Natrite

La natrite est un corps minéral naturel, le "carbonate de sodium anhydre" défini par la formule chimique Na2CO3.

Natrite
Catégorie V : carbonates et nitrates[1]

Agrégats de natrite utilisés par Alexander Khomyakov.
Général
Nom IUPAC Sodium carbonate
Numéro CAS 497-19-8 ou 497-19-8
Classe de Strunz
Classe de Dana
Formule chimique CNa2O3 Na2CO3
Identification
Masse formulaire[2] 105,9884 ± 0,0017 uma
C 11,33 %, Na 43,38 %, O 45,29 %,
Couleur incolore à blanc, blanc grisâtre, gris à jaune, orange, jaunâtre suivant impuretés
Classe cristalline et groupe d'espace m prismatique groupe de symétrie 2/m (groupe d'espace C 2 or Cm)
Système cristallin monoclinique
Réseau de Bravais a = 8,9 Å ; b = 5,23 Å ; c = 6,04 Å ; β = 101,35° ; Z = 4 ;V = 275,65 Å3

β = 101.35°

Clivage parfait et distinct sur (001), bon suivant (110) et (110)
Cassure conchoïdale (fragile en petits morceaux)
Habitus petits cristaux pseudo-hexagonaux ; formes le plus souvent massives, opaques et blanches.
Jumelage sur (001)
Échelle de Mohs 1 à 1,5
Trait blanc (poussière blanche)
Éclat vitreux
Propriétés optiques
Indice de réfraction cristaux polyaxes nα = 1.410 nβ = 1.535 nγ = 1.543
Biréfringence Biaxe (-) δ = 0,133
Pouvoir rotatoire 2V = 28° (calculé 26°)
Dispersion 2 vz ~ ρ > ν
Transparence transparent à translucide, parfois opaque
Propriétés chimiques
Densité 2,53 (par calcul 2,54)
Température de fusion 851 °C °C
Solubilité dans l'eau à 20 °C : 300 g·l-1
Comportement chimique hygroscopique.
Précautions
SIMDUT

D2B, E,

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Ce minéral massif et rare, instable à l'air humide, existe sous forme de lentilles monocristalline de plus de 20 cm. Il correspond à la soude carbonatée obtenu au terme du procédé Solvay, qui diffère par sa forme poudreuse.

Description minéralogique et géotype

Il a été nommé par le minéralogiste russe Alexander Petrovich Khomyakov en 1982 après analyse de la composition d'échantillons bien préservés depuis leur collecte sur le terrain de roches évaporites souterraines dans la péninsule de Kola[3].

Il existe ainsi trois zones géotypes dans cette péninsule de l'oblast de Mourmansk, dans le nord de la Russie :

  • Olenii Ruchei ou vallon d'Olenij dans le massif des Khibiny
  • Mont Rasvumchorr, dans le massif des Khibiny
  • Mont Karnasurt, dans les monts Lovozero

Ce dernier site emblématique a été retenu par l'Association internationale de minéralogie (IMA).

Cette mise en évidence chimique a relancé la minéralogie de terrain des carbonates alcalins. Le carbonate de lithium naturel mis en évidence en 1987 au lac Zabuye (en) (au Tibet) a été nommé zabuyelite (en).

Description physico-chimique et altération

L'analyse chimique pondérale donne en masse 58,48 % Na2O et 41,52 % CO2.

Il s'altère rapidement à l'air légèrement humide en thermonatrite.

Cristallochimie et cristallographie

Le système cristallin du minéral pur est monoclinique.

Dans la classification de Dana, elle forme le groupe de la natrite, en première position avec la zabuyelite Li2CO3.

Dans la classification de Strunz, ce carbonate alcalin est associé à la gregoryite (Na2K2Ca)CO3 où les ions sodium, potassium; calcium sont interchangeables en solution solide.

Gîtologie et gisements

Gisements relativement abondants ou potentiellement caractéristiques

  • Autriche
Mine de Hall, Vallée de l'Inn, Nord-Tyrol
Mine de sel d'Hallstatt, Gmunden, Haute-Autriche
  • Canada
  • États-Unis
Californie
  • Italie
  • Russie
Péninsule de Kola

Notes

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. (en) American Mineralogist Volume 68, année 1983, pp 281-282

Bibliographie

  • Zubkova N V , Pushcharovsky D Y , Ivaldi G , Ferraris G , Pekov I V , Chukanov N V , "Crystal structure of natrite, gamma-Na2CO3, Locality: Mt Koashva, Khibiny alkaline massif, Kola Peninsula, Russia" in Neues Jahrbuch fur Mineralogie, Monatshefte, 2002, p. 85–96 Résumé

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

  • Portail des minéraux et roches
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.