Optimates

Les optimates (pluriel de optimas ; en français : les meilleurs) formaient une tendance politique conservatrice qui marqua le dernier siècle de la République romaine, entre les IIe siècle av. J.-C. et Ier siècle av. J.-C. ; rassemblant des membres de la noblesse romaine traditionnelle ainsi que de nouvelles familles ayant atteint le sommet de la carrière politique, et désireuses de s'intégrer dans les rouages de l'aristocratie, les optimates tentèrent pendant plusieurs décennies de contenir les tendances populistes menées par leurs adversaires réformateurs, les populares. Ce ne fut pas un parti politique au sens moderne, mais plutôt une faction, ou un des axes formant le clivage majeur dans les luttes politiques et sociales romaines, permettant à ceux qui s'y ralliaient de se situer politiquement face au réformisme et au populisme des populares au sein d’alliances personnelles souvent mouvantes.

Pour l’article homonyme, voir Optimates (thème).

Cette tendance apparaît sous ce nom dans les années 130 av. J.-C., lors des luttes sur la réforme agraire des Gracques. Elle s'efface un siècle plus tard avec la fin de la République romaine et l'instauration du second triumvirat, qui entraîne l'extinction des luttes de pouvoir.

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail de la Rome antique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.