Omega (groupe)

Omega est un groupe de rock hongrois, originaire de Budapest. Il est formé en 1962, et devient dans les années 1970, en pleine époque communiste, une figure marquante de l'Eurock, le rock progressif d'Europe continentale.

Pour les articles homonymes, voir Oméga (homonymie).
Omega
Omega en 2007.
Informations générales
Pays d'origine Hongrie
Genre musical Rock progressif, hard rock, rock psychédélique, beat[1]
Années actives 19621987, depuis 1994
Labels Bellaphon Records, Bacillus Records
Composition du groupe
Membres László Benkő
János Kóbor
György Molnár
Ferenc Debreczeni
Anciens membres Győző Bánkúti
Tamás Künsztler
Péter Láng
Ferenc Tornóczky
István Varsányi
András Kovacsics
László Harmat
József Laux
Tamás Somló
Mária Wittek
Gábor Presser
Tamás Mihály

Biographie

Débuts (1962–1971)

Omega est formé à Budapest en 1962 par le claviériste László Benkő et le chanteur János Kóbor[2]. La composition du groupe est très variable dans les années 1960.

Les albums de cette époque sont fortement influencés par le rock britannique et américain, en particulier par les Beatles, mais ils annoncent déjà le rock progressif que le groupe pratiquera durant les années 1970. À la fin des années 1960, leur chanson Gyöngyhajú lány (Pearls in her Hair) devient un hit international, repris par les Scorpions en 1995, sous le titre White Dove.

Succès (1972–1987)

En 1972, la formation se stabilise et devient celle qui allait connaître un grand succès en Hongrie mais aussi en Europe de l'Ouest dans les années 1970 : János Kóbor (chant), László Benkő (claviers, chant), Tamás Mihály (basse, chant, György Molnár (guitare), et Ferenc Debreceni (batterie). Omega opte à cette époque pour une double carrière, hongroise et internationale, ceci alors que la Hongrie vit sous le régime communiste. La plupart de leurs albums connaissent une double publication, en hongrois et en anglais. Mais la teneur des albums en anglais diffère souvent de celle des albums en hongrois.

La formation s'oriente résolument vers le rock progressif, ses plus belles réalisations dans ce style étant probablement la superbe Suite de 19 minutes figurant sur l'album 200 Years After The Last War paru en 1974 et, deux ans plus tard, l'album Time Robber, salué par les critiques.

Depuis 1994

Kóbor János à Budapest, en 2011.

Après quelques années d'inactivité, le groupe se reforme en 1994 et est rejoint par le claviériste Gábor Presser qui avait déjà fait partie de la formation des années 1960. Un album en anglais et trois autres en hongrois voient le jour.

En 2006, Omega entame une série de concerts en Hongrie, Slovaquie, Roumanie, Allemagne et en Suisse.

Omega Rhapsody, sorti fin 2010, est le premier disque d'une trilogie. Le , l'ancien saxophoniste d'Omega et bassiste Tamás Somló meurt d'un cancer à l'âge de 68 ans[3]. Le mois suivant, le , c'est l'ancien batteur József Laux qui décède, à l'âge de 73 ans[4].

Membres

Membres actuels

  • László Benkő – claviers, flûte, trompette, chœurs, chant (1962–1987, depuis 1994)
  • János Kóbor – chœurs, chant (1962–1987, depuis 1994)
  • György Molnár – guitare (1967–1987, depuis 1994)
  • Ferenc Debreczeni – batterie, percussions (1971–1987, depuis 1994)

Anciens membres

  • Győző Bánkúti – trombone (1962)
  • Tamás Künsztler – batterie, percussions (1962–1964)
  • Péter Láng – saxophone (1962–1963)
  • Ferenc Tornóczky – guitare (1962)
  • István Varsányi – basse (1962–1967)
  • András Kovacsics – guitare (1962–1967)
  • László Harmat – saxophone (1963–1964)
  • József Laux – batterie, percussions (1964–1971, décédé en 2016)
  • Tamás Somló – saxophone (1964–1968, décédé en 2016)
  • Mária Wittek – chœurs, chant (1964–1967)
  • Gábor Presser – claviers, chœurs, chant (1967–1971)
  • Tamás Mihály – basse, violoncelle, chœurs, chant (1967–1987, 1994–2017)

Discographie

Albums en hongrois

  • 1968 : Trombitás Frédi és a rettenetes emberek (le groupe y apparait comme Omega Red Star sur la pochette)
  • 1969 : 10 000 lépés
  • 1970 : Éjszakai országút
  • 1972 : 200 évvel az utolsó háború után (enregistré en 1972, mais sorti en 1998 à la suite de la censure ; Élő Omega, un faux live monté d'après des chutes de cet album sort à la place)
  • 1973 : Omega 5 (réédité sous le nom de Szvit)
  • 1974 : Omega 6: Nem tudom a neved (réédité sous le nom de Tűzvihar - Stormy Fire)
  • 1977 : Omega 7: Időrabló (réédité sous le nom de Időrabló - Time Robber)
  • 1978 : Omega 8: Csillagok útján (réédité sous le nom de Csillagok útján - Skyrover)
  • 1979 : Gammapolis (réédité sous le nom de Gammapolisz - Gammapolis)
  • 1981 : Omega X: Az arc
  • 1982 : Omega XI
  • 1986 : Omega 12: A föld árnyékos oldalán
  • 1987 : Omega XIII: Babylon
  • 1995 : Trans And Dance (plus tard remixé et publié sous le titre Transcendent - Hungarian version)
  • 1998 : Omega XV: Egy életre szól
  • 2006 : Omega XVI: Égi jel: Omega
  • 2010 : Omega Rhapsody

Albums en anglais

  • Omega Red Star From Hungary (1968)
  • Omega (1973)
  • 200 Years After The Last War (1974)
  • Omega III (1974)
  • The Hall of Floaters In The Sky (1975)
  • Time Robber (1976)
  • Sky Rover (1978)
  • Gammapolis (1979)
  • Working (1981)
  • Transcendent (1996)

Albums en allemand

  • Das Deutsche Album (1973)

Notes et références

  1. (hu) « Omega », allmusic.hu (consulté le 13 décembre 2009).
  2. (de) Torsten Hampel: Rockmusik ist 80 Prozent Freiheit. Der Tagesspiegel, 24 septembre 2017.
  3. (hu) « Gyász! Meghalt Somló Tamás », sur blikk.hu.
  4. (hu) « Meghalt Laux József », sur 444.hu.

Liens externes

  • Portail du rock progressif
  • Portail de l’Europe
  • Portail de la Hongrie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.