Oleaceae

Description

Diagrammes floraux de A: Syringa vulgaris, B/C: Jasminum pubigerum = Jasminum humile, D: Jasminum odoratissimum

Ces plantes dicotylédones, à feuilles entières opposées, possédant des fleurs à corolles tubuleuses, fournissant des fruits ou des graines à tissus oléagineux, sont des arbres ou des arbustes ou parfois des lianes.

Les feuilles de cette famille sont opposées, simples ou composées pennées, sans stipules. L'inflorescence des fleurs est une cyme bipare, souvent modifiée dans son apparence en grappe ou en panicule.

Les fleurs sont tétramères, c'est-à-dire de type quatre, avec 4 sépales soudés entre eux, 4 pétales (mais cela peut varier de 2 à 6), 2 étamines (il peut y en avoir jusqu'à 4), ces dernières possèdent des filets courts fixés aux pétales et sont à déhiscence longitudinale, 2 carpelles, soudés en un ovaire supère à 2 loges, chacune avec 2, mais aussi 1 à 4 ou n, ovules anatropes en placentation axile, 1 seul style avec 2 stigmates.

Formule florale : (4-5) S + (4-5) P + 2 E + (2) C.

Un nombre non négligeable de ces plantes, sous forme d'espèces parfois ensuite hybridées, présente une qualité ornementale recherchée par les horticulteurs, par exemple le lilas, le jasmin, le forsythia, mais aussi le frêne ou le troène, voire aujourd'hui l'olivier au tronc noueux très âgé. Mais l'intérêt économique de l'olivier l'emporte dans les civilisations méditerranéennes antiques ou agro-pastorales. Les fruits pressés à froid fournissent une huile non siccative, à 72 % d'oléines. Les fruits peuvent être aussi confits ou conservés en saumure. Enfin, les bois des Oléacées, à l'instar de celui de l'olivier, peuvent être très durs et à grains très fins, permettant de fabriquer de menus objets par tournage. D'autres, comme le bois de frêne, sont très souples et résistent aux chocs et sont recherchés pour la fabrication de manches d'outils.

Répartition

La famille des Oléacées est originaire des régions tropicales et tempérées, avec concentration d'espèces en Asie du sud-est et en Australasie.

Systématique

La classification phylogénétique place cette famille dans l'ordre des Lamiales.

Liste des tribus

Selon NCBI (7 Jul 2010)[1] et Angiosperm Phylogeny Website (7 Jul 2010)[2] :

  • tribu Fontanesieae
  • tribu Forsythieae
  • tribu Jasmineae
  • tribu Myxopyreae
  • tribu Oleeae

Liste des genres

Selon Kew Garden World Checklist (7 Jul 2010)[3] :

  • genre Abeliophyllum Nakai (1919)
  • genre Chionanthus L. (1753)
  • genre Comoranthus Knobl. (1934)
  • genre Dimetra Kerr (1938)
  • genre Fontanesia Labill. (1791)
  • genre Forestiera Poir. (1810)
  • genre Forsythia Vahl (1804)
  • genre Fraxinus Tourn. ex L. (1753)
  • genre Haenianthus Griseb., Mem. Amer. Acad. Arts, n.s. (1863)
  • genre Hesperelaea A.Gray (1876)
  • genre Jasminum L. (1753)
  • genre Ligustrum L. (1753)
  • genre Menodora Humb. & Bonpl. (1812)
  • genre Myxopyrum Blume (1826)
  • genre Nestegis Raf. (1838)
  • genre Noronhia Stadman ex Thouars (1806)
  • genre Notelaea Vent. (1804)
  • genre Nyctanthes L. (1753)
  • genre Olea L. (1753)
  • genre Osmanthus Lour. (1790)
  • genre Phillyrea L. (1753)
  • genre Picconia DC. (1844)
  • genre Priogymnanthus P.S.Green (1994)
  • genre Schrebera Roxb. (1799)
  • genre Syringa L. (1753)

Selon Angiosperm Phylogeny Website (7 Jul 2010)[2] :

Selon NCBI (7 Jul 2010)[1] :

Selon DELTA Angio (7 Jul 2010)[4] :

Selon ITIS (7 Jul 2010)[5] :

Notes et références

Liens externes

  • Portail de la botanique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.