Mouvement pour la Langue

Le Mouvement pour la Langue (en bengali ভাষা আন্দোলন, Bhāṣā āndōlana) est une démarche politique au Bangladesh avant l'indépendance de ce pays (alors connu sous le nom de Pakistan oriental et intégré au Pakistan), préconisant la reconnaissance du bengali comme langue officielle du Pakistan. Cette reconnaissance a finalement permis au bengali d'être enseigné dans les écoles et utilisé dans les échanges gouvernementaux comme langue officielle du nouvel État.

Mouvement pour la Langue
Manifestation le 22 février
Cadre
Type

Lorsque l'État du Pakistan a été créé en 1947, ses deux régions, le Pakistan oriental et le Pakistan occidental, ont été séparées. En 1948, le gouvernement du Pakistan a fait de l'ourdou la seule langue nationale, provoquant de vastes protestations parmi la majorité de langue bengalie du Pakistan oriental. Face à l'augmentation des tensions et du mécontentement vis-à-vis de cette nouvelle loi, le gouvernement a proscrit les réunions publiques et les rassemblements. Les étudiants de l'université de Dacca et d'autres militants politiques ont défié la loi et ont organisé une manifestation le . Le mouvement a atteint son apogée lorsque la police a tué des étudiants manifestant ce jour-là. Ces décès ont provoqué des troubles civils généralisés conduit la Ligue musulmane Awami, rebaptisée plus tard la Ligue Awami. Après des années de conflit, le gouvernement central a cédé et a accordé un statut officiel à la langue bengalie en 1956. En 2000, l'UNESCO a déclaré le 21 février Journée internationale de la langue maternelle en hommage.

Le Mouvement pour la Langue catalysa l'affirmation de l'identité nationale bengalie au Pakistan, et est devenu un précurseur des mouvements nationalistes bengalis, y compris le Mouvement en six points et donc, la guerre de libération du Bangladesh de 1971. Au Bangladesh, le est la Journée du mouvement pour la Langue, un jour de fête nationale.

Le Shaheed Minar (monument aux martyrs) a été construit une première fois en 1952 près du Dhaka Medical College (en), en mémoire des victimes. Reconstruit plusieurs fois, avec des architectures différentes, il est le monument national de cette commémoration. À ne pas confondre avec un autre monument à Calcutta portant le même nom, le Shaheed Minar (1841) qui était un monument de l'empire britannique, puis rénové et rebaptisé en 1969 en mémoire des victimes du Mouvement pour l'indépendance de l'Inde.

  • Portail des langues
  • Portail du Bengale-Occidental
  • Portail du Bangladesh
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.