Otton de Looz

Son existence fut longtemps méconnue et la liste des comtes de Looz commençait par son fils Gislebert. C'est l'analyse des Gesta Abbatem Trudonensis qui mit en évidence son existence. En effet, celle-ci relate l'installation de Baldéric comme évêque de Liège, qui est dit frère de Gislebert, comte de Looz, et, plus loin, fils d'Otton, comte de Looz et de Liutgarde de Namur. Le seul problème de cette reconstruction généalogique est qu'elle suppose que Baldéric était encore adolescent lorsqu'il fut installé comme évêque, mais la chose n'est pas impossible, avec une dispense papale.

Otton de Looz
Biographie
Père
Rudolf de Betuwe (en)
Enfants

Otton fut probablement le premier comte de Looz.

Gislebert était considéré comme fils de Rodolphe, comte en Betuwe cité en 967, et d'une fille d'Emmon, comte de Vliermal, en Hesbaye. Il n'est pas déraisonnable d'ajouter une génération et de donner Otton comme fils de Rodolphe.

Otton est spécifiquement qualifié de comte de Looz par les Gesta Abbatem Trudonensis, en 1008, mais il ne semble pas vivant, et les moines lui ont peut-être attribué un titre qui ne fut créé que par le Gislebert. C'est probablement à partir des terres que la famille possédait en Hesbaye que fut créé le comté de Looz.

Marié à Liutgarde, fille d'Albert Ier, comte de Namur, et d'Ermengarde de Basse-Lotharingie, il eut :

  • Gislebert († 1044 ou 1046), comte de Looz
  • Baldéric († 1018), évêque de Liège en 1008
  • Arnoul († avant 1040) comte en Hesbaye

Source

  • Portail de l’histoire
  • Portail de la généalogie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.