Nunatak

Un nunatak (en groenlandais nunataq signifiant « montagne » ou « monticule entièrement recouvert de glace durcie[1] ») est une montagne ou piton rocheux s'élevant au-dessus de la glace des inlandsis, champs de glace ou des calottes glaciaires.

Ne doit pas être confondu avec Pic pyramidal.
Nunataks sur la côte orientale du Groenland.

Ce pic rocheux est trop escarpé pour que la neige s'y accumule[2], ce qui le distingue de montagnes comme le mont Erebus, le mont Terror ou la chaîne Transantarctique.

Ils se trouvent principalement au Groenland (chaîne de Watkins, terre de la Reine-Louise) et en Antarctique. Ce terme désigne également toute surface non glaciaire entourée de glaciers. Par l'érosion glaciaire qu'ils subissent sur leurs flancs, les nunataks ont très souvent l'aspect de montagnes escarpées aux parois très raides.

Notes et références

  1. Chr. Berthelsen (et al.), Oqaatsit kalaallisuumiit qallunaatuumut : grønlandsk dansk ordbog, Nuuk, Ilinniusiorfik undervisningsmiddelforlag, 1997 (ISBN 8-77975014-1).
  2. Alain Foucault, Jean-François Raoult, Dictionnaire de Géologie, Dunod, , p. 245.

Voir aussi

  • Portail de la montagne
  • Portail de l’eau
  • Portail de l’Arctique
  • Portail de l’Antarctique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.