Orford (Québec)

Orford est une municipalité de canton située dans la municipalité régionale de comté de Memphrémagog, dans la région administrative de l'Estrie, au Québec[1].

Pour les articles homonymes, voir Orford.

Orford
Administration
Pays Canada
Province  Québec
Région Estrie
Subdivision régionale Memphrémagog
Statut municipal Municipalité de canton
Maire
Mandat
Marie Boivin
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Orferois, oise
Population 4 666 hab. ()
Densité 31 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 23′ nord, 72° 12′ ouest
Superficie 14 860 ha = 148,6 km2
Divers
Code géographique 2445115
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Canada
Orford
Géolocalisation sur la carte : Québec
Orford
Géolocalisation sur la carte : Estrie
Orford
Géolocalisation sur la carte : Estrie
Orford
Liens
Site web Site officiel

    Géographie

    Le territoire d'Orford est montagneux et boisé. Le mont Orford, qui fait partie des monts Sutton, culmine à 853 mètres au sud-ouest de la municipalité. De nombreux lacs s'y trouvent, dont le lac Stukely, le lac Brompton, le lac Fraser et le lac Bowker. La rivière aux Herbages relie certains d'entre eux tandis que rivière aux Cerises, au sud, se jette dans le lac Memphrémagog.

    La municipalité est traversée en son centre par la route 220 et au sud par la route 141. Le principal foyer de population se trouve au sud, à l'emplacement de la localité de Cherry River, et constitue la banlieue nord de Magog. Le reste du territoire est surtout occupé par des villégiateurs le long des lacs ou par des fermettes.

    Municipalités limitrophes

    Histoire

    Le mont Orford, en 1867.

    Région encore peu fréquentée au début du XIXe siècle, le canton d'Orford est proclamé en 1801 sur les terres du comté du Buckinghamshire. Le nom fait référence à un village du comté de Suffolk, en Angleterre[2]. En 1855, la municipalité du canton d'Orford est créée. Son développement initial est assuré par l'immigration loyaliste. Celle-ci fonde le village de Cherry River, au nord de Magog. Néanmoins, le reste de la municipalité reste majoritairement sauvage, et ce jusqu'à l'avènement du projet de création d'un parc national.

    Le parc national du Mont-Orford, qui voit le jour en 1938, se voit attribuer près de la moitié du territoire. Cherry River devient alors la porte d'entrée du parc. La création d'une station de ski et d'un terrain de golf crée un engouement touristique pour la région. De nos jours, la population se partage entre permanents à 40 % et villégiateurs à 60 %[3].

    Démographie

    Orford est la deuxième municipalité la plus populeuse de la municipalité régionale de comté de Memphrémagog. Sa population augmente continuellement à chaque année.

    Évolution démographique
    1991 1996 2001 2006 2011 2016
    9851 4271 9872 9793 5754 337

    Administration

    Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[4].

    Orford
    Maires depuis 2001
    Élection Maire Qualité Résultat
    2001 Jacques Delorme Voir
    2005 Pierre Rodier Voir
    2009 Pierre Bastien Voir
    2013 Jean-Pierre Adam Voir
    2017 Marie Boivin Voir
    Élection partielle en italique
    Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

    Économie

    Plusieurs établissements de villégiatures ont leur adresse à Orford. Parmi eux, on retrouve des spas, des hôtels et deux terrains de golf. La station de ski Mont Orford et le parc national du Mont-Orford sont les principales attractions locales.

    De plus, le Centre d'arts Orford est installé depuis 1951, à l'initiative du violoniste Gilles Lefebvre, sur le territoire de la municipalité, où il organise un festival annuel (20 000 participants) et des formations à l'année (400 étudiants) renforçant l'attractivité de la ville et de sa région[5].

    Notes et références

    Annexes

    Articles connexes

    Liens externes

    • Portail de l'Estrie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.