Mouvement (anatomie)

En physiologie et notamment en anatomie fonctionnelle, descriptive[1] ou mécanique[2], le mouvement est un changement de position dans l'espace du corps ou d'une partie du corps d'un être vivant.

Pour les articles homonymes, voir Mouvement.

Le mouvement (« volontaire » ou « réflexe ») est l'une des caractéristiques essentielles de la vie[3].

La cinésiologie est l'anatomie du mouvement[4].

Les mouvements sont contraints par l'anatomie et en particulier par les caractéristiques du squelette et des muscles. Le cerveau joue un rôle important pour le contrôle de certains mouvements, mais de nombreux mouvements sont générés par des systèmes réflexes, pour le contrôle de l'équilibre notamment, en lien avec le système vestibulaire[5].

Apprentissage

Certains mouvements sont utilisés et répétés pour l'apprentissage psychomoteur, pour l'exercice physique[6], pour la danse[7],[8] ou pour la rééducation.

Troubles relatifs

Des malformations congénitales peuvent interdire certains mouvements du corps.

Des mouvements inappropriés ou trop souvent répétés sont sources de troubles musculosquelettiques.

La dyspraxie est une altération de la capacité à exécuter de manière automatique des mouvements déterminés. À l'opposé, le syndrome de Gilles de La Tourette est un trouble caractérisé par des tics moteurs et vocaux.

Fonction motrice

Les fonctions motrices désignent les différentes structures qui participent à la mise en mouvement d'une partie du corps ainsi qu'au contrôle et à la régulation de ce mouvement[9],[10].

Les fonctions motrices sont à la fois nerveuses (moelle épinière, cortex cérébral et cervelet)[9], musculaires et tendineuses[10].

Références

  1. Cruveilhier, J. (1837). Anatomie descriptive (Vol. 1). Meline.
  2. Gagey, O., Bonfait, H., Gillot, C., & Mazas, F. (1988). Anatomie fonctionnelle et mécanique de l'élévation du bras. Revue de chirurgie orthopédique et réparatrice de l'appareil moteur, 74(3), 209-217
  3. Marey E.J. (1868) Du mouvement dans les fonctions de la vie. Germer Baillière 479 pages (lien Google livres).
  4. Thompson, C. W., & Séguy, E. (1993). Initiation à l'anatomie du mouvement : [cinésiologie]. Éd. Vigot.
  5. Graf, W., & Klam, F. (2006). Le système vestibulaire : anatomie fonctionnelle et comparée, évolution et développement. Comptes Rendus Palevol, 5(3), 637-655.
  6. Calais-Germain B & Lamotte A (2014) Anatomie pour le mouvement : Bases d'exercices ; Éditions DesIris.
  7. Bordier, G. (1980). Anatomie appliquée à la danse : le corps humain, instrument de la danse. Éditions amphora.
  8. Richer P (1890) Anatomie artistique ; description des formes extérieures du corps humain au repos et dans les principaux mouvements. Plon.
  9. (en + fr) B. Bioulac et P. Burbaud, « Fonctions motrices », EMC - Neurologie, vol. 1, no 3, (lire en ligne, consulté le 25 juin 2019).
  10. Pierre Rabischong (dir.) (préf. Madjid Samii), Anatomie compréhensive des fonctions motrices, Bruxelles, De Boeck Supérieur, (ISBN 978-2-35327-237-2, lire en ligne [PDF]).

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • Berthoz, A. (1997). Sens du mouvement (Le). Odile Jacob.
  • Portail de la médecine
  • Portail de l’anatomie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.