Noyau (fruit)

En botanique, le noyau est la partie centrale, dure, d'une drupe ou fruit à noyau. On oppose le noyau au pépin de la baie. Un noyau a une enveloppe dure en lignine (principal composant du bois) alors que le pépin est considéré comme une graine nue (enveloppe non rigide).

Pour les articles homonymes, voir noyau.
Noyau d'un abricot des Antilles, non adhérent à la pulpe.

Morphologiquement le noyau comprend deux parties :

  • l'enveloppe sclérifiée qui résulte de la transformation de l'épiderme interne de l'ovaire ou endocarpe ;
  • l'amande, qui se trouve à l'intérieur du noyau, et qui est la graine, résultant de la transformation de l'ovule après fécondation.

Une drupe peut contenir un ou plusieurs noyaux (ex. la cerise du caféier).[réf. souhaitée]

Dans le cas de la datte, le « noyau » n'a pas la même valeur morphologique. Il s'agit en fait de la graine elle-même sclérifiée. Il en résulte que la datte est assimilée à une baie. Notez l'épicarpe fin, brun ; le mésocarpe charnu et sucré ; l'endocarpe membraneux qui adhère au mésocarpe.

Certains noyaux constituent des fruits secs comestibles : la noix, la pacane, l'amande… D'autres sont consommés avec le reste du fruit : la framboise, la mûre (ronce)… Voir aussi liste de fruits à noyau.

  • Portail de la botanique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.