Monastère de Mar Elian

Le Deir Mar Elian el-Cheikh ou monastère de Mar Elian (en français « monastère de Saint Julien l’Ancien ») était un monastère chrétien de rite catholique syriaque fondé au Ve siècle et situé à Al-Qaryatayn, dans le gouvernorat de Homs, en Syrie. Il fut détruit le par l'État islamique dans le cadre de la guerre civile syrienne.

Ancien monastère de Mar Elian

Image de l'Ancien monastère de Mar Elian

Fondation Ve siècle
Fermeture rasé par EI en 2015
Dédicataire Julien d'Émèse (Mar Elian)
Localisation
Pays Syrie
Gouvernorat Homs
Ville Al-Qaryatayn
Coordonnées 34° 14′ 10″ nord, 37° 13′ 30″ est
Géolocalisation sur la carte : Syrie

Histoire

Le monastère est érigé au Ve siècle dans une oasis d'Al-Qaryatayn, en Syrie[1]. Il est dédié à saint Julien d'Émèse (mar Elian). Abandonné au XVIIIe siècle, le monastère reste cependant un lieu de prières et de dévotions pour les chrétiens mais également pour les musulmans qui viennent y chercher l’intercession du saint[2]. En 2000, le monastère est confié à la communauté de Deir Mar Moussa al-Habachi, refondée à la fin du XXe siècle par le jésuite italien Paolo Dall'Oglio, enlevé par l'État islamique le [1]. En mai 2015, le père Jacques Mourad, supérieur de Mar Elian et un diacre du nom de Boutros Hanna sont eux aussi pris en otage[3]. Le supérieur réussi à s'échapper le [4].

Le monastère accueille et protège des milliers de réfugiés syriens de mars 2011 à août 2015, date à laquelle les islamistes remportent la bataille d'Al-Qaryatayn et enlèvent plusieurs dizaines de civils réfugiés au sein de l'église. Le , le monastère est finalement rasé à coup de bulldozer lors d'une mise en scène filmée et publiée sur internet par l'organisation terroriste[1]. Le cimetière jouxtant celui-ci est également détruit[5]. Le patriarche Younan interpelle alors l'Occident face à ces « aberrations commises par des barbares qui se réclament d’Allah et de la religion de la miséricorde[6] ».

Depuis décembre 2013, le monastère était jumelé avec la cathédrale Saint-Julien du Mans et l'église Notre-Dame de la Couture[7].

Il n'y a plus de chrétiens à Qaryatayn, le village jouxtant le couvent.

Références

  1. « Le monastère syrien de Mar Elian détruit par l'État Islamique », Radio Vatican, (lire en ligne, consulté le 21 août 2015).
  2. « Jumelage entre le Couvent de Mar Elian (Syrie) et l'ensemble paroissial de La Couture (Le Mans) », sur fcso.fr (consulté le 21 août 2015).
  3. Anne-Bénédicte Hoffner, « Le supérieur du monastère Mar Elian, en Syrie, enlevé par Daech », La Croix, (lire en ligne, consulté le 21 août 2015).
  4. « Le père Jacques Mourad retrouve la liberté », Tribune de Genève, (lire en ligne, consulté le 11 octobre 2015).
  5. Arthur Herlin, « L’incroyable et douloureux récit du père Mourad », Aleteia, (lire en ligne, consulté le 1er décembre 2015).
  6. « Destruction du monastère de Mar Elian : la douleur du père Hilal », Radio Vatican, (lire en ligne, consulté le 21 août 2015).
  7. « Le Mans. Deux paroisses lancent un jumelage avec la Syrie », Ouest France, (lire en ligne, consulté le 21 août 2015).

Voir aussi

  • Portail du catholicisme
  • Portail des chrétiens d’Orient
  • Portail de l’architecture chrétienne
  • Portail du monachisme
  • Portail de la Syrie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.