Mosquée bleue de Tabriz

La mosquée bleue est un édifice religieux situé à Tabriz, construite en 1465 pour une dynastie Turkmène. Elle est actuellement assez ruinée, mais appartenait à un grand complexe architectural comprenant entre autres une citerne, une bibliothèque, une tombe et une khanqah. La partie survivante n'est d'ailleurs pas clairement identifiée.

Pour les articles homonymes, voir Mosquée bleue (homonymie).
Détail des restaurations en cours sur les céramiques à l'intérieur de la mosquée bleue.

Le plan de cette mosquée était proche de celui de la mosquée de Van (1389-1400) : une chambre sous dôme entourée sur trois côtés d'un portique en U et pourvue d'une excroissance qui servait peut-être de mausolée. Deux minarets surplombaient l'édifice.

Le décor, d'une qualité assez exceptionnelle, était réalisé en carreaux de céramique glaçurée de six couleurs et en lambris de marbre. Le vocabulaire décoratif des timurides, notamment les palmettes rumies, s'y retrouve, comme dans la plupart des constructions turkmènes.

Cette mosquée constitue un jalon important dans l'architecture islamique. Elle pourrait avoir inspiré les réalisateurs de la mosquée verte de Brousse, à laquelle travaillèrent des artisans de Tabriz.

Bibliographie

  • Sandra Aube (préf. Jean-Pierre Van Staëvel), La céramique dans l'architecture en Iran au XVIème siècle : Les arts qarâ quyûnlûs et âq quyûnlûs, Presses Université Paris-Sorbonne, coll. « Islam », , 248 p. (ISBN 979-1023105254)[1].

Notes et références

  1. Les pages 79 à 95 sont spécifiquement consacrées à la Mosquée bleue. On peut accéder à la table des matières sur cette page.
  • Portail de l’Iran et du monde iranien
  • Portail de l’islam
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.