Orchestre national de Belgique

L’Orchestre national de Belgique (en néerlandais Nationaal Orkest van België) est un orchestre symphonique belge, basé à Bruxelles.

Historique

Fondé en 1936, l'orchestre est résident au Palais des beaux-arts de Bruxelles (BOZAR) construit peu avant, et se produit dans la salle Henry Le Bœuf du palais[1]. Dès ses débuts, l'orchestre se produit avec les solistes, lors du Concours Reine Elisabeth, créé en 1937.

Il est d'abord dirigé par un chef permanent pour les concerts de la société philharmonique entre 1936 et 1939 par Erich Kleiber, et Désiré Defauw en 1937. De l'après guerre jusqu'en 1960, se succèdent uniquement des chefs invités tels qu’Édouard van Remoortel dès 1951 et André Vandernoot, invité régulièrement de 1954 à 1960[2]. En 1960, l'orchestre devient l'orchestre officiel de la capitale.

L'ensemble participe régulièrement aux festivals de Flandre, de Wallonie et de l’Ost Belgien Festival[1].

L'Orchestre national est invité à jouer au festival de techno Tomorrowland lors de l'été 2015[3].

Depuis septembre 2017, le directeur musical est le chef américain Hugh Wolff.

Directeurs musicaux

Premier chef invité

  • Stefan Blunier (de) (2010-2013)

Créations

Notes et références

  1. « Mission », sur nationalorchestra.be, Orchestre national de Belgique.
  2. Pâris 2015, p. 988.
  3. « Tomorrowland : Hardwell et Tiestö clôturent la 11e édition du festival », Culture, sur lalibre.be, La Libre, (consulté le 28 janvier 2016).
  4. (en) « A War Requiem - World premiere », sur anneliesvanparys.be.

Bibliographie

  • Alain Pâris (dir.), Dictionnaire des interprètes et de l'interprétation musicale au XXe siècle, Paris, Laffont, coll. « Bouquins », (réimpr. 1985, 1989, 1995, 2004), 5e éd. (1re éd. 1982), 1278 p. (ISBN 2-221-08064-5, OCLC 901287624, lire en ligne), p. 988.

Article connexe

Liens externes

  • Portail de la musique classique
  • Portail de Bruxelles
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.