Neurohypophyse

La neurohypophyse (ou hypophyse postérieure ou posthypophyse) correspond à la partie postérieure de l'hypophyse. Constitué de tissu nerveux, il s'agit en fait d'un diverticule de l'hypothalamus qui se place, au cours du développement embryonnaire, dorsalement contre un diverticule pharyngien qui, lui, donne naissance à l'hypophyse épithéliale. Dans la neurohypophyse se terminent d'importants faisceaux nerveux provenant du cerveau, notamment ceux qui proviennent du noyau supraoptique et du noyau paraventriculaire.

Les parties de l'hypophyse : antérieure (adénohypophyse) et postérieure (neurohypophyse).

La neurohypophyse ne synthétise pas d'hormones[1] mais joue un rôle endocrinien en entreposant et sécrétant différentes hormones dont l'hormone antidiurétique (vasopressine ou ADH) et l'ocytocine synthétisées par l'hypothalamus. L'ocytocine joue un rôle important dans la régulation des fonctions métaboliques, sexuelles et maternelles.

L'hypophyse est une structure qui se retrouve dans toutes les espèces de vertébrés.

Notes et références

  1. Tortora G, Derrickson B, Principes d'anatomie et de physiologie, 2e édition publiée par les Éditions du Renouveau Pédagogique Inc. (ERPI), p. 666-669.

Voir aussi

Liens externes

  • Portail des neurosciences
  • Portail de la médecine
  • Portail de l’anatomie
  • Portail de la physiologie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.