Mont Darwin (Chili)

Le mont Darwin, souvent confondu avec le mont Shipton, est un sommet culminant à 2 429 mètres d'altitude dans la cordillère Darwin en Terre de Feu. Situé en territoire chilien, au nord du canal Beagle, il fait partie de la cordillère des Andes (Amérique du Sud). Il est formé de schiste cristallin et des très gros glaciers couvrent ses pentes sud[2].

Pour les articles homonymes, voir Darwin.
Ne pas confondre avec les Monticules de Darwin.

Mont Darwin
Géographie
Altitude 2 429 m[1]
Massif Cordillère Darwin (Andes fuégiennes, Andes)
Coordonnées 54° 44′ 30″ sud, 69° 30′ 10″ ouest
Administration
Pays Chili
Région Magallanes et Antarctique chilien
Provinces Terre de Feu, Antarctique chilien
Ascension
Première 1970 par M. Andrews, N. Banks, M. Taylor, P. Radcliffe, P. James, N. Bennett et R. Heffernan
Géologie
Roches Roche métamorphique
Géolocalisation sur la carte : Terre de Feu
Géolocalisation sur la carte : Chili

Histoire

Vue du mont Darwin depuis la baie Pía.

Il est baptisé durant second voyage du HMS Beagle par le capitaine du HMS Beagle, Robert FitzRoy, en l'honneur du 25e anniversaire de Charles Darwin, le 12 février 1834. FitzRoy pense alors qu’il s’agit du sommet le plus élevé de la cordillère Darwin[1]. Un an auparavant, FitzRoy avait nommé l'étendue d'eau au sud-ouest de la montagne canal de Darwin afin de rendre hommage à l'action et au courage de Darwin lors du sauvetage des barques du navire après que de grosses vagues aient été produites par la chute d'une grande masse de glace dans l'eau[3].

En 1961, l'alpiniste britannique Eric Shipton et trois Chiliens, Eduardo Garcia, Francisco Vivanco et Cedomir Marangunic, réalisent l’ascension d’un sommet qui leur semble le plus élevé de la cordillère Darwin et pensent qu’il s’agit bien du mont Darwin. Mais, en 1970, une expédition néozélandaise confirme l’existence de deux sommets très proches. L’expédition de Shipton aurait donc réalisé l’ascension d’un sommet inconnu situé au nord-ouest du mont Darwin et plus élevé de seulement 40 mètres que ce dernier. L’expédition néozélandaise propose alors aux autorités géographiques chiliennes de nommer ce sommet en l’honneur d'Eric Shipton. La proposition est acceptée[1].

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • (es) Rodolfo J. Iturraspe, Glaciares de Tierra del Fuego, Buenos Aires, Editorial Dunken, , 184 p. (ISBN 978-9-870-25004-3)
  • (en) Adrian Desmond et James Moore, Darwin, London New York, N.Y., USA, Michael Joseph Viking Penguin, (ISBN 0-718-13430-3)
  • (en) Robert Fitzroy, Narrative of the surveying voyages of His Majesty's Ships Adventure and Beagle between the years 1826 and 1836, describing their examination of the southern shores of South America, and the Beagle's circumnavigation of the globe. Proceedings of the second expedition, 1831-36, under the command of Captain Robert Fitz-Roy, R.N., Henry Colburn, Londres, 1839, [lire en ligne] p. 217

Notes et références

  1. Rodolfo J. Iturraspe 2011, p. 148
  2. (en) « Historic Fluctuations of Outlet Glaciers from the Patagonian Ice Fields », sur www.USGS.gov, USGS (consulté le 28 septembre 2009)
  3. (en) « Survey of South America, Part 2 », sur www.aboutdarwin.com, David Leff (consulté le 28 septembre 2009)
  • Portail de la montagne
  • Portail du Chili
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.