Nika

Le Nika (en russe Ника) est la principale récompense nationale de cinéma en Russie.

Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Pour les articles homonymes, voir Nika (homonymie).

Nika
Ника
33e cérémonie des Nika
Prix remis Nika
Description Prix récompensant le meilleur du cinéma russe
Organisateur Académie Russe des Sciences et des Arts Cinématographiques
Pays Russie
Date de création 1987
Site officiel http://www.kinonika.com/

La cérémonie, fondée à l'époque soviétique par l'Union des Cinéastes en 1987, est aujourd'hui organisée chaque année à Moscou par l'Académie Russe des Sciences et des Arts Cinématographiques. Le trophée tire son nom de Niké, déesse grecque de la victoire, et s'inspire de la sculpture de la Victoire de Samothrace.

D'abord attribués par les membres de l'Union des Cinéastes à la fin des années soviétiques, les prix ont ensuite été décernés par une académie spéciale constituée de 500 personnes. Ils récompensent les meilleurs films (de cinéma, pas de télévision) de Russie et de CEI.

Notons qu'en 2002, Nikita Mikhalkov a créé l'Aigle d'or, inspiré des Golden Globes et récompensant à la fois les productions du cinéma et de la télévision en Russie.

Nika du meilleur film

Nika de la meilleure réalisation

Nika du meilleur documentaire

  • 1988 : Est-il facile d'être jeune ? (Vai viegli būt jaunam?) de Juris Podnieks
  • 1989 : Le passé semble être un rêve (А прошлое кажется сном) de Sergueï Mirochnitchenko
  • 1990 : La Rue de traverse (Šķērsiela) de Ivars Seleckis
  • 1991 : On ne peut pas vivre comme ça (Tак жить нельзя) de Stanislav Govoroukhine
  • 1992 : Affaire Joseph Brodsky (Дело Иосифа Бродского) de Sergueï Balakirev
  • 1993 : Paradjanov : Le Dernier Printemps (en arménien : Փարաջանով: Վերջին Գարուն) de Mikhail Vartanov
  • 1994 : Les paumes des mains (Ладони) d'Arthur Aristakissian
  • 1995 : Adieu l'URSS (Прощай, СССР) d'Alexandre Rodnianski
  • 2002 : Chasse à l'ange ou Quatre amours de poète et devin (Охота на ангела, или Четыре любви поэта и прорицателя) d'Andreï Ossipov
  • 2003 : Dziga et ses frères (Дзига и его братья) de Evgueni Tsymbal
  • 2005 : Marina Tsvetaïeva. La Passion de Marina (Марина Цветаева. Страсти по Марине) de Andreï Ossipov
  • 2006 : Blokada (Блокада) de Sergei Loznitsa
  • 2014 : Gazoduc (Труба) de Vitali Manski
  • 2015 : Les Galets de Koktebel d'Andreï Ossipov
  • 2016 : Valentina Kropivnitskaïa : à la recherche du paradis perdu d'Evgueni Tsymbal et Alexandre Smolianski
  • 2017 : Sous les rayons du soleil de Vitali Manski

Nika du meilleur scénario

Voir aussi

Liens externes

  • Portail du cinéma
  • Portail des récompenses et distinctions
  • Portail de la culture russe
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.