Oudmourtie

L'Oudmourtie, république d’Oudmourtie ou République oudmourte ( Te A(Oud)mour ) (en russe Удму́ртская респу́блика, Oudmourtskaïa respoublika ; en oudmourte Удмурт Республика) est un sujet de la Fédération de Russie. Sa capitale est Ijevsk et elle est limitrophe de l’oblast de Kirov, du kraï de Perm, de la Bachkirie et du Tatarstan.

République d'Oudmourtie
(ru) Удмуртская Республика
(udm) Удмурт Республика

Armoiries de l'Oudmourtie

Drapeau de l'Oudmourtie
Administration
Pays Russie
Région économique Oural
District fédéral Volga
Statut politique République
Création 4 novembre 1920
Capitale Ijevsk
Président Alexandre Brétchalov (intérim)
Chef du gouvernement Viktor Saveliev
Démographie
Population 1 517 164 hab. (2016)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Superficie 42 061 km2
Autres informations
Langue(s) officielle(s) Russe, oudmourte
Fuseau horaire UTC+4
Code OKATO 94
Code ISO 3166 RU-UD
Immatriculation 18
Liens
Site web http://www.udmurt.ru

    Géographie

    La république couvre un espace de 42 061 km2 et est située dans la partie orientale de la plaine d'Europe orientale entre les rivières Kama et la Viatka.

    Frontières
    Type Entité politique ou géographique Orientation
    Interne Oblast de Kirov SO/O/NO/N
    Kraï de Perm NE/E
    Bachkirie SE
    Tatarstan S/SO
    Eau Réservoir de Votkinsk E

    Ressources aquatiques

    La rivière Kama à Perm.

    Les rivières les plus importantes sont :

    RivièreLongueur (km)Bassin (km2)Embouchure
    Kama1 805507 000Volga
    Viatka1 314129 000Kama (navigable)
    Tcheptsa50120 400Viatka
    Kilmez27017 240Viatka
    Ij2598 510Kama
    Siva2064 870Kama
    Vala1967 360Kilmez

    Climat

    L'Oudmourtie possède un climat continental modéré, avec des étés chauds et des hivers froids accompagnés de beaucoup de neige.

    • Température moyenne en janvier : -14,5 °C
    • Température moyenne en juillet : +18,3 °C
    • Précipitations annuelles moyennes : 400–600 mm

    Faune

    Les animaux typiques des forêts sont le renard, le blaireau, le loup, l'écureuil, le lièvre, la martre, l'hermine, la gélinotte des bois et le tétras lyre.

    Flore

    L'Oudmourtie est couverte de forêt à 46 % dont la moitié environ est une forêt de conifères et la moitié de la forêt mixte. Les essences les plus communes sont l'épinette, le pin, le bouleau, le tremble et le tilleul. Le reste est formé de tourbières et dans une moindre mesure de steppes.

    Subdivisions administratives

    La République d'Oudmourtie est divisée en 25 raïons ruraux et 5 villes.

    Histoire

    Origines

    L'Oudmourtie est habitée à l'âge de pierre (8000 – 5000 av. J.-C.)[1]. Les Oudmourtes sont proches parents des Komis.

    Ces deux peuples forment le groupe des langues permiennes. Les membres de ce groupe permien habitaient à l'endroit de l'Oudmourtie actuelle ainsi qu'à l'ouest et au sud de celle-ci. Le groupe permien original commence à se séparer à l'âge du fer (700 – 200 av. J.-C.)[1]. Les ancêtres de Komis commencent à se déplacer vers le nord au VIIe siècle à l'arrivée des Bolgares vers la Volga. Les Bolgares fondent le Khanat bulgare de la Volga qui assujettira les Ourdmourtes.

    La domination mongole

    Au XIIIe siècle, les Mongols et les Tatars conquièrent la région d'Oudmourtie qui est rattachée au royaume de la Horde d'Or. Au cours du XIIIe siècle, des Russes venant de Novgorod commencent à s’installer au nord-ouest des zones Oudmourtes où se trouve l'actuel oblast de Kirov. Ils y fondent la république votiaque[réf. nécessaire]. La Viatka passe sous la domination de la grande-principauté de Moscou en 1849[réf. nécessaire] le reste du territoire restant dépendant du Khanat de Kazan.

    La domination russe

    En 1552, la Russie envahi le Khanat de Kazan et ainsi les Oudmourtes passent sous domination russe. En 1553, les Oudmourtes s'allient aux Maris est se révoltent contre la Russie. En 1557, les Russes répriment violemment la rébellion. À partir de 1587, l'Oudmourtie passe sous la dépendance directe de Moscou, ce système durera jusqu'au XVIIIe siècle. En 1636, les Russes fondent l’évêché de Khlynov, mais la conversion des Oudmourtes au christianisme ne débute vraiment que dans les années 1740. L'évangélisation violente poussera les Oudmourtes à déplacer leur zone d'habitation occidendales et méridionales vers le nord.

    L'époque soviétique

    Avant le lorsque l'Oblast autonome de Votsk fut créé, le territoire de l'Oudmourtie actuelle était divisé entre les gouvernements de Kazan et Viatka. Le 1er janvier 1932, l'Oblast autonome de Votsk fut renommé Oblast autonome oudmourte, puis réorganisé en une république socialiste soviétique oudmourte le 28 décembre 1934. La République oudmourte dans sa forme actuelle existe depuis le 20 septembre 1990.

    L'époque de la fédération russe

    À l'effondrement de l'URSS en 1991, l'Oudmourtie affirme sa souveraineté et change son nom en république Ourdmoute, mais elle reste sujet de la fédération de Russie. Pendant la période soviétique l'Oudmourtie était un complexe militaro-industriel et en conséquence était une zone fermée. Maintenant, les relations avec les pays étrangers se développent beaucoup. Les symboles nationaux Oudmourtes sont mis en service dans les années 1990 : le drapeau en 1993, le blason et l'hymne national en 1994.

    Transport

    Routier

    Les routes principales sont bitumées, les autres sont souvent des chemins de terre. La République est traversée par plusieurs routes fédérales : R242 (ru) (E22), R320 , R321 et la R322 (ru)[2].

    Aérien

    Le seul aéroport de la république est l'aéroport d'Ijevsk (ru)[3].

    Fluvial

    La Kama offre une voie navigable de 178 km de long dont les ports les plus importants sont Sarapoul et Kambarka.

    Ferroviaire

    Le transport ferroviaire joue un rôle de premier plan dans les relations inter-régionales de la République d'Oudmourtie à la fois pour les transports de voyageurs que pour le fret. Les principales liaisons ferroviaires sont[4] :


    Population et société

    Démographie

    Évolution démographique
    2002 2010 2015 2016 -
    1 570 3161 521 4201 517 4721 517 164-
    Indice de fécondité et taux de natalité
    AnnéeFéconditéFécondité urbaineFécondité rurale
    19902,041,812,80
    19911,901,652,73
    19921,731,502,48
    19931,481,302,04
    19941,451,272,01
    19951,321,161,81
    19961,261,111,71
    19971,301,161,73
    19981,361,201,84
    19991,321,161,80
    20001,361,201,82
    20011,381,241,82
    20021,461,321,90
    20031,471,331,91
    20041,471,331,94
    20051,381,251,80
    20061,401,241,88
    20071,571,352,24
    20081,651,402,37
    20091,711,472,42
    20101,781,512,57
    20111,831,542,73
    20121,981,702,86
    20131,921,582,92
    20141,961,583,13
    20152,011,722,88
    20161,961,662,85
    20171,721,472,48

    Composition ethnique

    Selon le recensement de 2010 en Russie[5] les Russes forment 62,2 % de la population de la république, et les Oudmourtes comptent pour 28 %. Les autres groupes ethniques sont les Tatars (6,7 %), les Ukrainiens (0,6 %), les Mari (0,6 %).

    Groupes
    ethniques
    recensement
    de 1926
    recensement
    de 1939
    recensement
    de 1959
    recensement
    de 1970
    recensement
    de 1979
    recensement
    de 1989
    recensement
    de 2002
    recensement
    de 20101
    Population % Population % Population % Population % Population % Population % Population % Population %
    Oudmourtes 395,607 52,3 % 480,014 39,4 % 475,913 35,6 % 484,168 34,2 % 479,702 32,1 % 496,522 30,9 % 460,584 29,3 % 410,584 28,0 %
    Besermyan 9,200 1,2 % 2,998 0,2 % 2,111 0,1 %
    Russes 327,493 43,3 % 679,294 55,7 % 758,770 56,8 % 809,563 57,1 % 870,270 58,3 % 945,216 58,9 % 944,108 60,1 % 912,539 62,2 %
    Tatars 19,248 2,5 % 40,561 3,3 % 71,930 5,4 % 87,150 6,1 % 99,139 6,6 % 110,490 6,9 % 109,218 7,0 % 98,831 6,7 %
    Autres 4,716 0,6 % 19,481 1,6 % 30,314 2,3 % 36,794 2,6 % 43,061 2,9 % 53,435 3,3 % 53,408 3,4 % 42,558 2,9 %
    1 54,797 personnes sont enregistrés dans les bases de données administratives et n'ont pas pu déclarer leur ethnie. On a supposé que la proportion ethnique est la même que ceux qui se sont déclarés[6].

    Plus de deux tiers de la population mondiale des Oudmourtes vivent dans la république[7].

    Villes les plus peuplées

    Ville Habitants Réf.
    Ijevsk↗ 642 024[8].
    Sarapoul↘ 99 213[8]
    Votkinsk↗ 98 222[8]
    Glazov↘ 94 610[8]
    Mojga↘ 49 777[8]
    Igra↘ 20 624[9]
    Ouva↘ 19 934[9]
    Balezino↘ 15 183[10]
    Kez↘ 10 911[11]
    Kambarka↗ 10 670[8]
    Kizner↗ 9805[8]
    Zavyalovo↗ 9243[11]
    Malaya Purga↗ 7768[11]
    Yakchour-Bodya↘ 7211[11]
    Charkan↘ 6523[11]

    Religion

    Selon une enquête officielle réalisée en 2012[12] 33,1 % de la population d'Oudmourtie est Russe orthodoxe, 5 % sont des Chrétiens non affiliés, 2 % adhèrent à d'autres groupes Orthodoxes, 4 % sont Musulmans, 2 % de la population pratiquent le néopaganisme slave ou l'Oudmourte Vos, 1 % sont Protestants, 1 % sont Orthodoxes vieux-croyants[12].

    Religion en Oudmourtie (2012)[12],[13]

    Économie

    Agriculture

    Industrie

    Commerce international

    Culture

    Musées et théâtres

    L'Oudmourtie compte huit théâtres professionnels et une société philharmonique. On y trouve aussi dix musées d'État et de nombreux musées publics présentant l'histoire et la culture de l'Oumourtie et de son peuple, comme le Musée historique et culturel de Sarapoul, ou le Musée Tchaïkovski à Votkinsk. Un des plus anciens musées d'armes est situé à Ijevsk. Le premier opéra en langue locale, langue finno-ougrienne, serait вадьба (Le Mariage) (1946), comédie musicale de Nikolaj Grekhovodov, créé dans la capitale, Ijevsk, appelé Oulianov à l'époque soviétique.

    Universités

    Parmi les universités de la république, citons l'Université nationale Ourmoute (en) et l'université nationale technique d'Ijevsk (en).

    Notes et références

    1. (ru) « Istorija – Istoritšeskaja spravka », République d'Oumourtie
    2. (ru) В.Х. Пейхвассер, Новый Атлас автомобильных дорог 2006-2007. Россия – Страны СНГ – Прибалтика. 1:750 000 и 1:1500 000 (+ 1:4000 000), Minsk, Тривум, 220053 (ISBN 985-409-072-8)
    3. (ru + en) « Flight Schedules (up to 27.10.2012) », Ijavia, izhavia.su, (consulté le 12 août 2015)
    4. Железнодорожный транспорт — Удмуртская Республика
    5. Russian Federal State Statistics Service (2011). "Всероссийская перепись населения 2010 года. Том 1" [2010 All-Russian Population Census, vol. 1. Всероссийская перепись населения 2010 года (2010 All-Russia Population Census) (in Russian). Federal State Statistics Service]
    6. http://www.perepis-2010.ru/news/detail.php?ID=6936
    7. « General Information », Land and People, Udmurtia Official (consulté le 22 mars 2014)
    8. Каталог населённых пунктов Удмуртской Республики на 1 января 2015 года
    9. населения Российской Федерации по муниципальным образованиям. Таблица 35. Оценка численности постоянного населения на 1 января 2012 года.
    10. Таблица 33. Численность населения Российской Федерации по муниципальным образованиям на 1 января 2014 года.
    11. Каталог населённых пунктов Удмуртской Республики. Численность постоянного населения на 1 января 2012 года.
    12. Arena - Atlas of Religions and Nationalities in Russia. Sreda.org
    13. 2012 Survey Maps. "Ogonek", № 34 (5243), 27/08/2012.

    Voir aussi

    Liens externes

    • Portail de la Russie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.