Motorola 6800

Le 6800 est un microprocesseur 8 bits produit par Motorola et sorti peu de temps après l'Intel 8080 en 1975.

Motorola MC6800L

Description

Motorola 6800

Il avait 78 instructions, y compris l'instruction (peu) célèbre et non documentée de test du bus Halt and Catch Fire (HCF). Il fut certainement le premier microprocesseur avec un registre d'index.

Il se présentait habituellement sous forme d'un boîtier DIP 40 broches. La version 'B' fonctionnait jusqu'à une fréquence de 2 MHz et il contenait 7000 transistors.

Plusieurs micro-ordinateurs de première génération des années 1970, disponibles par correspondance sous forme de kits ou déjà assemblés, utilisaient les 6800 en tant que processeur principal. Par exemple, les SWTPC 6800 (le premier ordinateur à utiliser le 6800) et la série MITS ALTAIR 680 (MITS les proposant comme solutions de rechange à son ALTAIR 8800).

Les ordinateurs d'usage professionnel Goupil 1 et Goupil 2 de la société SMT utilisaient un 6808, très proche du 6800 originel.

Les MC 6800 ont engendré plusieurs descendants, le plus connu étant le considérablement amélioré 6809, qui fut utilisé entre autres, dans la console de jeu vidéo Vectrex et dans l’Ordinateur Couleur de RadioShack, ainsi que toute la gamme de micro-ordinateurs Thomson 8 bits. Il y eut également comme descendant beaucoup de microcontrôleurs à partir de l'architecture du 6800, telle que les 6805, les 6807, le 68HC11 et le 68HC12. Le concurrent MOS Technology copia et améliora les 6800 avec ses 6502 et ses successeurs. Ces derniers furent utilisés dans beaucoup d'ordinateurs et de consoles de jeux pendant les années 1970 et du début à la fin des années 1980 (notamment l'Atari 2600, l'Apple II, le commodore PET, le VIC-20 et le C64).

Valeurs Hexadécimales des Codes Machines

OP Mnémo R @
00*
01NOP
02*
03*
04*
05*
06TAP
07TPA
08INX
09DEX
0ACLV
0BSEV
0CCLC
0DSEC
0ECLI
0FSEl
10SBA
11CBA
12*
13*
14*
15*
16TAB
17TBA
18*
19DAA
1A*
1BABA
1C*
1D*
1E*
1F*
20BRAREL
21*
22BHIREL
23BLSREL
24BCCREL
25BCSREL
26BNEREL
27BEQREL
28BVCREL
29BVSREL
2ABPLREL
2BBMIREL
2CBGEREL
2DBLTREL
2EBGTREL
2FBLEREL
30TSX
31INS
32PULA
33PULB
34DES
35TXS
36PSHA
37PSHB
38*
39RTS
3A*
3BRTI
3C*
3D*
3EWAI
3FSWI
OP Mnémo R @
40NEGA
41*
42*
43COMA
44LSRA
45*
46RORA
47ASRA
48ASLA
49ROLA
4ADECA
4B*
4CINCA
4DTSTA
4E*
4FCLRA
50NEGB
51*
52*
53COMB
54LSRB
55*
56RORB
57ASRB
58ASLB
59ROLB
5ADECB
5B*
5CINCB
5DTSTB
5E*
5FCLRB
60NEGIND
61*
62*
63COMIND
64LSRIND
65*
66RORIND
67ASRIND
68ASLIND
69ROLIND
6ADECIND
6B*
6CINCIND
6DTSTIND
6EJMPIND
6FCLRIND
70NEGEXT
71*
72*
73COMEXT
74LSREXT
75*
76ROREXT
77ASREXT
78ASLEXT
79ROLEXT
7ADECEXT
7B*
7CINCEXT
7DTSTEXT
7EJMPEXT
7FCLREXT
OP Mnémo R @
80SUBAIMM
81CMPAIMM
82SBCAIMM
83*
84ANDAIMM
85BITAIMM
86LDAAIMM
87*
88EORAIMM
89ADCAIMM
8AORAAIMM
8BADDAIMM
8CCPXAIMM
8DBSRREL
8ELDSIMM
8F*
90SUBADIR
91CMPADIR
92SBCADIR
93
94ANDADIR
95BITADIR
96LDAADIR
97STAADIR
98EORADIR
99ADCADIR
9AORAADIR
9BADDADIR
9CCPXDIR
9D*
9ELDSDIR
9FSTSDIR
A0SUBAIND
A1CMPAIND
A2SBCAIND
A3*
A4ANDAIND
A5BITAIND
A6LDAAIND
A7STAAIND
A8EORAIND
A9ADCAIND
AAORAAIND
ABADDAIND
ACCPXIND
ADJSRIND
AELDSIND
AFSTSIND
60SUBAEXT
B1CMPAEXT
B2SBCAEXT
B3*
B2ANDAEXT
B5BITAEXT
B6LDAAEXT
B7STAAEXT
B8EORAEXT
B9ADCAEXT
BAORAAEXT
BBADDAEXT
BCCPXEXT
BDJSREXT
BELDSEXT
BFSTSEXT
OP Mnémo R @
C0SUBBIMM
C1CMPBIMM
C2SBCBIMM
C3*
C4ANDBIMM
C5BITBIMM
C6LDABIMM
C7*
C8EORBIMM
C9ADCBIMM
CAORABIMM
CBADDBIMM
CC*
CD*
CELDXIMM
CF*
D0SUBBDIR
D1CMPBDIR
D2SBCBDIR
D3*
D4ANDBDIR
D5BITBDIR
D6LDABDIR
D7STABDIR
D8EORBDIR
D9ADCBDIR
DAORABDIR
DBADDBDIR
DC*
DD*
DELDXDIR
DFSTXDIR
E0SUBBIND
E1CMPBIND
E2SBCBIND
E3*
E4ANDBIND
E5BITBIND
E6LDABIND
E7STABIND
E8EORBIND
E9ADCBIND
EAORABIND
EBADDBIND
EC*
ED*
EELDXIND
EFSTXIND
F0SUBBEXT
F1CMPBEXT
F2SBCBEXT
F3*
F4ANDBEXT
F5BITBEXT
F6LDABEXT
F7STABEXT
F8ADCBEXT
F9ADCBEXT
FAORABEXT
FBADDBEXT
FC*
FD*
FELDXEXT
FFSTXEXT

NOTES

1. Modes d'adressages

A= Accumulateur A
B= Accumulateur B
REL= Relatif
IND= Indexé
IMM= Immédiat
DIR= Direct
EXT= Étendu

2. Codes non valides indiqués par "*"

  • Portail de l’électricité et de l’électronique
  • Portail de la programmation informatique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.