Nakhodka

Nakhodka (en russe Находка) est une ville portuaire du kraï du Primorie, dans l'Extrême-Orient russe. Sa population s'élevait à 149 316 habitants en 2018.

Sestra - Symbole de Nakhodka
Cet article concerne la ville russe. Pour le film russe, voir Nakhodka (film).

Nakhodka
(ru) Находка

Héraldique

Drapeau

Place centrale de Nakhodka
Administration
Pays Russie
Région économique Extrême-Orient
District fédéral Extrême-oriental
Sujet fédéral Kraï du Primorié
Maire Oleg Koliadine
Code postal 692900 — 692955
Code OKATO 05 414
Indicatif (+7) 4236
Démographie
Population 149 316 hab. (2018)
Densité 414 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 49′ nord, 132° 52′ est
Altitude m
Superficie 36 080 ha = 360,8 km2
Fuseau horaire UTC+11:00 (MAGT)
Divers
Fondation 1941
Statut Ville depuis 1950
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Kraï du Primorie
Nakhodka
Géolocalisation sur la carte : Russie
Nakhodka
Géolocalisation sur la carte : Russie
Nakhodka
Liens
Site web www.nakhodka-city.ru
Sources

    Géographie

    Nakhodka est située au fond de la baie de Nakhodka, à 89 km  171 km par la route  au sud-est de Vladivostok et à 6 501 km à l'est de Moscou[1].

    Les deux monts de faible altitude Sestra et Brat sont un des symboles de la ville.

    Au sud de la ville s'étend la presqu'île de Troudny, au littoral découpé et aux collines d'une altitude maximale de 376 m. Deux petits fleuves côtiers se jettent dans la baie de Nakhodka après avoir traversé une partie de la ville : la Kamenka et le Partizanskaïa.

    Histoire

    La baie de Nakhodka fut « découverte » en 1859 par la corvette russe Amerika, qui cherchait un refuge pendant une tempête. D'où le nom de Nakhodka qui signifie en russe « heureuse découverte ». Avant 1950, Nakhodka était un minuscule port de pêche, mais tout changea lorsque les autorités soviétiques décidèrent de fermer Vladivostok à la navigation étrangère car c'était devenu la base de la flotte soviétique du Pacifique. Ainsi Nakhodka crût rapidement. De nombreux bâtiments datent des années 1950, construits notamment par des prisonniers de guerre japonais. L'apogée de la ville fut atteint dans les années 1970 et 1980. Elle servait alors de terminus au Transsibérien. Nakhodka était le plus important port en eau profonde de l'Extrême-Orient russe.

    Population

    Recensements (*) ou estimations de la population[2]

    Évolution démographique
    1950 1959 1970 1979 1989 2002
    28 00063 725103 659133 201160 056148 826
    2010 2014 2015 2016 2017 2018
    159 719156 442155 722153 581151 420149 316

    Économie

    L'économie de la ville, qui gravite autour du port (pêche et conserves), a souffert depuis qu'en 1991 Vladivostok s'est rouverte au monde. L'industrie locale a également souffert lorsqu'en 1998 le rouble s'est fortement dévalué après la crise asiatique. Cependant, les perspectives d'avenir sont assez positives, Nakhodka a été déclarée zone franche, et le gouvernement fédéral à Moscou comme le gouvernement régional à Vladivostok s'efforcent d'ouvrir la ville aux investisseurs étrangers.

    Personnalité

    Est né à Nakhodka :

    Sport

    La ville abrite le club de football de l'Okean Nakhodka, qui a notamment évolué en première division russe entre 1992 et 1993.

    Jumelages

    La ville de Nakhodka est jumelée avec [3] :

    Voir aussi

    • Lisy, une île située en face de Nakhodka.

    Notes et références

    Liens externes

    • Portail de la Russie
    • Portail de la Sibérie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.