Monument culturel en République tchèque

En République tchèque, un monument culturel (en tchèque kulturní památka) est un statut attributé par le ministère de la Culture aux édifices pour leur importance historique ou patrimoniale. Les plus importants d'entre eux ont le statut de monument culturel national (Národní kulturní památka), donné par décret gouvernemental[1].

Pour les autres articles nationaux ou selon les autres juridictions, voir Monument historique.
Plaque Kulturní památka dans l'église Saint-Michel de Licibořice.

La gestion en est assurée par l'Institut des monuments culturels (Národní památkový ústav), créé le .

Quelques monuments culturels

A Prague

A Brno

A Pilsen

A Olomouc

A Litoměřice

Le centre historique de Litoměřice est classé monument historique. Il englobe 44 rues et 9 places.

A Hradec Kralove et dans sa région

A Beroun et dans sa région

Autres régions tchèques

Polémiques

Le rapport difficile de la République tchèque avec son passé communiste et l'art de cette époque a été illustré par la qualification de monument culturel concernant les bâtiments de la seconde moitié du XXe siècle tels que le magasin Maj Tesco à Prague.

Pour les historiens d'art, ces monuments témoignent d'une époque, d'un courant artistique, bien que leur qualité esthétique soit peu appréciée.

Notes et références

  1. (en) Act on State Landmark Conservation, version anglaise du texte de loi de 2013 sur le site du ministère de la Culture.
  2. (cs) « 11960/5-5438 », sur monumnet.npu.cz (consulté le 23 septembre 2017)
  • Portail de la République tchèque
  • Portail de l’histoire
  • Portail de l’histoire de l’art
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.