Musée Cognacq-Jay

Le musée Cognacq-Jay est un musée municipal de la ville de Paris[2] présentant une collection d'œuvres et d'objets d'art du XVIIIe siècle issue du legs d'Ernest Cognacq[1].

Pour les articles homonymes, voir Cognacq-Jay.
Musée Cognacq-Jay
Vue sur cour de l'Hôtel de Donon
Informations générales
Type
Ouverture
Surface
une douzaine de salles
Site web
Collections
Collections
Œuvres et objets d'art du XVIIIe siècle français
Nombre d'objets
1 200[1]
Localisation
Pays
Commune
Adresse
8, rue Elzévir, 75003 Paris
Coordonnées
48° 51′ 29,5″ N, 2° 21′ 41″ E
Localisation sur la carte du 3e arrondissement de Paris
Localisation sur la carte de Paris

Il s'agit d'un des 14 Musées de la Ville de Paris gérés depuis le par l'établissement public administratif Paris Musées.

Situation et description

Le musée Cognacq-Jay est installé dans l'hôtel de Donon situé 8 rue Elzévir, dans le 3e arrondissement de Paris.

L'hôtel de Donon, autrefois propriété de la famille Donon, est un vieil hôtel du Marais, entièrement restauré pour l'installation du musée, dont le corps de logis (fin du XVIe siècle), à haute toiture, rappelle le style de Philibert Delorme. Au dernier étage, le grand comble fait penser à la nef d'un navire renversé.

Ce musée est desservi par les stations Saint-Paul, Chemin Vert et Rambuteau.

Histoire

Le , à la mort d'Ernest Cognacq, fondateur avec son épouse Marie-Louise Jaÿ du grand magasin de La Samaritaine, la ville de Paris est légataire de leur collection d'art du XVIIIe siècle ainsi que d'un immeuble situé 25 boulevard des Capucines à Paris destiné à accueillir la collection[2].

Le musée Cognacq-Jay est inauguré le par le président de la République Gaston Doumergue. Le , le musée ferme ses portes et ses collections sont transférées dans le Marais, à l'hôtel de Donon entièrement restauré pour l'occasion. Le musée Cognacq-Jay rouvre au public le dans ses nouveaux locaux[2].

Collections

La collection d'art du XVIIIe siècle européen a été réunie entre 1895 et 1925 par Ernest Cognacq et son épouse Marie-Louise Jaÿ, qui l'ont ensuite léguée à la Ville de Paris[2].

Les salles du rez-de-chaussée sont ornées de boiseries. Le musée rassemble des collections de peintures de Nicolas de Largillierre, Jean Siméon Chardin, Rembrandt (Balaam et son ânesse, 1626), Ruisdael, Canaletto, Giovanni Battista Tiepolo (Le banquet de Cléopâtre, vers 1742-1743), Élisabeth Vigée Le Brun, Jean-Baptiste Greuze, François Boucher (Le Retour de Diane chasseresse), des pastels de Maurice Quentin de La Tour et de très beaux dessins de Watteau. Fragonard est également présent avec des figures d'enfants. Des sculptures de Houdon et Clodion sont exposées. Chaque salle est restituée avec un mobilier d'époque et des objets précieux. Des vitrines montrent des porcelaines de Saxe, des tabatières, drageoirs et nécessaires de toilettes. L'ensemble évoque la vie raffinée du Siècle des Lumières.

On y trouve également quelques œuvres plus tardives, notamment deux Canaletto, quelques Guardi, trois toiles d'Hubert Robert et un très beau portrait de la Princesse de Metternich attribué à Sir Thomas Lawrence.


Quelques œuvres

Autre musée

Il existe aussi un musée municipal Ernest-Cognacq[4] dans la commune de Saint-Martin-de-Ré qui présente notamment une importante collection de céramiques anciennes.

Bibliographie

BASCHET, Jacques, « La collection Ernest Cognacq » in L’Illustration, .

BRUNEL, Georges, GRÉGOIRE, Christiane, Musée Cognacq-Jay : guide, Paris, Paris-Musées, 2003.

BUROLLET, Thérèse, Les peintures : les collections, Paris, Paris-Musées, 2004.

BUROLLET, Thérèse, Pastels et dessins, Paris, Paris-Musées, 2008.

CABANNE, Pierre, Le Roman des grands collectionneurs, Paris, Plon, 1961.

COUILLEAUX, Benjamin, « La collection Cognacq, entre legs et dispersion » in GEORGEL, Chantal (dir.), Choisir Paris : les grandes donations aux musées de la Ville de Paris, Paris, Publications de l’Institut national d’histoire de l’art, 2017.

GEORGE, Waldemar, « Le Musée Cognacq-Jay » in La Patrie, .

HERDA-MOUSSEAUX, Rose-Marie, Musée Cognacq-Jay : Le goût du XVIIIème, Paris, Paris-Musées, 2018.

JONAS, Édouard, Collections léguées à la ville de Paris par Ernest Cognacq, Paris, Frazier-Soye, 1930.

De RICCI, Seymour, Musée Cognacq-Jay : catalogue, Paris, Musée Cognacq-Jay, 1929.

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail des musées
  • Portail des arts
  • Portail de Paris
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.