Office fédéral de police criminelle

L’Office fédéral de police criminelle (en allemand Bundeskriminalamt, BKA) est un organisme de police fédéral qui relève du Ministère de l'Intérieur de l'Allemagne. C’est une administration fédérale de niveau supérieur. Il a son siège à Wiesbaden et des bureaux à Berlin et à Meckenheim, près de Bonn. Avec la police fédérale (Bundespolizei) et la Police près le Bundestag, le BKA est l'une des trois forces de police fédérale en Allemagne.

Pour les articles homonymes, voir BKA.
Le BKA à Wiesbaden…
…et à Berlin

Il a pour mission de coordonner la lutte nationale contre le crime en Allemagne, en étroite collaboration avec les Offices de police criminelle des Länder (Landeskriminalamt), et de mener des enquêtes dans des domaines spécifiques de criminalité grave ayant une dimension internationale.
En outre, le BKA protège les membres des organes constitutionnels de la Fédération. Le BKA représente la République fédérale d'Allemagne auprès d'Interpol.

Missions

Le BKA a le droit, depuis un amendement de à la Loi sur le Bureau de la Police Criminelle Fédérale, d'effectuer des fouilles à distance (via internet) des disques durs des particuliers[1].

C’est cette police criminelle qui a pu confondre la Fraction armée rouge grâce à l'empreinte vocale d'un des membres. La signature du mot Menschlichen était la signature vocale d'un des membres qui a été confondu.

Articles connexes

Références

  1. Statewatch, Cabinet adopts amendment to BKA Act, 5 juin 2008
  • Portail de l’Allemagne
  • Portail de la police
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.