Nippon Steel

Nippon Steel Corporation (日本製鉄株式会社, Nippon Seitetsu Kabushiki-gaisha, TSE : 5401) est un producteur d'acier.

Nippon Steel Corporation

Création 1950
Personnages clés Akio Mimura, directeur-représentant et président
Forme juridique Kabushiki kaisha
Action Bourse de Tokyo (5401)
Siège social Tokyo
 Japon
Activité Sidérurgie
Produits acier
Effectif 46 143 (2005)
Site web www.nipponsteel.com

Chiffre d'affaires 31,561 milliards de dollars (FY 2005)
Résultat net 2,054 milliards de dollars (FY 2005)
Siège social de Nippon Steel à Chiyoda, Tokyo.

Il peut arriver aussi qu'il participe à d'autres activités que l'acier, comme la production cinématographique, dont Solar Crisis.

Histoire

Nippon Steel est née en 1981 de la fusion de deux géants de la sidérurgie, Yawata Iron & Steel (Yawata Seitetsu) et Fuji Iron & Steel (Fuji Seitetsu).

En 2011, Nippon Steel annonce son intention de fusionner avec Sumitomo Metal Industries, Nippon Steel produisant environ 26,5 millions de tonnes d'acier par an alors que Sumitomo environ 11 millions de tonnes. L'entité fusionné devrait ainsi produire environ 37 millions de tonnes d'acier par an, faisant de Nippon Steel, le deuxième plus grand producteur d'acier au monde[1].

Le , Nippon Steel et Sumitomo Metal Industries ont officiellement fusionnés sous le nom de Nippon Steel & Sumitomo Metal[2]. Nippon Steel est alors no1 japonais et sixième mondial, et Sumitomo Metal Industries no3 japonais et 27e mondial[3]. Le nouveau groupe devient deuxième mondial, avec une production cumulée d'acier brut de 46,1 millions de tonnes en 2011, derrière ArcelorMittal (97,2 millions de tonnes), mais devant le chinois Baosteel et le sud-coréen POSCO[3].

En , Nippon Steel annonce l'acquisition de l'entreprise suédoise Ovako[4]. En parallèle, le groupe annonce augmenter sa participation dans Sanyo Special Steel de 15 % à 50 %[5].

Le , la Cour suprême de Corée du sud ordonne à Nippon Steel & Sumitomo Metal de dédommager des travailleurs forcés coréens de la Seconde Guerre mondiale que l'entreprise avait à l'époque réquisitionnés[6].

La société est renommée Nippon Steel en 2019[7].

Références

  1. Baosteel ayant une production d'environ 31 millions de tonnes d'acier par an.
  2. « Nippon Steel et Sumitomo Metal Corporation accouchent d'un géant de l'acier », Le Monde, (consulté le 1er octobre 2012)
  3. Patrice Novotny, « Un géant de l'acier est né avec Nippon Steel & Sumitomo Metal Corporation », AFP sur Google News, le 1er octobre 2012
  4. « Nippon Steel to buy Sweden's Ovako to expand Europe specialty steel business », sur Euronews,
  5. « Nippon Steel finally gets rolling on acquisitions », sur Asian View Nikkei,
  6. Cory Evans, « Une très grave menace pour les relations Japon-Corée du Sud », sur Nippon.com, (consulté le 2 mars 2019).
  7. (en) « Chronology », sur Nippon Steel (consulté le 25 mars 2020).

Lien externe

  • Portail des entreprises
  • Portail du Japon
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.