Murat (Cantal)

Murat est une commune française située dans le département du Cantal en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Cet article possède des paronymes, voir Morat et Muret (Haute-Garonne).
Pour les articles homonymes, voir Murat.

Murat

Vue aérienne du centre-ville.

Blason
Administration
Pays France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Cantal
Arrondissement Saint-Flour
Canton Murat
Intercommunalité Hautes Terres Communauté
Maire
Mandat
Gilles Chabrier
2017-2020
Code postal 15300
Code commune 15138
Démographie
Gentilé Muratais, Murataise
Population
municipale
1 878 hab. (2017)
Densité 93 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 06′ 38″ nord, 2° 52′ 10″ est
Altitude Min. 868 m
Max. 1 360 m
Superficie 20,26 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne
Murat
Géolocalisation sur la carte : Cantal
Murat
Géolocalisation sur la carte : France
Murat
Géolocalisation sur la carte : France
Murat
Liens
Site web murat.fr

    Elle naît de la fusion, le , de l'ancienne commune de Murat (commune déléguée) avec la commune de Chastel-sur-Murat sous le statut de commune nouvelle[1].

    Géographie

    Communes limitrophes

    Toponymie

    Orgues du rocher de Bonnevie.

    Attestée sous les formes Muratum en 1095, de Murat en 1279[2].

    Certains toponymistes amateurs ont tenté de faire dériver Murat de la langue celtique, le mot signifiant à leurs yeux « roc escarpé ». Plus sérieusement, on considère que le toponyme vient de l'auvergnat murad[3] et en général de l'occitan murat[4], dérivation directe du latin muratus, qui signifie « agglomération entourée de murs »[5],[6].

    Histoire

    Politique et administration

    Tendances politiques et résultats

    Liste des maires

    Liste des maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    janvier 2017 En cours Gilles Chabrier[7] DVD commerçant

    Communes déléguées

    Liste des communes déléguées de Murat
    Nom Code
    Insee
    Intercommunalité Superficie
    (km2)
    Population
    (dernière pop. légale)
    Densité
    (hab./km2)
    Murat (commune déléguée)
    (siège)
    151386,51 880 (2014)289
    Chastel-sur-Murat1504413,79119 (2014)8,6

    Population et société

    Démographie

    L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 2014. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en [9],[Note 1].

    En 2017, la commune comptait 1 878 habitants.

               Évolution de la population  [modifier]
    2014 2015 2016 2017
    1 9991 9511 9151 878
    De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
    (Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
    Histogramme de l'évolution démographique

    Économie

    La société Imerys dispose à Murat d'un des trois sites de transformation de la diatomite en France[12]. Celle-ci est extraite d'une carrière située sur la commune de Virargues. L'entreprise emploie une quarantaine de personnes à Murat.

    Culture et patrimoine

    Lieux et monuments

    Personnalités liées à la commune

    Notes et références

    Notes

    1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

    Références

    1. « Arrêté n° 2016 - 1480 du 16 décembre 2016 », sur Préfecture du Cantal - Recueil des actes administratifs - p 43-44, publié le 22 décembre 2016 (consulté le 26 décembre 2016).
    2. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France.
    3. Pierre Bonnaud, Nouveau Dictionnaire Général Français - Auvergnat, Nonette, Créer, , 776 p. (ISBN 2-909797-32-5, lire en ligne), p. 249
    4. Cristian Omelhièr, Petit Dictionnaire Français-Occitan d'Auvergne, Ostal del Libre, 2003, p. 296, (ISBN 2-914662-06-8)
    5. Stéphane Gendron - Les noms des lieux en France: essai de toponymie, Page 141.
    6. Albert Dauzat, Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des Noms de Lieux en France, Librairie Guénégaud, réédition 1984, p. 486, à Mur-de-Barrez
    7. Conseil municipal de Murat.
    8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
    9. [ Calendrier départemental des recensements], sur le site de l'Insee.
    10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
    11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années .
    12. « La diatomite, le minerai de la discorde à Saint-Flour », sur La Montagne, (consulté le 5 décembre 2019)

    Voir aussi

    Articles connexes

    Liens externes

    • Portail du Cantal et de la Haute-Auvergne
    • Portail de la Seconde Guerre mondiale
    • Portail de la Résistance française
    • Portail des communes de France
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.