Norman Cota

Norman Daniel « Dutch » Cota, Sr. ( - ) était un général américain pendant la Seconde Guerre mondiale. Le général Cota a été fortement impliqué dans la planification et l'exécution de la bataille de Normandie.

Pour les articles homonymes, voir Cota (homonymie).

Norman Cota

Norman Cota

Naissance
Chelsea, Massachusetts
Décès  78 ans)
Wichita, Kansas
Origine Américain
Allégeance États-Unis
Arme United States Army
Grade Major General
Années de service 1917-1946
Commandement 29e division d'infanterie
28e division d'infanterie
Conflits Seconde Guerre mondiale
Faits d'armes Opération Overlord
* Bataille de Normandie
Libération de Paris
Bataille de la forêt de Hürtgen
Distinctions Distinguished Service Cross
Silver Star
Legion of Merit
Bronze Star

Biographie

Il intègre West Point en 1913 et y côtoie Dwight Eisenhower[1]. Il quitte l'académie en 1917 pour y revenir en 1918 comme formateur jusqu'en 1920. Il passe ensuite plusieurs années à Hawaï. Il décroche son diplôme du United States Army War College en 1936[2]. Il devient instructeur au Command and General Staff College de 1938 à 1940.

La Seconde Guerre mondiale

Au début de la guerre, il fait partie de l'état major de la 1re division d'infanterie. Il y reste jusqu’en [3]. À la suite de l'opération Torch en Afrique du Nord, il rédige des rapports sur une réorganisation de l'organisation des divisions d'assaut lors d'un débarquement[4]. Ces modifications seront utilisées lors du débarquement en Sicile. Il est promu Brigadier général puis est muté en Angleterre pour préparer le débarquement en Normandie. Il est favorable à une attaque avant l'aube pour obtenir un effet de surprise.

Le débarquement en Normandie

Les secteurs de la plage d'Omaha. Les cercles roses sont les positions de défenses allemandes.

Lors du débarquement en Normandie du , sur la plage d'Omaha, il représente le commandant de la 29e division d'infanterie. Il débarque à 7h30 sur Dog White. Ses hommes sont bloqués par un talus exposé aux tirs allemands et Cota prend l'initiative d'avancer pour galvaniser ses hommes[5].

Pour son héroïsme, il est décoré de la Distinguished Service Cross, du Distinguished Service Order remis par le maréchal Montgomery et la Silver Star.

Il reçoit également la Purple Heart et une deuxième Silver Star lors de l'attaque de Saint-Lô.

La libération de Paris

Une fois la bataille de Normandie terminée, les alliés avancent vers l'Est. Cota est nommé à la tête de la 28e division d'infanterie. Après avoir combattu du côté d'Elbeuf et du Neubourg afin de rattraper les allemands avant la Seine, la division est désignée par l'armée américaine pour défiler le .

La bataille de la forêt de Hürtgen

Sa division doit attaquer, à travers une foret dense favorable à la défense, les positions allemandes. Elle doit couvrir un front trop grand et Cota n'est pas favorable à cette opération[6]. L'attaque fut un échec avec de lourdes pertes du côté américain. Bien que restant à la tête de son unité, Cota n'est plus en grâce.

L'affaire Eddie Slovik

Lors du jugement pour désertion d'Eddie Slovik, Cota a examiné et approuvé la sentence de mort.

L'après guerre

Il quitte l'armée avec le grade de Major général en 1946. Dans les années cinquante, il est directeur de la sécurité civile du Comté de Montgomery.

Décorations

Voici la liste de ses décorations.

Distinguished Service Cross (États-Unis)
Army Distinguished Service Medal
Silver Star
Legion of Merit
Bronze Star
Purple Heart
World War I Victory Medal
American Defense Service Medal
American Campaign Medal
European-African-Middle Eastern Campaign Medal avec 7 étoiles
World War II Victory Medal
Army of Occupation Medal
Distinguished Service Order
Officier de la Légion d'honneur
Croix de guerre 1939-1945
Croix de guerre (Belgique)
Croix de guerre (Luxembourg)

Représentation au cinéma

Dans le film Le Jour le plus long, son rôle est interprété par Robert Mitchum.

Bibliographie

  • (en) Robert A. Miller, Division Commander: A Biography of Major General Norman D. Cota, Reprint Co. (1st edition), , 202 pages (ISBN 978-0-87152-438-6)

Notes et références

  1. http://www.plagesdudebarquement.fr/general-cota/
  2. http://normandie44.canalblog.com/archives/2011/12/12/22944960.html
  3. http://www.dday-overlord.com/biographie_cota.htm
  4. (en) « opération Husky sur le site des archives américaines du président Eisenhowe »
  5. http://omahabeach.vierville.free.fr/261-Cota-Canham-PC116.html
  6. Antony Beevor, Ardennes 1944 : Le va-tout de Hitler, Paris, Calmann-Lévy, , 696 p. (ISBN 978-2-253-18599-4), p. 112 "[Gerow] dit à "Dutch" Cota [...] qu'ils allaient attaquer le lendemain, après quoi le VIIe corps commencerait d'avancer à leur gauche. [...] Cota essaya bien d'attirer l'attention sur les faiblesses du plan : il ne fut tenu aucun compte de ses objections."
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale
  • Portail des forces armées des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.