Ottmar Hitzfeld

Ottmar Hitzfeld, né le à Lörrach, est un joueur puis entraîneur de football allemand. Après des débuts en Suisse, il est longtemps l'entraîneur du Borussia Dortmund (1991-1997) puis du Bayern Munich (1998-2004 et 2007-2008) en Allemagne. Hitzfeld est ensuite le sélectionneur de l'équipe de Suisse entre 2008 et 2014. Il fait partie des cinq seuls entraîneurs, avec l'Autrichien Ernst Happel, le Portugais José Mourinho, l'Allemand Jupp Heynckes et l'Italien Carlo Ancelotti à avoir remporté deux fois la Ligue des champions à la tête de deux clubs différents : le Borussia Dortmund en 1997 et le Bayern Munich en 2001. Il est considéré comme l'un des meilleurs entraîneurs de tous les temps et un des meilleurs entraineurs allemands.

Pour les articles homonymes, voir Hitzfeld.

Ottmar Hitzfeld

Ottmar Hitzfeld avec l'Équipe de Suisse
Biographie
Nationalité Allemand
Naissance
Lieu Lörrach, Allemagne
Taille 1,78 m (5 10)[1]
Poste Attaquant
Parcours junior
Années Club
1960-1967 Tus Stetten
1967-1968 FV Lörrach
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1968-1971 FV Lörrach
1971-1975 FC Bâle 0920(66)
1975-1978 VfB Stuttgart 0770(38)
1978-1980 FC Lugano 0550(35)
1980-1983 FC Lucerne 0720(30)
Total 296 (169)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1972 Allemagne olympique 0060(5)
1972 Allemagne amateur (de) 0080(5)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1983-1984 SC Zug
1984-1988 FC Aarau
1988-1991 Grashopper Zurich
1991-1997 Borussia Dortmund 273
1998-2004 Bayern Munich 319
2007-2008 Bayern Munich 76
2008-2014 Suisse 61
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Naissance et enfance

Hitzfeld naît à Lörrach, ville du sud de l'Allemagne à proximité de la frontière suisse. C'est le plus jeune d'une famille de cinq enfants[2]. Ses parents lui donnent le prénom Ottmar en hommage au footballeur allemand Ottmar Walter, futur vainqueur de la Coupe du monde de football de 1954[3]. Il grandit dans cette localité et suit une formation de professeur de mathématiques.

Carrière

Joueur

Dans sa carrière de joueur (attaquant), Ottmar Hitzfeld joue dans le championnat suisse et en Bundesliga. Il évolue d'abord avec le FC Bâle de 1971 à 1975 et devient le meilleur buteur du championnat en 1973 avec 18 buts. Il joue ensuite pour le VfB Stuttgart de 1975 à 1978, le FC Lugano de 1978 à 1980 et le FC Lucerne de 1980 à 1983. Il marque un total de 169 buts pendant sa carrière[2].

Premiers pas d'entraîneur en Suisse

Hitzfeld devient entraîneur au début des années 1980 en Suisse. À 34 ans, il prend en charge le néo-promu en Ligue nationale B (LNB-2e division suisse), le SC Zoug. Il se fixe cinq ans pour réussir dans sa nouvelle profession. « Sans quoi, » dit-il, « je retournerai à mon métier de prof de maths. » Avec le SC Zoug, il obtient la promotion en Ligue Nationale A (LNA, 1re division helvétique) en 1984, après une saison difficile[2]. « Chaque fois que j'ai connu des moments délicats, même à Dortmund et au Bayern, je me disais que ce ne pouvait pas être plus dur que mes débuts à Zoug. » Après une saison seulement, il quitte Zoug pour le FC Aarau, modeste formation de LNA. À la surprise générale, il finit 2e du championnat de Suisse derrière Servette et remporte son premier titre avec Aarau en 1985 (la Coupe de Suisse, victoire sur Neuchâtel Xamax en finale)[2]. Il gravit alors très rapidement les échelons en entraînant les Grasshoppers de Zurich, club avec lequel il remporte deux titres de champion et deux coupes nationales en trois saisons.

Borussia Dortmund

Il rejoint ensuite le Borussia Dortmund en 1991. Il mène l'équipe au titre quatre ans après son arrivée. En 1997, il remporte à la surprise générale la Ligue des champions avec le Borussia en battant la Juventus (tenante du titre) en finale. Il parachève cette belle saison en remportant la Coupe intercontinentale et en étant désigné Entraîneur mondial de l'année.

Bayern Munich

Dès la saison suivante, il est engagé par le grand rival de Dortmund, le Bayern Munich. Son premier passage en Bavière sera marqué par une série impressionnante de triomphes, parmi lesquels 4 titres de champion, une nouvelle Ligue des champions en 2001 (après une victoire aux tirs au but face au FC Valence, deux ans après une finale perdue dans des conditions rocambolesques contre Manchester United) et une Coupe intercontinentale la même année. Il remporte logiquement son deuxième titre d'Entraîneur mondial de l'année.

Hitzfeld décide en 2004 de faire un break. Il est fortement pressenti pour devenir le sélectionneur de la Nationalmannschaft qui va disputer la Coupe du monde 2006 à domicile mais il décline le poste, au profit de Jürgen Klinsmann[2].

Son retour sur le banc du Bayern n'a pas permis au club de sauver sa saison 2006/2007, qui se termine pour la première fois depuis longtemps sans qualification pour la Ligue des champions. Au commande d'une équipe renforcée en début de saison 2007/2008 (Ribéry et Toni), il remporte la Coupe de la Ligue, la Coupe et le championnat d'Allemagne.

Le , il dirige son dernier match comme entraineur avec le Bayern Munich.

Équipe nationale suisse

Le , Ottmar Hitzfeld remplace Köbi Kuhn au poste de sélectionneur de l'équipe nationale suisse. Il réussit à la qualifier pour la Coupe du monde 2010, où il crée l'exploit de battre l'Espagne, favori et futur vainqueur. La Suisse est cependant éliminée au terme du premier tour après une défaite contre le Chili et un match nul contre le Honduras. La Nati perd tout espoir de qualification à l'Euro 2012 le  : elle perd (0-2) contre le Pays de Galles pendant que le Monténégro tient en échec l'Angleterre (2-2). Ottmar Hitzfeld qualifie la Nati pour la Coupe du monde 2014 au Brésil : en tête de son groupe, l'équipe obtient sa place une journée avant la fin des éliminatoires, ce qui constitue une première dans l'histoire de l'équipe. Lors de la phase finale, la Nati termine à la deuxième place du Groupe E et se qualifie pour les huitièmes de finale, ou elle rencontre l'Argentine de Lionel Messi. Le match est très serré et les Argentins le gagnent grâce à un but marqué pendant la 118e minute. Après ce dernier match, « un choc comme j'en ai vécu quelques-uns dans ma carrière », Hitzfeld laisse sa place à son successeur Vladimir Petković[4].

Palmarès

Palmarès en tant qu'entraîneur

Honneurs

Carrière de joueur

Joueur
Période Club Titres
1960-67TuS Stetten
1967-71FV Lörrach
1971-75FC Bâle1972 - Championnat
1973 - Championnat
1975 - Coupe de Suisse
1975-78VfB Stuttgart
1978-80FC Lugano
1980-83FC Lucerne
  • 1973 - Meilleur buteur du championnat de Suisse (18 buts)

Carrière d'entraîneur

Entraîneur
Période Club Titres
1983-84FC Zug
1984-88FC Aarau1985 - Coupe de Suisse
1988-91Grasshopper Zürich1989 - Coupe de Suisse
1990 - Coupe de Suisse
1990 - Championnat
1991 - Championnat
1991-97Borussia Dortmund1995 - Championnat
1996 - Championnat
1997 - Ligue des champions
1997 - Coupe intercontinentale
1998-04Bayern Munich1999 - Championnat
2000 - Coupe d'Allemagne
2000 - Championnat
2001 - Championnat
2001 - Ligue des champions
2001 - Coupe intercontinentale
2003 - Coupe d'Allemagne
2003 - Championnat
2007 - 2008Bayern Munich2007 - Coupe de la ligue d'Allemagne
2008 - Coupe d'Allemagne
2008 - Championnat
2008 - 2014Équipe nationale suisse
  • 1997 - « Entraîneur mondial de l'année »
  • 2001 - « Entraîneur mondial de l'année »

Notes et références

  1. https://www.dfb.de/datencenter/personen/ottmar-hitzfeld/trainer
  2. Nicolas Jacquier, « Ottmar Hitzfeld, la fin de l'histoire », Le Matin, no 183,
  3. (de) Josef Hochstrasser, Ottmar Hitzfeld. Die Biographie, p. 18, Argon-Verlag, 2003, (ISBN 3-87024-582-4)
  4. « FIFA Mondial: les adieux plein d'émotion d'Hitzfeld », Radio télévision suisse, (consulté le 3 juillet 2014)
  5. Greatest Managers, No. 13: Hitzfeld
  6. Jamie Rainbow, « The Greatest Manager of all time », World Soccer,
  7. Jamie Rainbow, « The Greatest XI: how the panel voted », World Soccer,
  8. « Top 50 des coaches de l'histoire », France Football, (consulté le 19 mars 2019)
  9. « Los 50 mejores entrenadores de la historia », Fox Sports, (consulté le 29 décembre 2019)
  10. « Los 50 mejores entrenadores de la historia del fútbol », ABC, (consulté le 29 décembre 2019)

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail de l’Allemagne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.