Nadine Stchoupak

Nadine Steinberg, épouse Stchoupak (Vilnius, - Paris, ) est une traductrice et orientaliste française[1].

Nadine Stchoupak
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Éléments biographiques

Son père, Osiah Steinberg, est professeur du Conservatoire de musique de Saint-Pétersbourg et, sa mère est la fille du compositeur Rimski-Korsakov. Installée à Paris en 1907, elle entreprend des études de philologie sanscrite à l’École pratique des hautes études, élève de Sylvain Lévi. Mère d'un fils mort à 17 ans en 1924, elle se sépare de son mari vers 1930.

Elle est surtout connue comme l'un des trois auteurs[2] d'un dictionnaire bilingue dit « dictionnaire sanskrit-français de Stchoupak[3] ».

Distinctions

  • Chevalier dans l'Ordre des Palmes académiques (1934)
  • Prix Thorlet de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (1941)

Travaux

  • Bhavabhuti: Uttararamacarita (La Dernière Aventure de Rama), Les Belles Lettres, 1935.
  • Chrestomathie sanskrite. Publication de l'Institut de civilisation indienne, Éd. Adrien-Maisonneuve, 1948.
  • Ouvrage collectif avec Luigia Nitti et Louis Renou, Dictionnaire sanskrit-français, 897 pages, Librairie d'Amérique et d'Orient, Jean Maisonneuve Successeur, Paris 1932, réédition 1987 (réimpression, 2008) (ISBN 2-7200-1049-9). Lien éditeur:; Consulté le .
  • « La Kāvyamīmāmsā de Rājaśekhara. Traduite du sanskrit par Nadine Stchoupak et Louis Renou ». Volume 8 de Cahiers, Paris Société asiatique, Éd. Imprimerie nationale, 1846.
  • Uttararāmacarita (La dernière aventure de Rāma): drame. Collection Émile Senart, Éd. Les Belles Lettres, 1968.

Notes est références

  1. François Pouillon, Dictionnaire des orientalistes de langue française, Éd. Karthala, 2008, p. 911 et 912 (ISBN 9782845868021).
  2. Les deux autres auteurs sont Luigia Nitti et Louis Renou.
  3. Aussi connu sous le nom de Dictionnaire sanskrit-francais de Stchoupak, Nitti et Renou (Dictionnaire Héritage du Sanscrit de Gérard Huet, p. 1 - version 2.49 du 28 décembre 2010).

Bibliographie

  • Nadine Stchoupak 1886-1941. In memoriam, Éd. Imprimerie Union, 1945.

Liens externes

  • Portail du sanskrit
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.