Ordre de Thérèse

L’ordre de Thérèse (en allemand, Theresien-Orden) est un ordre nobiliaire féminin bavarois fondé le par la reine Thérèse de Bavière[1], épouse du roi Louis Ier, pour récompenser les jeunes femmes nobles chrétiennes et célibataires. Le fait d’appartenir à l’ordre permettait à celles-ci de recevoir une pension afin vivre dignement jusqu’à leur éventuel mariage.

Ordre de Thérèse
(de) Theresien-Orden

Avers
Insigne et croix de l’ordre de Thérèse.
Conditions
Décerné par Royaume de Bavière
Type Ordre féminin de chevalerie
Détails
Statut Éteint (décerné en tant qu’ordre dynastique)
Grades Dames d’honneur
Dames de seconde classe
Statistiques
Création par Thérèse de Saxe-Hildburghausen
Ordre de préséance

Ruban de l’ordre de Thérèse.

Attribution de l’ordre

Malgré l’abolition de la monarchie en 1918, l’ordre reste décerné en tant qu’ordre dynastique. L’ordre de Thérèse se compose de diverses classes :

  • dames d’honneur (Ehrendamen)
    • croix agrémentée de la couronne et du monogramme de brillant (108 récipiendaires)
    • croix agrémentée du monogramme de brillant (237 récipiendaires)
    • simple croix (750 récipiendaires)
  • dames de seconde classe (Präbendierte Damen)
    • simple croix (72 récipiendaires)

Membres notables

Bibliographie

  • (de) Arnhard Graf Klenau, Orden in Deutschland und Österreich, Band II, Offenbach (Hessen), Graf Klenau Verlags, , 220 p. (ISBN 3-937064-13-3), p. 143-149
  • Chantal de Badts de Cugnac et Guy Coutant de Saisseval, Le Petit Gotha, Paris, Éditions Le Petit Gotha, coll. « Petit Gotha », (1re éd. 1993), 989 p. (ISBN 2-9507974-3-1), p. 20 et seq. (section « Maison royale de Bavière »)
  • (de) Georg Schreiber et Alexander Freiherr von Reitzenstein, Die bayerischen Orden und Ehrenzeichen, München, Prestel-Verlag, coll. « Bayerisches Armeemuseum (de) », , 200 p. (OCLC 3120606)
  • (en) Rajah Sir Sourindro Mohun Tagore, The orders of knighthood, British and foreign, Calcutta, The Catholic Orphan Press, (OCLC 39255887)

Notes et références

Source

Références

  1. Tagore 1884, p. inconnue

Articles connexes

  • Portail des récompenses et distinctions
  • Portail de la monarchie
  • Portail du Royaume de Bavière
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.