Nicosie

Nicosie (en grec moderne Λευκωσία, API: [lɛfkɔˈsi.a] / Lefkosía ; en turc Lefkoşa, API: [lɛfkɔʃa]) est la capitale de la République de Chypre. Ses plus de 300 000 habitants en font la ville la plus peuplée de l'île.

Pour la ville de Nicosie en Sicile, voir Nicosia.

Nicosie
(el) Λευκωσία
(tr) Lefkoşa

Héraldique

Vue sur Nicosie depuis la tour Shacolas
Administration
Pays Chypre
District District de Nicosie (en 1974, le gouvernement de République turque autoproclamée de Chypre du Nord créa le « district de Lefkoşa » ayant pour chef-lieu la partie nord de la ville)
Maire Constantinos Yiorkadjis (partie grecque), Mehmet Harmanci (partie turque)
Démographie
Gentilé Nicosien, Nicosien(ne)[1] ou Nicosiote
Population 310 555 hab. (2011)
Densité 2 798 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 10′ 01″ nord, 33° 21′ 00″ est
Altitude 148 m
Superficie 11 100 ha = 111 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Chypre
Nicosie
Géolocalisation sur la carte : Chypre
Nicosie
Liens
Site web http://www.nicosia.org.cy/

    Depuis l’invasion turque de 1974, la ville est divisée de facto en deux. La partie septentrionale est séparée du reste de la ville par la « ligne verte », une zone démilitarisée contrôlée par l'Organisation des Nations unies (qui partage également la totalité de l'île entre ces deux États). À Nicosie, cette ligne est matérialisée par l'existence d'un mur, semblable au mur de Berlin, jalonné de plusieurs points de contrôle. Les Chypriotes grecs ont abattu une partie de ce mur le  : la rue Ledra est ainsi de nouveau ouverte à la circulation depuis le .

    Histoire

    Ledra (Λήδρα) ou Ledrae était une cité-État antique fondée en 1050 avant J.-C.

    La ville de Nicosie était le siège des rois de Chypre à partir de 1192. Elle devint possession des Vénitiens en 1489, puis des Turcs en 1571.

    En 1958, la partie turque de la ville s'érige une municipalité indépendante (en), reconnue par l'article 173 de la Constitution de la République de Chypre[2].

    Nicosie fut la scène d'une violence extrême pendant la période qui a précédé l'indépendance, et depuis l'intervention de l'armée turque en 1974, le secteur nord de la ville a été intégré à la république autoproclamée de Chypre du Nord dont elle est la capitale, séparée du reste de l'île par la zone-tampon des Nations unies renommée « ligne verte ».

    Les tombeaux des rois Lusignan sont dans l'ancienne cathédrale Sainte-Sophie, devenue aujourd'hui la mosquée Aya Sofya (Sainte-Sophie). La ville possède également des restes de fortifications vénitiennes.

    Le , la rue Ledra dans le centre de Nicosie, alors coupée en deux par un mur, est rouverte après 44 ans de séparation. On peut y voir là un premier pas vers la réunification de l'île[3].

    Géographie

    La ville de Nicosie est située sur la rivière Pedieos, au centre de l'île dans la plaine de la Mésorée entre la chaîne de Kyrenia et le massif du Troodos.

    La population de Nicosie (partie grecque) s'étend de plus en plus sur les communes avoisinantes : Pallouriótissa, Éngomi, Stróvolos, Áyios Dométios et même les communes plus éloignées telles que Lakatámia, et Latsiá.

    Climat

    Le climat est semi-aride (classification de Köppen : Bsh). Les étés sont chauds et secs, pouvant atteindre plus de 40 °C. Les hivers sont doux avec un minimum d'environ 5 °C. Les oliviers, citronniers, orangers et palmiers dattiers font partie de la végétation de la ville. D'ailleurs, le mois d'avril est le meilleur mois pour y sentir les parfums provenant des orangers et y voir la végétation en fleur.

    Relevé météorologique de Nicosie
    Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
    Température minimale moyenne (°C) 5,4 5,7 7,2 10,6 14,6 18,9 21,6 21,3 18,6 14,7 10,1 7,1 13
    Température maximale moyenne (°C) 15,3 16,2 19,2 24,2 29,3 33,8 36,6 36,9 33,4 28,1 22,1 13,9 26
    Précipitations (mm) 51 51 38 24 24 6 2 6 9 21 33 59 324
    Nombre de jours avec précipitations 11 10 8 5 3 1 1 1 1 4 6 11 66
    Source : Le climat à Nicosie (en °C et mm, moyennes mensuelles)[4]

    Activités économiques

    Nicosie est un centre économique et produit textile, cuir, poterie, plastique, et autres. Des mines de cuivre sont avoisinantes.

    Transports

    Nicosie intègre le réseau d'autoroutes chypriote et relie directement les villes de Limassol (autoroute A1) et Larnaca (autoroute A2) ainsi que les montagnes de Troodos (autoroute A9). En prolongement, les villes de Paphos (autoroute A6, Limassaol - Paphos) et d'Ayia Napa (autoroute A3, Larnaca Ayia - Napa), sont également accessibles.

    La ville est desservie par l'aéroport International de Larnaca situé à 35 km au sud et par l'aéroport international Ercan se trouvant 12 km à l'est, en zone turque chypriote.

    En 2011, la municipalité grecque de Nicosie a introduit un système de vélos en libre-service sur l'agglomération, Bike in Action basé sur le système Smoove[5].

    Sports

    Nicosie compte plusieurs clubs de football et notamment les deux plus titrés du championnat chypriote : l'APOEL Nicosie et Omonia Nicosie. Les deux clubs jouent au stade GSP qui accueille également les matchs de l'équipe nationale chypriote.

    Galerie

    Jumelages

    La ville de Nicosie (la municipalité chypriote-grecque) est jumelée avec[6] :

    La municipalité relevant de la République turque de Chypre du nord est jumelée avec[7] :

    Notes et références

    1. [PDF] Bulletin Officiel, N° 106, janvier-mars 2009
    2. « Chypre, Constitution de 1960, Digithèque MJP », sur mjp.univ-perp.fr (consulté le 24 août 2019)
    3. « Chypre: une rue symbolique réouverte à Nicosie », L'Express,
    4. reseaumeteo.fr
    5. « Site web Bike In Action »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogle • Que faire ?)
    6. Twinnings
    7. (tr) « Kardeş Belediyeler », sur lefkosabelediyesi.org (consulté le 27 septembre 2014).

    Liens externes

    • Portail de Chypre
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.