Oliver Hilmes

Oliver Hilmes, né en 1971 à Viersen en Allemagne, est un auteur, historien et essayiste allemand.

Oliver Hilmes
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Biographie

Oliver Hilmes a étudié l'histoire, la politique et la psychologie à l'Université de Marbourg, ainsi qu'à l'Université Paris-Sorbonne et à l'Université de Potsdam. Il a obtenu son doctorat avec une thèse sur l'histoire du vingtième siècle.

Entre 2002 et 2014, il a travaillé pour la fondation de la Philharmonie de Berlin où il a participé à l'introduction des Education-Programms. En 2015, il était responsable du remaniement de la stratégie de communication, presse et marketing de la fondation Schloss Neuhardenberg[1].

Il est membre du conseil d'administration de l'association Karg-Elert-Gesellschaft e.V. (de 1996 à 2013 en tant que secrétaire général), une association qui encourage la recherche artistique et scientifique sur l'œuvre du compositeur et théoricien de la musique Sigfrid Karg-Elert.

Oliver Hilmes a eu beaucoup de succès en Allemagne avec ses biographies historiques sur Alma Mahler, Cosima Wagner et Louis II de Bavière, qui ont figuré dans la liste des livres les plus vendus du magazine allemand Spiegel. En France, il s'est fait connaître par la publication, en 2012, de la biographie Cosima Wagner, la maîtresse de la colline (Éditions Perrin) traduit par Olivier Mannoni[2] pour laquelle il a utilisé des sources d'informations jusque-là inexploitées, les archives de la fondation Wagner de Bayreuth[3].

Ses biographies ont reçu de bonnes critiques, en particulier, Tilman Krause (de), critique littéraire du journal Die Welt, le qualifiait en 2007 de « Wunderkind unter den deutschen Biografen » (« enfant prodige des biographes allemands »)[4]. Il écrit aussi régulièrement pour Die Welt ainsi que pour les différentes publications de la Philharmonie de Berlin, du Bayerische Staatsoper, de l'Orchestre du Gewandhaus de Leipzig et des Beethovenfest (de) de Bonn.

Il a été invité à tenir plusieurs conférences et lectures publiques à la Philharmonie de Berlin, au Berliner Ensemble, dans la Wiener Konzerthaus, à la Villa Aurora (de) et à l'institut Goethe de Los Angeles.

Oliver Hilmes vit à Berlin.

Prix et récompenses

  • 2008: Geisteswissenschaften International – Preis zur Förderung der Übersetzung geisteswissenschaftlicher Literatur pour Herrin des Hügels. Das Leben der Cosima Wagner (Siedler)
  • 2013: Prix des Muses (Prix spécial du jury) pour Cosima Wagner. La maîtresse de la colline (Éditions Perrin)
  • 2018: William Hill Sports Book of the Year (Shortlist) pour Berlin 1936. Sixteen Days in August[5] (The Bodley Head)
  • 2019: The Sporting Club General Outstanding Book of the Year 2019 pour Berlin 1936. Sixteen Days in August[6] (The Bodley Head)

Bibliographie

  • Im Fadenkreuz. Politische Gustav Mahler-Rezeption 1919–1945. Eine Studie über den Zusammenhang von Antisemitismus und Kritik an der Moderne. Dissertation der Universität Potsdam 2002; Peter Lang AG, Frankfurt am Main 2003, (ISBN 3-631-51041-1).
  • Der Streit ums „Deutsche, Alfred Heuß und die Zeitschrift für Musik. Von Bockel, Hamburg 2003, (ISBN 3-932696-43-3)
  • Witwe im Wahn: Das Leben der Alma Mahler-Werfel. Siedler, München 2004, (ISBN 3-88680-797-5).
  • Herrin des Hügels: Das Leben der Cosima Wagner. Siedler, München 2007, (ISBN 978-3-88680-836-6); Version française: Cosima Wagner. La maîtresse de la colline traduit par Olivier Mannoni, Éditions Perrin, 2012, (ISBN 9782262035082).
  • Cosimas Kinder: Triumph und Tragödie der Wagner-Dynastie. Siedler, München 2009, (ISBN 978-3-88680-899-1); Pantheon, München 2010, (ISBN 978-3-570-55132-5).
  • Mit Gustav Mahler in Viersen. In: Elke Heidenreich (Hrsg.), Ein Traum von Musik, 46 Liebeserklärungen. Edition Elke Heidenreich bei C. Bertelsmann, München 2010, (ISBN 978-3-570-58014-1).
  • Liszt: Biographie eines Superstars. Siedler, München 2011, (ISBN 978-3-88680-947-9).
  • Ludwig II.: Der unzeitgemäße König. Siedler, München 2013, (ISBN 978-388680-898-4).
  • Berlin 1936. Sechzehn Tage im August. Siedler, München 2016, (ISBN 978-3-8275-0059-5).

Liens externes

Notes et références

  • Portail de la littérature
  • Portail de l’historiographie
  • Portail de l’Allemagne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.