Othon le Riche

Othon de Ballenstedt, dit le Riche, né vers 1070 et décédé le est un précurseur de la maison d'Ascanie, le fils du comte Adalbert II de Ballenstedt et de son épouse Adélaïde de Weimar-Orlamünde. Il a été duc de Saxe pendant une courte période en 1112. Othon est le père d'Albert l'Ours, le premier margrave de Brandebourg.

Othon le Riche
Titre de noblesse
Duc
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Aristocrate
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjointe
Enfants
Albert Ier
Adelaide of Ballenstedt (en)

Biographie

Le château de Ballenstedt.

Le fils aîné, Othon reçoit le comté de Ballenstedt en Saxe à la mort de son père vers l'an 1080. Son frère cadet Siegfried hérite du comté de Weimar-Orlamünde de leur mère. Le mariage d'Adélaïde avec le comte palatin Hermann II de Lotharingie, puis avec Henri II de Laach, a fait entrer Siegfried dans le fonction du comte palatin du Rhin.

Selon le Miroir des Saxons, les ancêtres d'Othon proviennent de la Souabe ; parmi ceux-ci se trouvait un noble Adalbert qui avait épousé Hidda (?), une fille du margrave Odo de Lusace ( † 993). Le père d'Othon, Adalbert II est dénommé « comte » dans un acte du roi Henri IV en 1073 ; à cette date, il a été l'un des protagonistes de la révolte des Saxons.

Vers l'an 1094, Othon épousa Eilika Billung († 1142/1143), fille du duc Magnus de Saxe. Son beau-frère est Henri le Noir, issu de la maison Welf en Bavière, qui était marié à la sœur aînée de Eilika, Wulfhilde. Lorsque la famille Billung s'éteint à la mort du duc Magnus en 1106, un conflit pour la succession éclata entre les deux ; le troisième volet ètait Lothaire de Supplinbourg qui est finalement nommé duc de Saxe par le roi Henri V. Quelques décennies plus tard, le conflit relatif à la possession du duché de Saxe resurgit entre le fils d'Othon, Albert l'Ours, et le petit-fils de Henri le Noir, Henri le Lion.

En 1112, Henri V retire le titre de duc à Lothaire de Supplinbourg est Othon est nommé son successeur ; au bout de quelques mois, cependant, l'empereur se réconcilia avec Lothaire et l'attribution de la Saxe à Othon a été annulée. Le comte se concentra sur des conquêtes dans la marche de l'Est saxonne au-delà du fleuve Elbe, notamment dans les domaines de l'ancienne marche du Nord où il a combattu contre les tribus slavesWendes »). Ses gains territoriaux autour de Zerbst et Köthen ont constitué la base de la future principauté d'Anhalt. Plus tard, le prince slave Pribislav, converti au christianisme et baptisé sous le nom de « Henri », lèguera son pays dans l'ancienne marche du Nord et sa capitale Brandebourg à Albert l'Ours.

Othon meurt en 1123. Juste avant, il avait transformé sa résidence à Ballenstedt en une abbaye bénédictine.

Union et postérité

Il épouse en 1094 Eilika de Saxe (morte en 1142), fille de Magnus Ier de Saxe, duc de Saxe, de la dynastie des Billung, dont :

Source

  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, Israël, 1966, chapitre VIII « Généalogie des Margraves de Brandebourg. Maison d'Ascanie » . Tableau généalogique n° 7.


  • Portail du Moyen Âge central
  • Portail du Saint-Empire romain germanique
  • Portail de la Saxe
  • Portail de la monarchie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.