Nu Draconis

Nu Draconis (également appelée ν Dra, ν Draconis ou Kuma) est une étoile binaire de la constellation du Dragon. Les deux composantes sont désignées respectivement ν1 Draconis et ν2 Draconis. La seconde composante est une étoile binaire spectroscopique[4].

ν12 Draconis
Kuma
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite

17h 32m 10,56856s[1]


17h 32m 16,02464s[1]
Déclinaison

+55° 11 03,2739[1]


+55° 10 22,6504[1]
Constellation Dragon
Magnitude apparente +4,88/+4,88[2]

Localisation dans la constellation : Dragon

Caractéristiques
Type spectral A6 V[3]/ + A4m[4]
Indice U-B +0,03/+0,04[2]
Indice B-V +0,26/+0,27[2]
Astrométrie
Vitesse radiale −15,2/−16,0 km/s[5]
Mouvement propre μα = +147,39/+142,65 mas/a[1]
μδ = +54,31/+62,43 mas/a[1]
Parallaxe 33,06 ± 0,15/32,80 ± 0,18 mas[1]
Distance 98,7 ± 0,4/99,4 ± 0,5 al
(30,2 ± 0,1/30,5 ± 0,2 pc)
Caractéristiques physiques
Rotation 8668 km/s[6]

Autres désignations

ν Draconis, ν Dra, Kuma
ν1 Dra : 24 Dra, BD+55 1944, FK5 655, HD 159541, HIP 85819, HR 6554, SAO 30447[3]
ν2 Dra : 25 Dra, BD+55 1945, FK5 657, HD 159560, HIP 85829, HR 6555, SAO 30450[4]

Cette étoile, avec β Dra (Rastaban), γ Dra (Eltanin), μ Dra (Erakis) et ξ Dra (Grumium) étaient en arabe Al ʽAwāïd, "les chamelles", qui furent appelées ultérieurement les Quinque Dromedarii[7].

En chinois, 天棓 (Tiān Bàng), signifiant le fléau céleste, fait référence à un astérisme constitué de ν Draconis, ξ Draconis, β Draconis, γ Draconis et ι Herculis[8]. Par conséquent, ν Draconis elle-même est appelée 天棓二 (Tiān Bàng èr, la deuxième étoile du fléau céleste)[9].

Références

  1. F. van Leeuwen, « Validation of the new Hipparcos reduction », Astronomy and Astrophysics, vol. 474, no 2, , p. 653–664 (DOI 10.1051/0004-6361:20078357, Bibcode 2007A&A...474..653V, arXiv 0708.1752)
  2. H. L. Johnson, B. Iriarte, R. I. Mitchell et W. Z. Wisniewskj, « UBVRIJKL photometry of the bright stars », Communications of the Lunar and Planetary Laboratory, vol. 4, no 99, (Bibcode 1966CoLPL...4...99J)
  3. (en) 24 Dra -- Star in double system sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  4. (en) 25 Dra -- Spectroscopic binary sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  5. Ralph Elmer Wilson, General Catalogue of Stellar Radial Velocities, Washington, Carnegie Institution of Washington, (Bibcode 1953GCRV..C......0W)
  6. F. Royer, S. Grenier, M.-O. Baylac, A. E. Gómez et J. Zorec, « Rotational velocities of A-type stars in the northern hemisphere. II. Measurement of v sin i », Astronomy and Astrophysics, vol. 393, , p. 897–911 (DOI 10.1051/0004-6361:20020943, Bibcode 2002A&A...393..897R, arXiv astro-ph/0205255)
  7. R. H. Allen, Star Names: Their Lore and Meaning, New York, NY, Dover Publications Inc, (ISBN 0-486-21079-0, lire en ligne), p. 207
  8. (zh) 中國星座神話, written by 陳久金. Published by 台灣書房出版有限公司, 2005, (ISBN 978-986-7332-25-7).
  9. (zh) 香港太空館 - 研究資源 - 亮星中英對照表, Hong Kong Space Museum. Accessed on line November 23, 2010.

Liens externes

  • Portail de l’astronomie
  • Portail des étoiles
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.