Musée d'Art sacré de Dijon

Le musée d'Art sacré de Dijon est un musée municipal d'Art sacré catholique bourguignon inauguré en 1980 par le chanoine Jean Marilier dans l'église Sainte-Anne de Dijon. Labellisé Musée de France, il est associé depuis 1993 au musée de la vie bourguignonne Perrin de Puycousin du monastère voisin.

Musée d'art sacré de Dijon
Musée d'Art sacré de l'église Sainte-Anne de Dijon.
Informations générales
Type
Ouverture
Visiteurs par an

2015 : 6911

2016 : 8323

2017 : 8 549

2018 : 12 018
Site web
Collections
Collections
Bâtiment
Article dédié
Protection
Localisation
Pays
Commune
Adresse
17 rue Sainte-Anne
Coordonnées
47° 19′ 04″ N, 5° 02′ 17″ E
Localisation sur la carte de Bourgogne
Localisation sur la carte de France
Localisation sur la carte de Dijon

Historique

En 1950 la ville de Dijon achète l'église Sainte-Anne de Dijon 17 rue Sainte-Anne dans le secteur sauvegardé de Dijon, pour y héberger à partir de 1979 ce musée d'Art sacré catholique bourguignon dont le chanoine Jean Marilier fut le créateur et le premier conservateur.

Le musée expose sculptures, peintures, mobilier, objets du culte catholique et nombreuses reliques dont l'Église abandonne l'usage lors des différentes réformes religieuses. Les tribunes, dont l'accès est possible lors des visites commentées, conservent une importante collection de vêtements et d'ornements liturgiques, principalement des XVIIIe et XIXe siècles.

Le musée d'Art sacré a une double vocation : rassembler des objets liturgiques (du XIIe au XIXe siècle) servant au culte catholique, et restituer le quotidien des communautés féminines appartenant à différentes familles spirituelles.

Collections

Objets d'art :

  • Anonyme Bourguignon, Croix reliquaire de l'hôpital du Saint-Esprit, XVIe / XVIIe siècle, argent ciselé et doré, verre, H : 35,8 cm[1].
  • Guillaume Golliard (orfèvre), Ciboire, XVIIe siècle, argent repoussé, 28 × 16 cm[2].

Sculptures:

Peintures:

Autres:

Cet autel à baldaquin monumental conçu en 1675 pour l'église du monastère de la Visitation de Dijon est présenté dans l'église Sainte-Anne depuis 1804. Il est l'œuvre du sculpteur Jean Dubois qui conçoit la décoration de nombreux décors baroques pour les églises et hôtels particuliers dijonnais durant la seconde moitié du XVIIe siècle.

Références

  1. « Fraysse », sur fraysse.net (consulté le 9 novembre 2016)
  2. « Joconde - catalogue - dictionnaires », sur www.culture.gouv.fr (consulté le 9 novembre 2016)
  3. « Joconde - catalogue - dictionnaires », sur www.culture.gouv.fr (consulté le 21 avril 2017)
  4. « Joconde - catalogue - dictionnaires », sur www.culture.gouv.fr (consulté le 9 novembre 2016)
  5. « Joconde - catalogue - dictionnaires », sur www.culture.gouv.fr (consulté le 9 novembre 2016)
  6. « Un tableau d'Horace Le Blanc donné au Musée d'Art Sacré de Dijon - La Tribune de l'Art », sur www.latribunedelart.com (consulté le 9 novembre 2016)

Voir aussi

Liens externes

  • Portail des musées
  • Portail du catholicisme
  • Portail des arts
  • Portail de la Bourgogne
  • Portail de Dijon
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.