Nouvelle-Bretagne

La Nouvelle-Bretagne (New Britain en anglais, Niu Briten en tok pisin ; ancien nom : Nouvelle-Poméranie) est une île d'Océanie, la plus grande de l'archipel Bismarck qui fait partie de la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Du XVIIe au XIXe siècle, la Nouvelle-Bretagne désignait aussi le Labrador et une partie du Manitoba et du Nunavut.

Nouvelle-Bretagne

Carte topographique de l'île
Géographie
Pays Papouasie-Nouvelle-Guinée
Localisation archipel Bismarck
Coordonnées 5° 44′ 20″ S, 150° 44′ 17″ E
Superficie 36 520 km2
Point culminant Mont Ulawun (2 334 m)
Administration
Démographie
Population 513 926 hab. (2011)
Densité 14
Autres informations
Géolocalisation sur la carte : océan Pacifique
Nouvelle-Bretagne
Géolocalisation sur la carte : Papouasie-Nouvelle-Guinée
Nouvelle-Bretagne

Géographie

La Nouvelle-Bretagne est située à l'ouest de l'océan Pacifique dans la mer des Salomon. Elle se trouve entre la Nouvelle-Guinée et la Nouvelle-Irlande. Ayant une longueur d'environ 600 km et une largeur de 80 km au maximum, sa superficie est de 36 520 km². À son extrémité nord-orientale, se trouve la péninsule de Gazelle. L'île comprend deux provinces, la Nouvelle-Bretagne occidentale (West New Britain, capitale Kimbe) et la Nouvelle-Bretagne orientale (East New Britain, ancienne capitale Rabaul déplacée à Kokopo) qui englobe aussi les îles du Duc-d’York.

La Nouvelle-Bretagne est une île très montagneuse avec des composantes volcaniques et karstiques. Cinq volcans y sont actifs et seize sont éteints ou dormants.

La zone orientale de l'île contient une partie des phénomènes et paysages karstiques classés dans la liste indicative du patrimoine mondial de l'humanité, sous l'appellation The Sublime Karsts of Papua New Guinea[1].

Le sommet le plus élevé atteint 2 438 mètres. La surface de l'île est en majorité couverte de forêt tropicale.

Démographie

La Nouvelle-Bretagne est peuplée par plus de 500 000 habitants austronésiens pour la plupart mais également des populations papoues dans une extrémité de l'île. La tribu la plus importante de l'île est celle des Tolai. Parmi les autres groupes ethniques qui peuplent l'île se trouvent les Baininger, les Kilenge, les Lakalai et les Sulka.

Histoire

La Nouvelle-Bretagne fut déjà occupée par des hommes pendant le Paléolithique comme des découvertes archéologiques faites à Yombon en témoignent.

L'île fut découverte pour la première fois par des Européens en 1700 grâce à l’explorateur anglais William Dampier qui lui donna le nom latin Nova Britannia. Pendant les années 1884-1914, la Nouvelle-Bretagne fit partie d'une colonie allemande, avec le nom de Nouvelle-Poméranie (en allemand Neupommern). Au début de la Première Guerre mondiale, des troupes australiennes occupèrent tout l'archipel. Les Japonais l'ont attaqué dès , et la base aéronavale de Rabaul y a joué un grand rôle jusqu'en , pendant les campagnes de Guadalcanal et des îles Salomon.

En 1994, la ville de Rabaul et sa périphérie furent presque entièrement détruites par une éruption volcanique du volcan Rabaul.

Le , l'île a été touchée par un séisme de magnitude 5,4 sur l'échelle de Richter, sans que des dégâts importants ou des morts aient été à déplorer.

Le , l'île a été touchée par un séisme de magnitude 7,6 sur l'échelle de Richter, sans que des morts aient été à déplorer.

Voir aussi

Articles connexes

Références

  1. « The Sublime Karsts of Papua New Guinea », sur whc.unesco.org, (consulté le 2 décembre 2018)
  • Portail du monde insulaire
  • Portail de la Papouasie-Nouvelle-Guinée
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.