Nouvelles Équipes internationales

Les Nouvelles Équipes internationales (NEI) sont une association de personnalités et partis politiques d’inspiration démocrate chrétienne à l’échelle européenne créée en 1947.

Nouvelles Équipes internationales
Présentation
Fondation
Disparition
Fusionné dans Union européenne des démocrates-chrétiens
Idéologie Démocratie chrétienne
Affiliation internationale Union mondiale démocrate-chrétienne

L’Union européenne des démocrates-chrétiens (UEDC) les remplace en 1965.

Histoire

Entre le et le , un congrès, présidé par l’ancien chef de gouvernement belge Paul Van Zeeland, est organisé à Chaudfontaine entre partis politiques d’inspiration chrétienne-démocrate. Opposés à la formation d’une organisation similaire à l’Internationale socialiste, où tous les partis membres doivent avoir la même position dans leurs pays respectifs, les délégués optent pour la création d’une association davantage confédérale appelée « Nouvelle Équipes internationales » (NEI)[1].

Les Nouvelles Équipes s’inscrivent dans la filiation du Secrétariat international des partis démocrates d’inspiration chrétienne (SIPDIC), créé en 1925 autour de Luigi Sturzo, et dans celle des Nouvelles Équipes françaises, fondées en 1938 par Francisque Gay dans le but d’associer les démocrates-chrétiens face à la « montée des dangers »[2].

Elles fédèrent à l’origine des membres du Parti conservateur populaire (PCP) suisse, du Mouvement républicain populaire (MRP) français et du Parti social-chrétien (PSC) belge[1].

Le , à l’issue d’un congrès tenu à Bruxelles, elles deviennent l’Union européenne des démocrates-chrétiens (UEDC)[3].

Organisation

Le secrétariat des Nouvelles Équipes internationales est fixé à Paris[4],[5].

La structure peut se constituer ou d’un ou plusieurs partis par nation, ou bien de personnalités, ou bien d’associations politiques en exil (Europe de l’Est)[6].

Il est dirigé par un duumvirat  un président et un secrétaire général[4]  dans le cadre d’un comité exécutif, devenu comité directeur en 1953[5].

Présidence

Les présidents successifs ont été[4],[7] :

Secrétariat général

Les secrétaires généraux successifs ont été[4],[5] :

Bibliographie

  • Roberto Papini (trad. Mariangela Portelli, préf. Hugues Portelli), L’Internationale démocrate-chrétienne : la coopération internationale entre les partis démocrates-chrétiens de 1925 à 1986, Paris, Le Cerf, coll. « Histoire », , 238 p. (ISBN 2-204-02874-6).
  • Michael Gehler et Wolfram Kaiser, Christian democracy in Europe since 1945, London, , 260 p. (ISBN 0-7146-5662-3).
  • Piotr H. Kosicki, « Image et réalité : la mythologisation française de la Démocratie chrétienne de l’après-guerre », Chrétiens et sociétés, no 12, , p. 109-128.
  • Laurent Ducerf, « Les jeunes des Nouvelles Équipes internationales, entre jeune Europe et nouvelle chrétienté », Histoire @ Politique, no 10, , p. 1-14 (lire en ligne).
  • Thierry Coosemans, « Les internationales de partis », Courrier hebdomadaire du CRISP, nos 2229-2230, , p. 5-109.

Notes et références

  1. Coosemans 2014, p. 26-27.
  2. Ducerf 2010, p. 3.
  3. Coosemans 2014, p. 36.
  4. Ducerf 2010, p. 4.
  5. Gehler et Kaiser 2004, p. 196.
  6. Coosemans 2014, p. 27.
  7. Gehler et Kaiser 2004, p. 69.
  • Portail de l’Union européenne
  • Portail du monde contemporain
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.