Monique Laederach

Monique Laederach née le , aux Brenets, à la frontière franco-suisse, et décédée à Peseux le est une écrivaine, une poétesse, critique littéraire et traductrice neuchâteloise.

Pour les articles homonymes, voir Laederach.
Monique Laederach
Biographie
Naissance
Décès
(à 65 ans)
Peseux
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Parti politique

Biographie

Fille du pasteur Jean-Rodolphe Laederach et de Hilde Maeder, elle étudie la musique à Vienne puis à l'Université de Lausanne. A l'Université de Neuchâtel, elle obtient une licence en lettres en 1972 [1].

Elle est mariée à l'écrivain Jean-Pierre Monnier jusqu'en 1970.

Elle est membre du Parti socialiste neuchâtelois,

Elle publie de la poésie, puis de la prose dès 1970 ; elle est également traductrice (Kafka, Rilke, Mariella Mehr, Erika Burkart) et critique littéraire.

Elle collabore régulièrement avec la radio suisse romande

Distinctions

  • Prix Schiller: 1977 pour J'habiterai mon nom, 1983, La femme séparée, 2000 pour l'ensemble de son œuvre[2]
  • Prix de l'Institut neuchâtelois, 2001 pour l'ensemble de son œuvre[3]
  • Prix des belles lettres, 1978[4]

Liste complète des œuvres

  • L'Étain la source, poèmes, Éditions de l'Aire, 1970
  • Pénélope, poème, Éditions de l'Aire, 1971
  • La Ballade des faméliques baladins de la Grande Tanière, poèmes, Cahiers du Bateleur, 1974
  • J'habiterai mon nom, poème, Éditions L'Âge d'Homme, 1977
  • Jusqu'à ce que l'été devienne une chambre, poème, E. Vernay, 1978
  • Stéphanie, récit, Éditions de l'Aire, 1978
  • La Partition, poèmes, Éditions de l'Aire, 1982
  • Trop petits pour Dieu, roman, Éditions de l'Aire, 1986
  • J'ai rêvé Lara debout, roman, Éditions Zoé, 1990
  • La Femme séparée, roman, coéd. (L'Aire/Fayard_(maison d'édition), 1982), Éditions L'Âge d'Homme, 1993
  • Si vivre est tel, poèmes, L'Age d'Homme/Écrit des Forges (Québec), 1998 - avec un CD des poèmes lus par l'auteure
  • La trahison, Ed. de La Nouvelle Revue Neuchâteloise, 1999
  • Je n'ai pas dansé dans l'île, Éditions L'Âge d'Homme, 2000
  • L'Ombre où m'attire ta main, L'Association pour l'aide à la création littéraire, 2001
  • Ce chant mon amour, poèmes, Éditions L'Âge d'Homme, 2001
  • Les Noces de Cana, roman, Éditions L'Âge d'Homme, (1996) 2002
  • Trop petits pour Dieu, Éditions de L'Aire, collection, l'Aire bleue, 2002
  • Les Crépusculaires, pièce de théâtre, pas éditée, 2002
  • Poésie complète,Éditions L'Âge d'Homme, 2003
  • Flèche dérobée au vent, Roman, Éditions L'Âge d'Homme, Coll. Contemporains, 2003

Références

  1. « Figures marquantes », sur Université de Neuchâtel
  2. « Preise der Schweizerischen Schillerstiftung 1908 - 2012 », sur Fondation Schiller Suisse
  3. « Le prix de l'Institut- Les lauréats du Prix », sur Institut neuchâtelois
  4. « Le prix Belles-Lettres à Monique Laederach », Femmes suisses et le Mouvement féministe : organe officiel des informations de l'Alliance de Sociétés Féminines Suisses, no 66, (retro.seals.ch/cntmng;jsessionid...?pid=emi-002:1978:66::444)

Liens externes

  • Portail de la littérature francophone
  • Portail de la poésie
  • Portail arts et culture de la Suisse
  • Portail du canton de Neuchâtel
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.