vs MPG », sur francetvinfo.fr (consulté le 18 décembre 2017).
  15. « Fin de l'affrontement juridique entre la LFP et MPG », sur challenge.fr, (consulté le 18 décembre 2017).
  16. « Mondial 2018: "Mon Petit Prono", le pari réussi de Mon Petit Gazon », sur https://rmcsport.bfmtv.com, (consulté le 2 août 2018)
  17. « Mon Petit Gazon lance... Mon Petit Transfert », sur https://rmcsport.bfmtv.com, (consulté le 2 août 2018)
  18. « L'Équipe-MPG, la première émission de fantasy football : épisode 1 », sur https://www.lequipe.fr, (consulté le 17 juillet 2019)
  19. « MPG revient : toutes les nouveautés de la saison 2019-2020 », sur https://www.lequipe.fr, (consulté le 17 juillet 2019)
  20. « 320 000 joueurs en janvier 2017 », sur sudouest.fr, (consulté le 18 décembre 2017)
  21. « 300 000 joueurs MPG, ouverture MLN et soutien de stars », sur liberation.fr (consulté le 18 décembre 2017).
  22. William Audureau, « Fin de saison sur MonPetitGazon, le jeu de football qui rassemble 1,3 million de sélectionneurs », sur https://www.lemonde.fr, (consulté le 4 juin 2019)
  23. Adrien Schwyter, « Les difficultés rencontrées par Mon Petit Gazon en Espagne et en Angleterre », sur https://www.challenges.fr, (consulté le 4 juin 2019)
  24. « RMC sport évoque sa ligue MPG », sur rmcsport.bfmtv.com, (consulté le 18 décembre 2017).
  25. « Martin Solveig soutient MPG », sur surfacemagazine.fr, (consulté le 18 décembre 2017).
  26. « Le classement en question », sur https://apps.apple.com (consulté le 17 juillet 2019)
  27. « Couverture du numéro de Challenges en question », sur https://twitter.com (consulté le 17 juillet 2019)

Voir aussi

Article connexe

Lien externe

  • Portail du jeu vidéo
  • Portail d’Internet
  • Portail du football
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.