Nicolas Théry

Nicolas Théry, né le à Lille, est un dirigeant français. Il est depuis 2016, le président de la confédération nationale du Crédit mutuel et de la Caisse fédérale de Crédit mutuel.

Pour les articles homonymes, voir Théry.
Nicolas Théry
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités

Biographie

Nicolas Théry a grandi dans une petite ville du Nord, Armentières, et reste très attaché à sa région d'origine[1].

Il passe un bac littéraire au lycée Paul-Hazard d'Armentières en 1982, puis est diplômé de Science Po Paris avec mention « lauréat » en 1985[2]. Il intègre ensuite l'ENA dont il sort major de sa promotion, « Liberté, Égalité, Fraternité », en 1989[1].

Parcours professionnel

Il commence sa carrière en 1989 à l'inspection des finances[3] et travaille notamment sur l'évolution du statut de Météo France et sur le dossier de la banane aux Antilles. En 1993, il est nommé au bureau du marché des changes à la Direction du Trésor puis devient chef du bureau des assurances en 1995[4].

Il rejoint le cabinet de Dominique Strauss-Kahn en 1997, alors ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie, en tant que conseiller pour les questions monétaires et financières, puis pour les questions internationales et européennes[5]. En 2000 il est directeur de cabinet de la secrétaire d’État au Budget, Florence Parly, et chargé de mission auprès de Laurent Fabius[6].

La même année, il choisit de rejoindre la CFDT auprès de Nicole Notat, en tant que secrétaire confédéral chargé des questions économiques[7].

Il rejoint la Commission européenne en 2002, d'abord en tant que directeur de cabinet de Pascal Lamy, puis conseiller principal à la direction générale des entreprises et directeur à la direction générale de l'environnement[8].

Crédit mutuel

Nicolas Théry rejoint le Crédit mutuel en 2009 aux Assurances du Crédit mutuel (ACM). En 2011, il est nommé directeur général adjoint de la Fédération du Crédit Mutuel Centre Est Europe, de la Caisse fédérale de Crédit mutuel, de la Banque fédérative du Crédit mutuel et des Assurances du Crédit mutuel. Il devient président-directeur général du CIC-Est en 2012[3]. Il prend la présidence de la Caisse Fédérale, de la Banque Fédérative et du CIC en 2014[9].

En 2016, Nicolas Théry prend la présidence de la Fédération Centre Est Europe et de la Confédération nationale du Crédit mutuel en remplacement de Michel Lucas[10],[11].

Sous son impulsion, le Crédit mutuel Alliance fédérale réaffirme sa dimension de groupe mutualiste et solidaire[12].

En , Nicolas Théry positionne le Crédit mutuel en tant que garant des données personnelles des consommateurs face aux GAFA et déclare que l’avenir de la banque « se jouera autour de la relation augmentée que nous saurons développer autour de nos sociétaires et clients[pertinence contestée]. »[13]

Références

  1. Nicolas Théry, un Alsacien enfant du Nord, L'Alsace, 18 avril 2017
  2. La Voix du Nord, 22 janvier 1989, p 3
  3. Nicolas Théry, Who’s Who
  4. Direction du Trésor Mouvements, Les Échos, 4 avril 1995
  5. Nicolas Théry «Ne soyez pas bon, soyez utiles», La Croix, 11 juillet 2016
  6. Fabius remanie à Bercy, Libération, 15 avril 2000
  7. Nicolas Théry: Un énarque à la CFDT, Les Échos,
  8. L'extravagant Monsieur Théry, Les Echos, 23 mars 2016
  9. Nicolas Théry, l'homme de la situation au Crédit mutuel ?, Challenges, 21 janvier 2016
  10. Crédit Mutuel : un nouveau patron dans la bataille, Ouest France, 22 mars 2017
  11. Michel Lucas passe la main à Nicolas Théry, Capital, 21 mars 2016
  12. Nicolas Théry: «Le mutualisme est très moderne», Le Figaro, 14 octobre 2016
  13. « Comment Nicolas Théry voit la banque de demain - Les Échos », sur www.lesechos.fr (consulté le 16 avril 2018)
  • Portail de l’économie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.