Nikolaï Ontchoukov

Nikolaï Evgen'evitch Ontchoukov (en russe Николай Евгеньевич Ончуков), né le à Sarapoul, mort le dans l'oblast de Penza, est un folkloriste, ethnographe, journaliste et éditeur russe, membre de la Société impériale russe de géographie.

Nikolaï Ontchoukov
Nikolaï Ontchoukov.
Biographie
Naissance
Décès
(à 70 ans)
Penza
Nationalité
Formation
Activités
Journaliste, ethnographe, folkloriste, сollecteur de contes
Conjointe
Bulavkina-Onchukova, Anna Aleksandrovna (d)
Autres informations
A travaillé pour

Biographie

Nikolaï Ontchoukov naît dans une famille de commerçants de Sarapoul, aujourd'hui en Oudmourtie.

En 1893, il est diplômé de l'Ecole des assistants chirurgiens de Kazan, et en 1903 de l'Institut archéologique de Saint-Petersbourg. En 1894, il est employé comme infirmier à l'hôpital de la prison de transit de Perm, mais, ayant aidé à la circulation de lettres de prisonniers politiques, de livres et autres, il est démis de ses fonctions et placé sous la surveillance de la gendarmerie.

Dès l'été 1890, il avait organisé sa première expédition dans le district de Tcherdynsky (kraï de Perm). À partir de 1900, il prend part en Russie septentrionale à de nombreuses expéditions d'études ethno-folkloristiques, dont les résultats ont été largement repris dans la littérature spécialisée. Il est l'un des premiers à étudier la tradition épique sur le cours inférieur de la Petchora.

De 1897 à 1936, il collabore en tant que journaliste à des périodiques russes et soviétiques : Сын Отечества (« Fils de la patrie »), Новое время (« L'ère nouvelle »), Живая старина (« Le Temps jadis vivant »), Краеведение (« Ethnographie régionale ») entre autres. Il réside de 1908 à 1918 à Sarapoul, ville dont il a été l'un des fondateurs du musée municipal ; entre 1909 et 1917, il est éditeur et rédacteur en chef du journal libéral-démocrate de Sarapoul Прикамская жизнь (« La Vie du Kraï de Perm »).

De 1921 à 1924, il est professeur de Langue et Littérature russes à la faculté Gorki de Perm.

En 1923 il effectue une nouvelle expédition à Tcherdynsky, dans le kraï de Perm; il publiera un essai (1928) sur les jeux de Maslenitsa (Mardi gras) dans cette région. Dans les années 1924-1930, il enseigne la folkloristique à l'Université de Leningrad. Il participe aussi à la rédaction du Dictionnaire de la langue russe. En 1928, il participe à un voyage d'études en Ukraine.

En 1929, âgé de 57 ans, il se remarie avec Anna Alexandrovna Boulavkina (1882-1947)[1], une scientifique botaniste de dix ans sa cadette, qui travaillait également pour l'Université de Leningrad. Ils n'auront pas d'enfants ensemble. En 1930, ayant contracté la fièvre typhoïde, il se fait soigner en Crimée, assisté par sa femme.

Répression

Ontchoukov est arrêté une première fois à Leningrad le , et condamné le à l'exil dans le Nord de la Russie, en vertu de l'article 58-11 du Code pénal de 1926 de la RSFSR. Il reste en exil jusqu'au dans les villes de Kotlas et Nikol'sk. Le , considéré comme « élément socialement dangereux », il est privé du droit de résidence dans les 15 plus grandes villes du pays, et expulsé de Leningrad vers Penza.

Il est arrêté une deuxième fois à Penza le , comme membre d'un « groupe contre-révolutionnaire d'ecclésiastiques » et condamné à dix ans de prison. Il purge sa peine au pénitencier n° 1 du NKVD, dans le village d'Akhouny, et meurt en détention.

Réhabilitation

Les condamnations arbitraires de 1931 et 1935 concernant Ontchoukov ont été abolies en 1989, conformément à l'article I du décret du Présidium du Conseil suprême de l'URSS en faveur des victimes de la répression des années 1930-40 et du début des années 1950. Le verdict initial du Tribunal régional de Penza a été annulé en raison du manque de preuves, et Ontchoukov réhabilité à titre posthume.

Publications

(liste non exhaustive)

  • Travaux ayant valu valu chacun à leur auteur une médaille de la part de l'IRGO (ИРГО), la Société impériale russe de Géographie :
    • По Чердынскому уезду (À travers le district de Tcherdyn, 1901) ; petite médaille d'argent
    • Печорские былины (Bylines de la Petchora, 1904) ; petite médaille d'or
    • Северные сказки (Contes du Nord, 1908) ; grande médaille d'or. Ce recueil est organisé par conteur, et est selon Vladimir Propp (Le Conte russe), « le premier [du genre] à posséder un appareil critique et scientifique sérieux ».
  • Северные народные драмы (Drames populaires du Nord, 1911)

Les recueils de contes d'Ontchoukov sont mentionnés, parmi d'autres, dans Les Racines historiques du conte merveilleux de Vladimir Propp. Le recueil intitulé Contes du nord, qui présente un aspect social marqué, a attiré l'attention de Lénine[2].

Notes et références

  1. Voir (ru) Булавкина-Ончукова, Анна Александровна.
  2. Avant-propos de È.V. Pomérantseva à Russkie narodnye skazki (« Contes populaires russes »), Izd. Moskovskogo Universiteta, 1957.

Voir aussi

Bibliographie

  • (ru) Tatiana Grigorievana Ivanova, Н. Е. Ончуков и судьба его научного наследия (N.E. Ontchoukov et le destin de son héritage scientifique). Русская литература. 1982. № 4 ;
  • (ru) A.L. Naliepine, Фольклорно-этнографическая деятельность Н. Е. Ончукова (Activités ethno-folkloristiques de N.E. Ontchoukov) // Travaux de l'Institut ethnographique, nouvelle série. Moscou, 1988. Т. 114 ;
  • (ru) A.V. Chilov, Из истории этнографического изучения Верхнего Прикамья (экспедиции Н. Е. Ончукова в 1900 и 1923 гг.) (Sur l'histoire de l'étude ethnographique de la région de la Haute-Kama : expéditions de 1900 et 1923 de N.E. Ontchoukov). // Problématique de l'histoire, la culture, l'éducation, l'économie de la Kama septentrionale. Conférence Berezniki 1994 ;
  • (ru) N.E. Ontchoukov, Северные сказки. Книги 1 и 2 (Contes du Nord, livres 1 et 2). Tropa Troianova, 1998, 480+352 pp. (ISBN 5-89798-003-9), (ISBN 5-89798-002-0); (ISBN 5-89798-004-7), (ISBN 5-89798-002-0)
  • (ru) Неизданные сказки из собрания Н. Е. Ончукова (тавдинские, шокшозерские, самарские сказки) (Contes inédits collectés par N.E. Ontchoukov : districts de Tavdinsky, Chokchozerka, Samara) // Préparé par V.I. Jekoulnina, intro. et commentaires V.I. Ieremina. Saint-Petersbourg, Aleteia, 2000 (ISBN 5-89329-318-5)
  • (ru) Северные сказки в собрании Н. Е. Ончукова (Les Contes du Nord dans la collecte de N.E. Ontchoukov). Saint-Petersbourg, Mir, 2008. (ISBN 978-5-98846-055-8)

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la culture russe
  • Portail des contes et fables
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.