Musée des Beaux-Arts La Cohue de Vannes

Le musée des Beaux-Arts de Vannes ou musée de la Cohue créé en 1982, est un des musées de la ville de Vannes, en région Bretagne. Le bâtiment est inscrit au titre des monuments historiques depuis 1929[3] et le musée est labellisé « Musée de France ».

Pour les articles homonymes, voir Cohue.
Musée de la Cohue
Façade du musée.
Informations générales
Type
Ouverture
Visiteurs par an
29 608 (2003)
20 000 (2004)
15 474 (2005)
30 447 (2006)
44 747 (2007)[1]
143 977 (2014)[2]
Site web
Bâtiment
Protection
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Place Saint Pierre - Rue des Halles
Coordonnées
47° 39′ 27″ N, 2° 45′ 28″ O
Géolocalisation sur la carte : Morbihan
Géolocalisation sur la carte : Vannes

Histoire

Depuis le Moyen Âge, la Cohue, mot d'origine bretonne (coc'hui signifiant halles) utilisé au Moyen Âge pour désigner les lieux de marché dans les villes, appartient au duc de Bretagne. Sa partie la plus ancienne remonte au XIIIe siècle et l'édifice est agrandi aux XIVe et XVIIe siècles. Situé au cœur de la ville face à la cathédrale Saint-Pierre de Vannes, le lieu a deux usages :

  • le rez-de-chaussée abrite le marché et de nombreuses échoppes ;
  • à l'étage, siège le palais de la justice ducale, ce jusqu'en 1796 ; à partir de 1675, le parlement de Bretagne exilé à Vannes y tint séances.

La Cohue, accueille les États de Bretagne à dix reprises de 1431 à 1703. Devenue propriété de la ville en 1813, la Cohue est transformée en théâtre qui fut actif jusque dans les années 1950. Vétuste, le bâtiment fut restauré à partir de 1970 avant de rassembler, depuis 1982, les collections de peintures et de gravures de la ville et de présenter de grandes expositions.

Collections

Un site Internet présente les principales œuvres du musée[4].

Peinture


Autres

  • Collection de sculptures en bois polychrome des XIVe et XVIe siècles.
  • Ensemble de pièces d'orfèvrerie du XVIIIe siècle, des meubles et des objets d'art décoratif.
  • Fonds d'estampes des XIXe et XXe siècles.

Expositions d'art contemporain

Depuis 1982, les expositions temporaires ont été l’occasion d’explorer les différentes facettes de la création plastique contemporaine. Parmi d'autres, des expositions ont montré le travail de Pierre Buraglio, Olivier Debré, Guy Le Meaux, François Morellet, Aurélie Nemours, Jean-Pierre Pincemin.

Notes et références

  • Portail des musées
  • Portail de l’histoire de l’art
  • Portail de la culture
  • Portail de Vannes et de sa région
  • Portail des monuments historiques français
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.